Theodore Schellenberg

archiviste américain

Theodore R. Schellenberg est un archiviste, professeur et écrivain américain ( - ). Il est surtout connu pour sa contribution à l’archivistique, notamment pour avoir distingué la valeur qu’un document d’archives peut avoir comme preuve de celle qu’il peut aussi avoir comme source d’information.

Theodore Schellenberg
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Garden Township (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 66 ans)
Nationalité
Formation
Activité

BiographieModifier

Theodore Roosevelt Schellenberg est né le à Garden Township au Kansas. Ses parents se nomment Abraham et Sarah Schellenberg[1].

Il fréquente les écoles primaires McPherson (1908-12) et Hillsboro (1912-15). Il poursuit ses études secondaires à Hillsboro (1916-18) puis au Tabor Academy (1919-22). Il commence ses études universitaires au Tabor College (1924-26) et transfert à l'Université du Kansas où il obtient son baccalauréat en histoire avec honneurs en 1928[2]. Il y poursuit ses études et obtient sa maîtrise ès arts en histoire en 1930. L'Université de Pennsylvanie lui décerne un doctorat en histoire en 1934[1].

En 1929, il marie Alma Groening. Ils ont deux enfants ensemble[3].

Le , Theodore R. Schellenberg décède des suites d'une crise cardiaque à l'âge de 66 ans[4].

CarrièreModifier

T.R. Schellenberg a occupé les postes suivants :

  • Secrétaire exécutif du Comité mixte sur les matériaux pour la recherche, Conseil américain pour les sociétés savantes et la recherche en sciences sociales, 1934-1935
  • Examinateur adjoint, Archives nationales, États-Unis, 1935-1938
  • Assistant historique, Service des parcs nationaux, États-Unis, 1935
  • Directeur national associé, Enquête sur les documents publics, États-Unis, 1936
  • Chef des Archives du département de l’agriculture, Archives nationales, États-Unis, 1938-1945
  • Chargé de cours en Australie et Nouvelle-Zélande, 1954
  • Archiviste adjoint des États-Unis, 1956-1963[5]

Il est également un auteur publié. Modern Archives: Principles and Techniques (1956) et The Management of Archives (1965) sont parmi ses écrits les plus reconnus[6]. On lui attribue la théorie du tri qui définit la valeur d'un document. La valeur primaire réfère à la raison originale de la création du document et à sa qualité de preuve. La valeur secondaire réside dans l'intérêt accordé au document comme source d'information autre que son sujet[7].

RéférencesModifier

  1. a et b (en) « Schellenberg, Theodore Roosevelt (1903-1970), archivist | American National Biography », sur www.anb.org (DOI 10.1093/anb/9780198606697.article.1401033, consulté le 27 novembre 2019)
  2. « T. R. Schellenberg papers [manuscript] - State Archives - Kansas Historical Society », sur www.kshs.org (consulté le 27 novembre 2019)
  3. (en) « Schellenberg, Theodore Roosevelt : American National Biography Online - oi », sur oxfordindex.oup.com (DOI 10.1093/anb/9780198606697.article.1401033, consulté le 27 novembre 2019)
  4. (en) « Ex-Assistant Archivist of U.S., Author: T.R. Schellenberg », The Washington Post, Times Herald,‎ , B6
  5. (en) Belovari, Susanne, « SCHELLENBERG, T. R. », sur https://archives.library.illinois.edu/ica-suv/publications-2/bios/, (consulté le 27 novembre 2019)
  6. (en) Reto Tschan, « A Comparison of Jenkinson and Schellenberg on Appraisal », The American Archivist, vol. 65, no 2,‎ , p. 176–195 (ISSN 0360-9081, DOI 10.17723/aarc.65.2.920w65g3217706l1, lire en ligne, consulté le 27 novembre 2019)
  7. Nougaret, Christine, « Les sources archivistiques : Production organique ou invention de l'archiviste ? », Hypothèses,‎ , p. 331-339 (lire en ligne)