Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rougemont.
Thibaud de Rougemont
Fonctions
Archevêque catholique
depuis le
Évêque catholique
-
Archevêque catholique
Ancien archidiocèse de Vienne
Évêque diocésain
Ancien diocèse de Mâcon
Archevêque catholique
Archidiocèse de Besançon
Biographie
Naissance
Date inconnueVoir et modifier les données sur Wikidata
BourgogneVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
Religion

Thibaud de Rougemont, né en Bourgogne et mort à Rome en 1429, est un prélat français du XIVe siècle et du début XVe siècle . Il est issu d'une famille illustre dans le comté de Bourgogne.

Thibaud de Rougemont est élu évêque de Mâcon en 1389 et devient archevêque de Vienne en 1397. On lui doit l'établissement des dominicains et des carmes à Vienne et l'union à l'abbaye de Saint-Pierre de Vienne du prieuré de Serre.

En 1400 un arrêt du roi-dauphin rétablit l'archevêque et son chapitre dans leurs prérogatives temporelles sur Vienne. En 1402 les archevêques de Vienne sont devenus abbés perpétuels de l’ordre de Saint-Chef et seigneurs du bourg et de ses dépendances, le château de Saint-Chef est pris et ruiné dans la guerre acharnée que se font Thibaud de Rougemont et les frères Guy et Jean de Torchefelon, ceux-ci ayant refusé de faire hommage à l’archevêque de leur château de Montcarra. Le fougueux prélat attaque brusquement ce château et le brûle. Les Torchefelon prennent et incendient celui de Saint-Chef, en font autant de celui de Seyssuel et ravagent tous les environs. Lorsque le gouverneur du Dauphiné intervint pour chercher à arrêter ces désordres scandaleux. Rougemont excommunie les officiers du roi. L’année suivante, les Torchefelon brûlent le château de Mantaille. Les troupes de l'archevêque incendient à leur tour le château de Torchefelon. Le pape Benoît XIII saisit avec empressement l'occasion de transférer Rougemont à Besançon.

SourceModifier