Ouvrir le menu principal

Thermes nationaux d'Aix-les-Bains

thermes à Aix-les-Bains (Savoie)
Thermes nationaux d'Aix-les-Bains
Thermes-aix-les-bains.jpg
Les thermes nationaux.
Présentation
Type
Destination actuelle
Divers
Construction
1783
Propriétaire
Ville d'Aix-les-Bains
Statut patrimonial
Patrimoine du XXe s. ()
Inscrit MH (façade, toit, vestibule et cabine en , )Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
Quai Charles-Albert-BessonVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de la Savoie
voir sur la carte de la Savoie
Red pog.svg

Les thermes nationaux d'Aix-les-Bains, ou établissement thermal d’Aix-les-Bains, voire anciens thermes, est un bâtiment situé en France sur la commune d'Aix-les-Bains, dans le département de la Savoie en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Cet édifice abrite actuellement quelques services de la ville, comme l'office de tourisme. L'école nationale Peyrefitte Esthétique est également installée au cœur de ces thermes[1].

Le bâtiment fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le , étendue le [2] ainsi que d'une labellisation « Patrimoine du XXe siècle » depuis mars 2003[3].

Sommaire

LocalisationModifier

Les anciens thermes nationaux sont situés dans le centre historique de la ville d'Aix-les-Bains. Ce bâtiment est implanté près d'autres monuments classés ou inscrits comme le parc floral des Thermes, l'hôtel de ville d'Aix-les-Bains ou l'arc de Campanus.

HistoireModifier

Article connexe : Histoire d'Aix-les-Bains.

Depuis l'Antiquité, les bâtiments des thermes nationaux n'ont cessé d'évoluer et de s'agrandir[4].

Durant l'année 1772, la venue du duc de Chablais entraîna la prise de conscience de cette richesse et donna naissance à un projet royal de bâtiment de bain. Les anciens thermes ont donc été inaugurés durant 1783, les thermes Victor Amédée furent rapidement sous-dimensionnés. Par conséquent, une première annexe fut achevée en 1832, sous le règne du roi Charles Albert[4]. Après l'essor du thermalisme, de nouveaux besoins en bâtiments se firent ressentir. Dès l'année 1855, on étudia alors la construction d'un nouvel établissement thermal. Les travaux confiés à l'architecte Pellegrini ne furent achevés que sept ans après, en 1862, à la suite de problèmes financiers[4]. Ce nouveau lieu fut complété dès 1881 de l'annexe Revel, bientôt suivie d'une autre, l'annexe Lecoeur, achevée en 1899. Après un long arrêt, seulement entrecoupé de travaux de modifications, une nouvelle phase de construction importante fut commencée dès 1933 avec les thermes dit Pétriaux qui augmentaient considérablement la surface bâtie du départ.

Puis, entre les années 1971 et 1974, une dernière phase de constructions fut entreprise. Sous l'architecte Mabileau, on construisit un tour administrative de 7 étages dans le bâtiment Pétriaux[4].

 
La fin d'un rêve de Henri Varenne, sculpture présente dans le hall du rez-de-chaussée des thermes nationaux.

On peut aussi préciser que le décor du vestibule des années 1930 est intact. Le bâtiment de Pétriaux conserve aussi deux cabines de luxe. Leur décoration est en mosaïque de style Art Déco[2].

Changement de propriétaireModifier

Le 9 mars 2012, la ville d'Aix-les-Bains devient propriétaire du bâtiment. Elle a en effet acheté les thermes à l'État pour un prix d'environ 1,2 million d'euros, avec la participation financière du conseil départemental à hauteur de 540 000 euros[5]. Ce changement de propriétaire va notamment permettre à la ville de rénover le lieu voire de le transformer[5]. Actuellement, un projet de réhabilitation est en cours. Un concours d’architectes est lancé et les citoyens sont invités à voter pour le projet de leur choix jusqu’au 23/02/19.

Les nouveaux thermes ChevalleyModifier

Actuellement, les soins thermaux ont été transférés dans les nouveaux thermes privés dit Chevalley[6]. Ils sont situés sur les hauteurs de la ville. Par conséquent, un important programme de restructuration est en cours[4]. Un site internet commun aux Thermes Chevalley et aux Thermes de Marlioz a été créé pour présenter l'ensemble de la destination thermale aixoise[7].

Projets de rénovationModifier

Des sujets avaient déjà été proposés il y a quelques années pour revaloriser ce bâtiment de 55 000 m2[8]. Une vive polémique avait déjà été engendrée sur l'avenir de ces anciens thermes nationaux lors du débat des élections municipales de 2014[9].

En octobre 2015, le maire a débuté le chantier de rénovation des anciens thermes avec notamment la réfection d'une partie de la toiture pour un coût d'environ 455 309 euros, hors frais d’études évalués à 55 000 euros[10]. L'Essor Savoyard relate que « Cette opération, importante et coûteuse, est un premier pas avant ce qui sera indubitablement le point central du 3e mandat de l’actuel député-maire, la réhabilitation des Anciens thermes. »[10].

DiversModifier

Une femme âgée de 82 ans est décédée le dans le bâtiment lors d'une visite touristique en tombant d'une passerelle non sécurisée[11]. Les thermes nationaux ont dû s'acquitter d'une amende de 10 000 euros en [11].

Notes et référencesModifier

  1. « Le campus Aix-Les-Bains. », sur Peyrefitte Esthetique (consulté le 6 août 2014)
  2. a et b « Thermes nationaux », notice no PA00118174, base Mérimée, ministère français de la Culture (consulté le 6 août 2014)
  3. « Label patrimoine du XXe siècle Région Rhône-Alpes MAJ 2011 1 10/03/2003 01 1932 10/03/2003 01 Bourg-en-Bresse 1966 10/03/2003 », sur webcache.googleusercontent.com (consulté le 18 octobre 2015)
  4. a b c d et e « Établissement thermal, Thermes Nationaux. », sur Patrimoine d'Aix-les-Bains (consulté le 6 août 2014)
  5. a et b « La ville devient propriétaire des anciens thermes nationaux », sur www.ledauphine.com (consulté le 2 janvier 2016)
  6. « Aix-les-Bains », sur Valvital (consulté le 6 août 2014)
  7. Site internet commun des thermes d'Aix-les-Bains
  8. « 55 000 m² à réhabiliter aux anciens thermes : un projet pour 10 ans », sur www.lessorsavoyard.fr (consulté le 30 octobre 2015)
  9. « MUNICIPALES - Aix-les-Bains : les quatre candidats ont débattu », sur Le Dauphiné Libéré, (consulté le 6 août 2014)
  10. a et b « Aix-les-Bains : Huit mois de travaux pour remettre la toiture des thermes en état », sur L'Essor Savoyard (consulté le 30 octobre 2015)
  11. a et b « Mort d’une touriste aux thermes : prison avec sursis pour la guide et l’ancien directeur », sur www.ledauphine.com (consulté le 8 octobre 2015)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier