Thomas E. J. Wiedemann

historien germano-britannique
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Wiedemann.
Thomas E. J. Wiedemann
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Thomas Ernst Josef Wiedemann
Nationalité
Formation
Finchley Catholic High School (en)
Hertford CollegeVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Conjoint
Margaret Hunt[1]
Autres informations
A travaillé pour

Thomas E. J. Wiedemann (1950–2001) est un historien germano-britannique dont les travaux portent essentiellement sur l'Antiquité gréco-romaine.

BiographieModifier

Né à Karlsruhe, en Allemagne, Thomas E. J. Wiedemann part vivre avec ses parents en Angleterre où son père travaille pour la BBC[1]. Il étudie à la Finchley Catholic High School (en) de Londres puis au Hertford College d'Oxford[1].

Il est professeur à l'université de Bristol de 1976 à 1995[1] puis enseigne le latin à l'université de Nottingham de 1995 à 2001[1].

En 1998, il fonde l'International Centre for the History of Slavery[2] (ICHOS).

Thomas E. J. Wiedemann meurt d'un cancer le 28 juin 2001, à l'âge de 51 ans[1].

Publications sélectivesModifier

  • Greek and Roman Slavery : A Sourcebook, Londres, 1981. (ISBN 0415029724)
  • The Julio-Claudian emperors : AD 14–70, Bristol, 1989. (ISBN 1853991171)
  • Adults and Children in the Roman Empire, Londres, 1989. (ISBN 0415003369)
  • Emperors and Gladiators, Londres – New York, 1992. (ISBN 041500005X)
  • Cicero and the end of the Roman Republic, Londres, 1994. (ISBN 1853991937)
  • The History of the Tyrants of Sicily by "Hugo Falcandus", 1154–69, traduit et annoté par G. A. Loud et Thomas E. J. Wiedemann, Manchester University Press, 1998. (ISBN 0719054354)

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier