Thomas Herbert (8e comte de Pembroke)

politicien britannique, 8e comte de Pembroke

Thomas Herbert, 8e comte de Pembroke et 5e comte de Montgomery, KG , PC, PRS, né vers 1656 et mort le , titré l’Honorable Thomas Herbert jusqu’en 1683, est un homme d’État anglais, puis britannique, sous les règnes de Guillaume III d'Orange-Nassau et d’Anne.

Thomas Herbert
Image dans Infobox.
Fonctions
Lord de l'Amirauté (en)
-
Lord-lieutenant du Brecknockshire
-
Lord du Sceau privé
-
Lord de l'Amirauté (en)
-
President de la Royal Society
-
Lord président du Conseil
Member of the 1681 Parliament
Wilton (d)
Ambassadeur
Member of the 1680-81 Parliament
Wilton (d)
Member of the 1679 Parliament
Wilton (d)
Membre du Parlement d'Angleterre
Titre de noblesse
Comte de Pembroke
-
Biographie
Naissance
Décès
Activités
Père
Mère
Catherine Villiers (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoints
Margaret Sawyer (d) (depuis )
Barbara Slingsby (depuis )
Mary Howe (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
William Herbert
Barbara Herbert (d)
Rebecca Herbert (d)
Nicholas Herbert
Henry Herbert
Catherine Herbert (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique
Membre de
Royal Society
Parlement de l'Exclusion Bill (en)
Parlement de l'Habeas Corpus (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Grade militaire
Distinction

BiographieModifier

Il est le troisième fils de Philip Herbert (5e comte de Pembroke) et de sa femme Catharine Villiers, fille de Sir William Villiers, 1er baronnet. Il fait ses études à la Tonbridge School, dans le Kent. Ses deux frères William Herbert (6e comte de Pembroke) et Philip Herbert (7e comte de Pembroke) sont décédés sans héritier masculin, il leur succède au comté en 1683.

Il est élu sans opposition en tant que député de Wilton aux deux élections générales de 1679 et aux élections générales de 1681 [1]. Il n'est plus en mesure de siéger à la Chambre des communes après avoir obtenu la pairie en 1683. De 1690 à 1692, sous le nom de Lord Pembroke, il est le premier Lord de l'amirauté. Il sert ensuite comme Lord du sceau privé jusqu'en 1699, étant en 1697 le premier plénipotentiaire de Grande-Bretagne au congrès de Ryswick. À deux reprises, il est Lord-grand-amiral pendant une courte période; il est également Lord président du Conseil et lord lieutenant d'Irlande, alors qu'il est l'un des Lord justicier à sept reprises; et il est président de la Royal Society en 1689-1690 [2]. Il est le dédicataire de l'Essai sur l'entendement humain de John Locke et de The Art of Embalming de Thomas Greenhill.

Mariages et descendantsModifier

Il s'est marié trois fois :

  • En deuxièmes noces, il épouse Barbara Slingsby (décédée le ), fille de sir Thomas Slingsby, deuxième baronnet et veuve de John Arundell (2e baron Arundell de Trerice) (1649-1698), de Trerice, Cornouailles [3] dont il a une fille :
    • Lady Barbara Herbert (décédée le ), mariée le à Edward Dudley North.
  • En troisièmes noces, il épouse Mary Howe (décédée en 1749), sœur de Scrope Howe (1er vicomte Howe), sans descendance. Elle épouse ensuite John Mordaunt, député.

RéférencesModifier

  1. « HERBERT, Hon. Thomas (c.1656-1733), of Wilton, Wilts. », History of Parliament Online (consulté le )
  2. (en) « Thomas Herbert (8e comte de Pembroke) », dans Encyclopædia Britannica, 1911 [détail de l’édition] [Herbert (8e comte de Pembroke)   (en) Lire en ligne sur Wikisource]
  3. Pedigree d' Arundell of Trerice, Vivian, JL, éd. (1887). Les visites de Cornouailles: comprenant les visites des hérauts de 1530, 1573 et 1620; avec des ajouts de JL Vivian. Exeter: W. Pollard, p.   14 [1]
  • James William Edmund Doyle, The Official Baronage of England : showing the succession, dignities, and offices of every peer from 1066 to 1885, Vol. III, Londres, Longmans, Green & Co., (lire en ligne)
  • Arthur Collins, Peerage of England, F. C. and J. Rivington, , 142–143 p. (lire en ligne)

Liens externesModifier