Ouvrir le menu principal

Marie-Thérèse Bonzel
Image illustrative de l’article Marie-Thérèse Bonzel
Bienheureuse
Naissance 17 septembre 1830
Olpe
Décès 6 février 1905 
Olpe
Nom de naissance Wilhelmine Bonzel
Nationalité Flag of Prussia (1892-1918).svg Royaume de Prusse
Ordre religieux Pauvres sœurs Franciscaines de l'Adoration Perpétuelle
Béatification 10 novembre 2013
par Cardinal Angelo Amato
Fête 6 février

Marie Thérèse Bonzel (Olpe, - Olpe, ) est une religieuse allemande fondatrice et première supérieure des Pauvres sœurs Franciscaines de l'Adoration Perpétuelle. Elle est reconnue comme Bienheureuse par l'Église catholique.

BiographieModifier

Regina Christine Wilhelmine Bonzel, de son nom de naissance, est née le 17 septembre 1830 à Olpe. Elle est pensionnaire chez les Ursulines à Cologne, où mûrit sa vocation religieuse.

En 1850, elle entre dans le Tiers-Ordre franciscain. Elle prend le nom de Marie-Thérèse. Elle devient également membre de l'Association des jeunes femmes pour soutenir les pauvres et les malades sans défenses. En 1857, elle est élue à la tête de cette organisation.

Avec quelques compagnes, elle crée une petite école à Olpe pour enseigner aux enfants orphelins. Ainsi la Congrégation des sœurs franciscaines de l'Adoration perpétuelle est née. En 1863, l'évêque de Paderborn leur permet de vivre selon la Règle de saint François d'Assise. Elle s'appelle donc Mère Maria Theresia. Quelques années plus tard, sa fondation se développe et en 1876, un couvent est établi aux États-Unis.

Mère Maria Theresia Bonzel est morte le 6 février 1905 à Olpe. À sa mort, 73 couvents de sa fondation sont implantés en Allemagne et 49 aux États-Unis. Sa congrégation comptait alors 1 500 religieuses.

BéatificationModifier

Sa cause en béatification est ouverte en 1961, à ce titre elle est déclarée Vénérable.

Sa béatification est célébrée le 10 novembre 2013 dans la cathédrale de Paderborn. La cérémonie est présidée par le cardinal Angelo Amato au nom du pape François. La Bienheureuse Thérèse Bonzel est fêtée le 6 février.

Notes et référencesModifier