Thomas Hamilton (7e comte de Haddington)

Thomas Hamilton
Titre de noblesse
Comte de Haddington (en)
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
St Mary Hall (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Rachel Baillie (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Mary Holt (d) (à partir de )
Anne Gascoigne (d) (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Charles Hamilton
Thomas Hamilton (d)
Lady Charlotte Hamilton (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Thomas Hamilton, 7e comte de Haddington (1721 - ) est un noble écossais.

BiographieModifier

Thomas Hamilton est le fils de Charles Hamilton (lord Binning) et Rachel Baillie de Mellerstain et Jerviswood. Lord Binning est mort avant son père Thomas Hamilton (6e comte de Haddington) en 1732, et à compter de cette date jusqu'en 1735, année de la mort de son grand-père, Hamilton est connu sous le nom de Lord Binning, puis de Lord Haddington.

Il s'inscrit à St Mary Hall, Oxford, le [1] et a beaucoup voyagé sur le continent. Il réside à Rome puis à Genève, où il devient une partie de ce qu'on appelait la "salle commune" impliquant Benjamin Stillingfleet, entre autres[2].

Il revient en Écosse en 1744 mais ne participe pas beaucoup à la vie publique. Il meurt à Ham, Londres, le . Son fils Charles Hamilton (8e comte de Haddington) lui succède.

Mariage et descendanceModifier

Lord Haddington s'est marié deux fois. Tout d'abord, le , à Mary Lloyd (décédée en 1785), veuve de Gresham Lloyd et fille de Rowland Holt, de Suffolk. Mary Lloyd a déjà une fille, Mary également, de son mariage avec John Leslie (10e comte de Rothes), cousin germain du père de Haddington. Par Mary Lloyd, il a :

Haddington épouse ensuite Anne Gascoigne, fille de Charles Gascoigne et avait Lady Charlotte Hamilton (1790-1793)

RéférencesModifier

  1. Hamilton, Thomas, Earl of Haddington
  2. Balfour Paul, vol IV, pp 325-326
  • [1] Anderson, J., Mémoires historiques et généalogiques de la Maison de Hamilton; avec des mémoires généalogiques des différentes branches de la famille, Edimbourg 1825.
  • [2] Balfour Paul, Sir J., Ecossais Peerage IX, vol. Edimbourg 1904.

Liens externesModifier