Tilloy-lès-Mofflaines

commune française du département du Pas-de-Calais

Tilloy-lès-Mofflaines
Tilloy-lès-Mofflaines
L'avenue Charles-de-Gaulle.
Blason de Tilloy-lès-Mofflaines
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Arras
Intercommunalité Communauté urbaine d'Arras
Maire
Mandat
Didier Michel
2020-2026
Code postal 62217
Code commune 62817
Démographie
Gentilé Tilloysiens
Population
municipale
1 413 hab. (2018 en diminution de 2,48 % par rapport à 2013)
Densité 184 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 16′ 38″ nord, 2° 49′ 02″ est
Altitude Min. 54 m
Max. 102 m
Superficie 7,69 km2
Type Commune urbaine
Unité urbaine Arras
(banlieue)
Aire d'attraction Arras
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton d'Arras-3
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Voir sur la carte administrative des Hauts-de-France
City locator 14.svg
Tilloy-lès-Mofflaines
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
Voir sur la carte topographique du Pas-de-Calais
City locator 14.svg
Tilloy-lès-Mofflaines
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Tilloy-lès-Mofflaines
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Tilloy-lès-Mofflaines
Liens
Site web https://www.tilloylesmofflaines.fr

Tilloy-lès-Mofflaines est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

GéographieModifier

LocalisationModifier

 
Un panneau d'entrée.

Tilloy-lès-Mofflaines est une commune périurbaine qui jouxte à l'est Arras et est traversée par l'ancienne RN 39 (actuelle RD 939).

La commune est située à 52 km au nord-est d'Amiens, 43 km au sud-ouest de Lille et à 32 km au nord-ouest de Cambrai.

Communes limitrophesModifier

Communes limitrophes de Tilloy-lès-Mofflaines
Arras Saint-Laurent-Blangy Feuchy
 
Beaurains Neuville-Vitasse Wancourt

UrbanismeModifier

TypologieModifier

Tilloy-lès-Mofflaines est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densité intermédiaire, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3]. Elle appartient à l'unité urbaine d'Arras, une agglomération intra-départementale regroupant 15 communes[4] et 87 215 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue[5],[6].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction d'Arras dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 163 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[7],[8].

Occupation des solsModifier

 
Carte de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (78,1 % en 2018), néanmoins en diminution par rapport à 1990 (88,7 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (78,1 %), zones urbanisées (11,8 %), zones industrielles ou commerciales et réseaux de communication (10,1 %)[9].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[10].

ToponymieModifier

Origine : "Tilloy" (Tilgidii en -674) désigne une plantation de tilleuls et "Mofflaines" tient son nom du grand Bois de Mofflaine qui inquiéta les arrageois en 1670 à tel point que celui-ci fut rasé, car il permettait aux armées du Roi Louis XIV d'avancer sans être repérées.[11].

Durant la Révolution, la commune porte le nom de Tilloy-aux-Fosses[12].

HistoireModifier

Au milieu du XVIIIe siècle, la Société du Duc de Guînes y a creusé un puits et recherché sans succès la houille.

Première Guerre mondiale

Le village est considéré comme détruit à la fin de la guerre[13] et a été décoré de la Croix de guerre 1914-1918, le [14].

Politique et administrationModifier

 
La mairie.

Rattachements administratifs et électorauxModifier

La commune se trouve dans l'arrondissement d'Arras du département du Pas-de-Calais. Pour l'élection des députés, elle fait partie depuis 2012 de la deuxième circonscription du Pas-de-Calais.

Elle faisait partie depuis 1801 du canton d'Arras-Sud[12]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune est intégrée au canton d'Arras-3.

IntercommunalitéModifier

La commune est l'un des membres fondateurs de la communauté urbaine d'Arras, qui a succédé en 1998 au district urbain d'Arras, créé en 1965.

Liste des mairesModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 2014[15] Jacques Lefebvre    
2014[16],[17] En cours
(au 13 janvier 2020[18])
Didier Michel    

DémographieModifier

Les habitants de la commune sont appelés les Tilloysiens[19].

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[20]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[21].

