Tholéite

Une tholéite (ou tholéiite), ou un basalte tholéitique (ou tholéiitique, lithotype de Tholey, en Sarre)[1], est un basalte saturé en silice. Les tholéites ne comportent en général pas d'olivine ; quand elles en contiennent (parfois en grande quantité mais plus souvent de manière anedoctique[2]), on parle de « tholéite à olivine ». En général, elles ne contiennent pas non plus de quartz ; quand elles en contiennent (parfois sous forme de reliques), on parle de « tholéites à quartz ».

Coupe mince d'un basalte tholéitique en lumière polarisée.
Le diagramme AFM (Alcalins, Fer, Magnésium) permet de distinguer les trois principales séries magmatiques (tholéiitique, alcaline et calco-alcaline).

La série tholéiitique est caractéristique des zones de dorsales océaniques, des arcs océaniques (subduction océan-océan) ou des provinces magmatiques[3].

Notes et référencesModifier

  1. « tholéite », sur TERMIUM Plus, la banque de données terminologiques et linguistiques du gouvernement du Canada (consulté le ).
  2. « Des basaltes océaniques à olivine ? — Planet-Terre », sur planet-terre.ens-lyon.fr (consulté le )
  3. Jacques-Marie Bardintzeff, Volcanologie, Dunod, , p. 197-208

Voir aussiModifier