Thomas Jefferson McKean

homme politique américain

Thomas Jefferson McKean ( – ) est un ingénieur Américain, soldat, homme politique, et agriculteur. Diplômé de West Point, il combat dans l'armée des États-Unis au cours des guerres séminoles, la guerre américano-mexicaine, et il sert comme général dans l'armée de l'Union pendant la guerre de Sécession.

Thomas Jefferson McKean
Thomas Jefferson McKean
Thomas J. McKean

Naissance
Burlington, État de Pennsylvanie
Décès (à 59 ans)
Marion, État de l'Iowa
Allégeance Drapeau des États-Unis États-Unis
Arme Army flag.gif US Army
Unité 4th U.S. Infantry
15th U.S. Infantry
Grade Union Army major general rank insignia.svg Major général
Années de service 1831-1834
1837-1838
1847-1848
1861 – 1865
Commandement 6e division, armée du Tennessee
Conflits Guerres séminoles
Guerre américano-mexicaine

Guerre de Sécession

Avant la guerreModifier

Thomas J. McKean naît en 1810, dans l'arrondissement de Burlington, situé dans le comté de Bradford, en Pennsylvanie. Il entre à l'académie militaire américaine de West Point en 1827, et est diplômé, quatre ans plus tard, 19e sur 33 cadets[note 1]. McKean obtient un brevet de second lieutenant dans le 4th U.S. Infantry le [1]. Son service dans l'armée des États-Unis consiste en plusieurs épisodes de service de garnison pendant les trois prochaines années[2], au cours desquelles il est promu second lieutenant le . McKean démissionne de l'armée des États-Unis l'année suivante, le .

Après avoir démissionné en 1834, McKean est engagé en tant qu'ingénieur civil. Il participe ensuite aux guerres séminoles en 1837-38, servant en tant qu'adjudant du 1st Pennsylvania Volunteers, avec le grade de premier lieutenant[3]. McKean démissionne le , et retourne en Pennsylvanie et à la profession d'ingénieur. En 1840, il déménage à Marion, dans le territoire de l'Iowa, et en 1844, il fait partie de la convention constitutionnelle visant à la création de l'état de l'Iowa.

Au cours de la guerre américano-mexicaine, McKean se porte volontaire pour le service, et s'engage en tant que soldat, dans le 15th U.S. Infantry le . Il est rapidement promu sergent-major le , et combat lors de la bataille de Churubusco le , au cours de laquelle il est blessé. En juin, McKean obtient un brevet de second lieutenant dans le 2nd U.S. Dragoons, mais il choisit de décliner la commission. Une fois les hostilités terminées, il est libéré le . L'historien Ezra J. Warner note la situation inhabituelle de McKean qui a été formé à West Point et a servi dans d'autres grades que ceux d'officers, et qu'il a été simple soldat au combat au Mexique[4]. À la suite de la guerre, il retourne à la vie civile, dans l'Iowa, un état américain depuis 1846.

 
McKean et de son état-major au cours de la guerre de Sécession.

La Guerre civile de serviceModifier

Lorsque la guerre de Sécession éclate en 1861, McKean choisit de suivre son État d'origine et la cause unioniste. Le 1er juin, il est nommé trésorier de l'armée de l'Union, et mène la cavalerie du département du Golfe à partir du . McKean est brièvement responsable  des camps de prisonniers de guerre au Missouri, et est nommé brigadier général dans l'armée de l'Union, le [5].

McKean commande à Jefferson City, Missouri, de décembre à . Il obtient ensuite une commandement divisionnaire dans l'armée du Tennessee le . Il combat lors de la bataille de Corinth au Mississippi les 3 et , et mène sa division jusqu'au . McKean commande ensuite de nombreux districts dans les départements tenus par l'Union tout au long de 1863, 1864, et jusqu'au [6]. McKean est breveté major-général, le , pour son service de guerre, et quitte le service des volontaires, le .

Après guerreModifier

Après la fin de la guerre de Secession en 1865, McKean retourne chez lui en Iowa. Il est élu maire de Marion cette année là, et s'installe en tant que fermier à proximité de la ville jusqu'en 1869. Il sert en tant que délégué à la convention républicaine à Chicago, dans l'Illinois, en 1868. Le poste de d'agent des pensions du district est de l'Iowa est proposé à McKean au début de 1870, mais il le refuse. En avril, il meurt à Marion, en Iowa, et est enterré dans le cimetière d'Oak Shade de la ville[7].

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Il est de la même promotion que les futurs généraux Jacob Ammen, Samuel Ryan Curtis, William Hemsley Emory, Andrew Atkinson Humphreys et Horatio Phillips Van Cleve. Ils ont tous combattu dans les rangs de l'Union.

RéférencesModifier

  1. Eicher, p. 379.
  2. Warner, p. 301.
  3. Eicher, p. 379. Date de rang au 1 novembre 1837.
  4. Warner, p. 301. "He had the curious distinction of serving throughout the Mexican War as an enlisted man, failing to obtain a commission despite his age and experience."
  5. Eicher, p. 379. Supervised POW camps in Missouri beginning on November 9 and lasting into December 1861.
  6. Warner, p. 301. Ezra J. Warner believed McKean's age (nearly 51 at the start of the war) was the principal reason he held very few field commands.
  7. Eicher, p. 380.

BibliographieModifier

  • Eicher, John H., and Eicher, David J., Civil War High Commands, Stanford University Press, 2001, (ISBN 0-8047-3641-3).
  • Warner, Ezra J., Generals in Blue: The Lives of the Union Commanders, Louisiana State University Press, 1964, (ISBN 0-8071-0822-7).

Liens externesModifier