En 2018, la commune comptait 1 413 habitants[Note 3], en diminution de 2,48 % par rapport à 2013 (Pas-de-Calais : +0,1 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
352364365386430464477491529
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
496514522504502524506506483
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
450406423320545534556527654
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
6797737448061 3091 3291 3981 4191 438
2018 - - - - - - - -
1 413--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[22].)
Histogramme de l'évolution démographique
Pyramide des âges en 2007

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (14,5 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (52,5 % contre 48,4 % au niveau national et 48,2 % au niveau départemental).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 52,5 % d'hommes (0 à 14 ans = 20,2 %, 15 à 29 ans = 29,3 %, 30 à 44 ans = 18,3 %, 45 à 59 ans = 19,5 %, plus de 60 ans = 12,8 %) ;
  • 47,5 % de femmes (0 à 14 ans = 17,3 %, 15 à 29 ans = 23 %, 30 à 44 ans = 21 %, 45 à 59 ans = 22,2 %, plus de 60 ans = 16,4 %).
Pyramide des âges à Tilloy-lès-Mofflaines en 2007 en pourcentage[23]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,0 
90 ans ou +
0,2 
3,8 
75 à 89 ans
6,0 
9,0 
60 à 74 ans
10,2 
19,5 
45 à 59 ans
22,2 
18,3 
30 à 44 ans
21,0 
29,3 
15 à 29 ans
23,0 
20,2 
0 à 14 ans
17,3 
Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[24]
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,8 
5,1 
75 à 89 ans
9,1 
11,1 
60 à 74 ans
12,9 
21,0 
45 à 59 ans
20,1 
20,9 
30 à 44 ans
19,6 
20,4 
15 à 29 ans
18,5 
21,3 
0 à 14 ans
18,9 

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • L'église Saint-Brice.
  • Le monument aux morts.
  • Le parc René-Lefrère.

Personnalités liées à la communeModifier

SportModifier

  • Club de football amateur dénommé "Tilloy Football Club" (TFC) créé en 1970.
  • Club de javelot tir sur cible, le "Javelot Club Tilloy" (JCT).
  • Club de Tennis de Table Tilloy (TTT).
  • Club de danse "Amicale Laïque de Tilloy" (ALT).
  • Association multisports, "Tilloy Sport Activité" (TSA).

HéraldiqueModifier

Les armes de Tilloy-lès-Mofflaines se blasonnent ainsi :
De gueules fretté de huit pièces d'or, à l'écusson du même chargé d'une croisette ancrée du champ brochant sur le tout.

Pour approfondirModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

  • « Tilloy-lès-Mofflaines », Ma commune, Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales (consulté le ).

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé, en , celle d'aire urbaine afin de permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

RéférencesModifier

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  2. « Commune urbaine - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Unité urbaine 2020 d'Arras », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  5. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  6. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  7. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Arras », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques (consulté le ).
  8. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur le site de l'Institut national de la statistique et des études économiques, (consulté le ).
  9. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  10. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  11. « Son histoire », sur www.tilloylesmofflaines.fr (consulté le )
  12. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Carte spéciale des régions dévastées, document mentionné en liens externes, 1920.
  14. Journal officiel du 24 septembre 1920, p. 14066.
  15. « Tilloy-lès-Mofflaines : après le retrait de Jacques Lefebvre, Philippe Crépin à la tête de la liste « Une même volonté : Tilloy » : Jacques Lefebvre, maire depuis 2001, n’est pas candidat à sa propre succession. C’est l’actuel premier adjoint, Philippe Crépin, qui conduit la liste dans laquelle M. Lefebvre reste présent », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  16. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le ).
  17. N. A., « Tilloy-les-Mofflaines (projet du maire) : Didier Michel veut être « transparent » : À 60 ans, le nouveau maire de Tilloy ne découvre pas la vie municipale. Il a occupé un poste d’adjoint au maire de 2001 à 2008 et s’est également engagé dans les animations du Téléthon. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  18. Christophe Humetz (Clp), « Tilloy-lès-Mofflaines : Didier Michel briguera un nouveau mandat en mars prochain : C’est dans une salle polyvalente copieusement garnie que Didier Michel, le maire, et son conseil municipal ont accueilli la population pour les traditionnels vœux à la population. », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  19. Nom des habitants de la commune sur habitants.fr.
  20. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  21. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  22. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  23. « Évolution et structure de la population à Tilloy-lès-Mofflaines en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le ).
  24. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le ).