Thomas Fremantle (2e baron Cottesloe)

homme politique britannique

Thomas Francis Fremantle, 2e baron Cottesloe, 3e baron Fremantle ( - ), est un homme d'affaires britannique et homme politique conservateur.

Thomas Fremantle
Fonctions
Membre du 22e Parlement du Royaume-Uni
22e Parlement du Royaume-Uni (d)
Buckinghamshire (en)
-
Membre du 21e Parlement du Royaume-Uni
21e Parlement du Royaume-Uni (d)
Buckinghamshire (en)
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 88 ans)
Nationalité
Activité
Père
Mère
Louisa Elizabeth Nugent (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Augusta Scott (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Mary Louisa Fremantle (d)
Gertrude Charlotte Fremantle (d)
Cecil Fremantle (d)
Reginald Scott Fremantle (d)
Thomas Fremantle
Walter Fremantle (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique

BiographieModifier

JeunesseModifier

Thomas Francis Fremantle est né le 30 janvier 1830. Il est le fils aîné de Thomas Fremantle (1er baron Cottesloe), et le petit-fils du vice-amiral Thomas Fremantle et d'Elizabeth Wynne Fremantle, la chroniqueuse. Sa mère est Louisa Elizabeth, fille de Sir George Nugent et descendante de la famille Schuyler et de la famille Van Cortlandt de l'Amérique du Nord britannique.

CarrièreModifier

Il entre au Parlement en tant que l'un des trois représentants du Buckinghamshire lors d'une élection partielle de 1876 (succédant à l'anobli Benjamin Disraeli), siège qu'il occupe jusqu'en 1885. Il est également impliqué dans les affaires et devient administrateur du London, Brighton and South Coast Railway en janvier 1868, et en est le président de juin 1896 à février 1908. Il est président du conseil du comté de Buckinghamshire jusqu'en 1904.

Vie personnelleModifier

Il épouse Lady Augusta Henrietta, fille de John Scott, 2e comte d'Eldon, en 1859. Elle est décédée en 1906. Il lui survit douze ans et mourut en avril 1918, à l'âge de quatre-vingt-huit ans. Il est remplacé dans ses titres par son fils aîné Thomas.

RéférencesModifier

  • Kidd, Charles, Williamson, David (éditeurs). Debrett's Peerage and Baronetage (édition 1990). New York: St Martin's Press, 1990

Liens externesModifier