Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tia.

Tia
Image illustrative de l’article Tia (princesse)
Colonne de la tombe de Tia
Famille
Père Séthi Ier
Mère Mouttouya
Conjoint Tia (fils d'Amonouahsou)
Enfant(s) Moutmetjennéfer
Fratrie Ramsès II
Nebchasetnebet
Sépulture
Type mastaba
Emplacement Saqqarah
Découvreur Geoffrey Martin et Marten Raven

Tia ou Tiya est une princesse égyptienne de la XIXe dynastie, fille de Séthi Ier et de Mouttouya et donc sœur aînée du pharaon Ramsès II. Elle n'est mentionnée que sur les monuments datant du règne de Ramsès II[1].

GénéalogieModifier

Elle est née durant le règne d'Horemheb dans une famille non royale, puisque née avant que son grand-père le vizir Paramessu (le futur Ramsès Ier) n'accède au trône. Son nom lui est peut-être donné en l'honneur de sa grand-mère, connue sous le nom de Satrê, mais qui est peut-être la même personne qu'une Tia présentée comme la mère de Séthi Ier[2].

De sa fratrie on ne connaît que Ramsès II, une certaine Henoutmirê est soit une nièce, soit sa sœur cadette[3].

Issue d’une famille non royale au départ, elle est l'une des seules princesses qui se marie en dehors de la famille royale, son mari nommé aussi Tia est le fils d'un noble de haut rang nommé Amonouahsou[4]. Ce Tia est le tuteur du jeune Ramsès II et eut d'importantes fonctions sous son règne : Gardien du Trésor et Gardien du château d'Amon[5].

La princesse Tia porte quant à elle les titres de Chanteuse d'Hathor, Chanteuse de Rê d'Héliopolis, Chanteuse d'Amon-grand-dans-sa-gloire.

Le couple Tia et Tia est représenté avec la reine Mouttouya sur un bloc de pierre exposé à Toronto. Une autre pierre, exposée à Chicago, montre Tia (le mari) avec son père Amonouahsou, Ramsès II et le prince Séthi (un fils de Ramsès II).

Le couple a deux filles, Moutmetjennéfer et une autre morte jeune. Elles sont représentées dans la tombe de leurs parents à Saqqarah[6].

SépultureModifier

En 1987, l'équipe des égyptologues Geoffrey Martin et Marten Raven a mis au jour sa sépulture à Saqqarah près de celle d'Horemheb, le tombeau contenait une remarquable fresque représentant une felouque.

RéférencesModifier

  1. Aidan Dodson & Dyan Hilton, The Complete Royal Families of Ancient Egypt, Thames & Hudson (2004), p.164
  2. Dodson & Hilton, op. cit., pp.161-162
  3. Dodson & Hilton, op. cit., p.164
  4. Dodson & Hilton, op. cit., p.170
  5. Dodson & Hilton, op. cit., p.175
  6. Dodson & Hilton, op. cit., p. 172