Thoko Didiza

femme politique sud-africaine

Thoko Didiza
Fonctions
Ministre sud-africaine de l'agriculture, du développement rural et de la réforme agraire
En fonction depuis le
(1 an, 8 mois et 24 jours)
Président Cyril Ramaphosa
Gouvernement Ramaphosa II
Prédécesseur Senzeni Zokwana (agriculture)
Maite Nkoana-Mashabane (développement rural et de la réforme agraire)
Ministre des Travaux publics

(2 ans, 4 mois et 3 jours)
Président Thabo Mbeki
Gouvernement Mbeki II
Prédécesseur Stella Sigcau
Successeur Geoff Doidge
Ministre de l'agriculture et des Affaires foncières

(6 ans, 11 mois et 5 jours)
Président Thabo Mbeki
Gouvernement Mbeki I et II
Prédécesseur Derek Hanekom
Successeur Lulama Xingwana
Biographie
Nom de naissance Angela Thoko Didiza
Date de naissance (55 ans)
Lieu de naissance Durban (Afrique du Sud)
Nationalité Sud-africaine
Parti politique ANC
Enfants 5

Angela Thoko Didiza (née le à Durban) est une femme politique sud-africaine, membre du congrès national africain, membre du parlement depuis 1994 et ministre de l'agriculture, du développement rural et de la réforme agraire depuis le dans le second gouvernement Ramaphosa.

Elle a également occupé les fonctions de vice-ministre de l'Agriculture de à juin 1999 dans le gouvernement Mandela puis, dans le gouvernement Mbeki, les fonctions de ministre de l'agriculture et des Affaires foncières du au ainsi que de ministre des Travaux publics du au .

BiographieModifier

Didiza est née à Durban et est titulaire d'un baccalauréat spécialisé en politique et d'un diplôme en sociologie. Elle est mariée et a cinq enfants.

Thoko Didiza a d'abord travaillé pour des institutions religieuses, civiles et féministes à vocation sociale avant d'être élu au parlement sur la liste du congrès national africain (ANC). Vice-ministre de l'Agriculture de à juin 1999 dans le gouvernement Mandela, elle est nommée ministre de l'agriculture dans le gouvernement Mbeki.

Elle démissionne de ses fonctions au gouvernement, avec 10 de ses collègues, à la suite de la démission du président Thabo Mbeki en .

Le , l'ANC annonce que Didiza sera leur candidate à la mairie de Tshwane pour les élections municipales sud-africaines de 2016. Cette candidature est rejetée par de nombreux habitants de Tshwane et provoque de violentes émeutes. Commencée à Mamelodi, la violence s'étend en quelques jours aux townships d'Atteridgeville, de Winterveldt, Soshanguve, Hammanskraal, Mabopane et Ga-Rankuwa avant d'atteindre Pretoria Central et les quartiers d'Arcadia et de Sunnyside[1],[2]. Cinq personnes sont tuées et 200 personnes arrêtées par la police[3],[4],[5]. Il apparait qu'en désignant Didiza comme tête de liste, l'ANC aurait tenté de trouver un candidat neutre pour ne pas trancher entre les factions internes opposant le maire sortant de Tshwane à l'un de ses adjoints. À cela s'ajoutent des haines ethniques, Didiza étant une zoulou vivant à Pretoria (le chef-lieu de Tshwane) mais originaire du KwaZulu-Natal[6], nommée dans une région où les populations noires sont plutôt pedis, tswanas ou tsongas[7],[8]. En outre, l'ANC, éclaboussé par des allégations de corruption contre le président Jacob Zuma, rongé par le factionnalisme, la corruption et le manque de dirigeants crédibles, paie aussi un fort mécontentement de la population à son égard[6]. Finalement, la mairie est remportée par l'Alliance démocratique rejetant l'ANC dans l'opposition municipale.

Le , elle est nommée ministre de l'agriculture, du développement rural et de la réforme agraire dans le 2nd gouvernement de Cyril Ramaphosa.

RéférencesModifier

AnnexesModifier

Liens externesModifier