Ouvrir le menu principal

Thomas d'Erfurt

grammairien et philosophe du langage du XIVe siècle
Thomas d'Erfurt
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Date inconnueVoir et modifier les données sur Wikidata
ErfurtVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Date inconnueVoir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
XIVe siècleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Mouvement

Thomas d'Erfurt (latin Thomasus Erfordiensis) est un grammairien et un philosophe du langage du début du XIVe siècle, peut-être originaire d'Erfurt. Il appartenait au courant des Modistes, dont il est l'un des principaux représentants.

Sommaire

BiographieModifier

On ne sait pas grand chose de la vie de Thomas d'Erfurt. On ne connaît ni la date de sa naissance (probablement à Erfurt[1]), ni la date de sa mort. Comme son œuvre porte la marque des modistes parisiens comme Radulphus Brito et Siger de Courtrai, il est possible qu'il ait étudié à la faculté des arts de Paris et peut-être y a-t-il enseigné. Par la suite, il fut maître régent et recteur à l'école Saint-Séverin-et-Saint-Jacques d'Erfurt. Son œuvre la plus significative, De modis significandis (« Sur les modes de signifier »), est déjà connue vers 1310 et fait l'objet de commentaires dès 1324.

ŒuvresModifier

  • Tractatus de modis significandi seu Grammatica speculativa[2] (Traité des modes de signifier ou Grammaire spéculative).

À côté de ce traité qui est son œuvre principale, il a laissé quatre petits commentaires :

  • Commentaire sur l'Isagogè.
  • Commentaire sur les Catégories.
  • Commentaire sur le Peri Hermeneias.
  • Commentaire sur le Livre des six principes (sur le Liber sex principiorum anonyme).

Notes et référencesModifier

  1. À moins que son nom vienne seulement du fait qu'il y a enseigné.
  2. Charles Sanders Peirce et Martin Heidegger, dans sa thèse de doctorat de 1916 (Die Kategorien- und Bedeutungslehre des Duns Scotus), à la suite des éditions antérieures de Jean Duns Scot, ont pris ce traité pour une œuvre de ce dernier. C'est M. Grabmann qui a rectifié cette erreur.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

ÉditionsModifier

  • G. L. Bursill-Hall ed., Thomas of Erfurt: Grammatica speculativa. An Edition with Translation and Commentary, Londres, Longman, 1972.

ÉtudesModifier

  • (de) M. Grabmann, Thomas von Erfurt und die Sprachlogik des mittelalterlichen Aristotelismus, Münich, Bayerischen Akademie, 1943.
  • (it) M. G. Ambrosini, Grammatica speculativa : Boezio di Dacia e Tommaso di Erfurt, Palerme, Palma, 1984.
  • (en) M. A. Covington, « The syntactic Theory of Thomas of Erfurt », Linguistics, 17 (1979), pp. 465-496.
  • (fr) Benoît Patar, Dictionnaire des philosophes médiévaux, Fides, 2006, s.v. « Thomas d'Erfurt », pp. 436-437. (En ligne).

Articles connexesModifier

Liens externesModifier