The Weeknd

chanteur, compositeur et producteur de musique canadien
The Weeknd
Description de cette image, également commentée ci-après
The Weeknd en concert en 2018.
Informations générales
Nom de naissance Abel Makkonen Tesfaye
Naissance (31 ans)
Toronto, Drapeau du Canada Canada
Activité principale Auteur-compositeur-interprète, musicien, producteur
Genre musical Pop, new wave/synthpop, R&B alternatif
Instruments Voix, clavier, guitare, basse, batterie
Années actives Depuis 2010
Labels XO, Republic, Universal Music Group
Influences Michael Jackson, Prince, R. Kelly[1]
Site officiel

www.theweeknd.com

Logo de The Weeknd.png
Signature de The Weeknd.
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de The Weeknd.

Abel Makkonen Tesfaye, connu sous le pseudonyme The Weeknd, né le à Toronto, est un chanteur, auteur-compositeur-interprète et producteur musical canadien. Il commence sa carrière musicale en 2009 en publiant anonymement de la musique sur YouTube. Il fonde le label XO en 2011 et publie ses premières mixtapes House of Balloons, Thursday, et Echoes of Silence. Il acquiert rapidement du succès et la reconnaissance de plusieurs médias en raison de son style de RnB contemporain sombre et de la part de mystère entourant son identité.

En 2012, il signe un contrat avec le label Republic Records et réédite les mixtapes dans l'album compilation Trilogy. Son premier album studio, Kiss Land, sort en 2013. Son deuxième album, Beauty Behind the Madness, mis en vente en 2015 et comprenant les singles classés en tête du Billboard Hot 100 Can't Feel My Face et The Hills, remporte le prix du « meilleur album urbain contemporain » aux Grammy Awards. Il fait partie des albums les plus vendus de l'année. Starboy, le troisième album, connait un succès commercial et remporte également le prix du meilleur album urbain contemporain aux Grammy Awards. Son quatrième album, After Hours, affiche plusieurs chansons en tête du classement Billboard Hot 100 telles que Heartless, Save Your Tears et Blinding Lights, ce single est devenu la première chanson de l'histoire à passer plus d'un an dans le top 10 du Billboard Hot 100, et est la chanson la plus écoutée sur la plateforme musicale Spotify en 2020.

Parmi les artistes musicaux vendant plus de 75 millions de disques à travers le monde, le chanteur obtient de nombreuses récompenses, dont trois Grammy Awards, cinq American Music Awards, dix-neuf Billboard Music Awards, deux MTV Video Music Awards, quinze Juno Awards, cinq SOCAN Awards et un Brit Awards, et est nommé pour un Academy Award. Il détient plusieurs records dans les palmarès, devenant ainsi le premier artiste à occuper simultanément le podium du classement Billboard Hot R&B Songs. En , le Walk of Fame du Canada lui attribue le prix Allan Slaight. En 2017, il fait la couverture du magazine Forbes pour ses revenus annuels de 92 millions de dollars. Elton John le classe parmi les 100 personnes les plus influentes de l'année 2020 pour le magazine Time. Tesfaye a une voix notable avec un fausset et un trémolo. Il influence des artistes dans de nombreux styles de musique contemporaine, notamment la pop, le hip-hop et le RnB.

Son nom de scène est un hommage au moment où, avec son meilleur ami et futur directeur créatif La Mar Taylor, il abandonne le lycée à dix-sept ans, prends un matelas et « part un week-end sans jamais revenir à la maison ». Cependant, son ancien producteur Jeremy Rose, affirme que le nom est son idée. La lettre « E » est exclue pour éviter les problèmes de marque déposée avec le groupe canadien The Weekend[2].

BiographieModifier

Abel Tesfaye est issu d'une famille d'immigrants éthiopiens, Makkonen et Samra Tesfaye[3]. Il est enfant unique et après la séparation de ses parents, sa grand-mère et sa mère l'élèvent en lui apprenant l'amharique[4],[5]. Il se confie à propos de son père : « Je l'ai vaguement vu quand j'avais six ans, puis à nouveau quand j'avais onze ou douze ans, et il avait une nouvelle famille et des enfants. Je ne sais même pas où il vivait - je le voyais uniquement pour une nuit. Je suis sûr que c'est un type bien. Je ne l'ai jamais jugé. Il n'était pas violent, il n'était pas alcoolique, ce n'était pas un connard. Il n'était juste pas présent pour moi »[6].

Tesfaye décrit son adolescence comme ressemblant au film Kids « sans le SIDA »[7]. Il explique avoir commencé à fumer de la marijuana à l'âge de onze ans, puis avoir consommé de l'ectasy, de l'oxycodone, du Xanax, de la cocaïne, de la psilocybine et de la kétamine. Il avoue qu'il effectuait souvent du vol à l'étalage pour compléter sa consommation de drogues[8].

CarrièreModifier

2009 - 2011 : ses débutsModifier

En , le chanteur canadien met en ligne la chanson Do It[9]. L'année suivante, Tesfaye rencontre Jeremy Rose, un producteur qui a l'idée d'un projet musical de R&B contemporain sombre. Après avoir présenté l'idée au musicien Curtis Santiago, Rose fait écouter à Tesfaye l'un de ses morceaux instrumentaux, pour qu'il rappe en freestyle dessus, bien que les premiers essais de ce dernier ne comportent pas beaucoup de rap. Cela a conduit les deux hommes à collaborer sur un album. Rose produit trois chansons - What You Need, Loft Music et The Morning - et d'autres sur lesquelles le chanteur a travaillé, mais qui sont finalement abandonnées. Rose laisse Tesfaye garder les titres qu'il a produit à condition d'être crédité[10]. Les trois chansons produites sont mises en ligne et attirent l'attention du rappeur Drake[10]. Les médias, tels que Pitchfork et le New York Times, prennent connaissance des chansons et en font une bonne critique. Avant d'adopter le nom de scène The Weeknd, le chanteur utilise les pseudonymes « The Noise » et « Kin Kane »[6].

En 2011, Tesfaye fait la connaissance des directeurs musicaux Sal Slaiby et Amir Esmailian, avec qui il fonde le label XO Records[11]. Le « 21 mars 2011 », il publie sa première mixtape House of Balloons sous ce label[12]. La mixtape comprend des productions de Illangelo et Doc McKinney, et inclut les morceaux écrits par Rose, bien qu'il ne soit pas crédité[10]. House of Balloons est salué favorablement par la presse. La mixtape est sélectionnée parmi les dix nominés pour le Prix de musique Polaris de 2011[13].

L'un de ses premiers concerts s'est tenu devant l'association Black Students de l'université de Toronto en [14]. En , il effectue une tournée à Toronto, avec sa première performance au Mod Club Theatre. Drake est présent pour assister à la performance, qui dure 90 min[15]. A la fin du concert, les deux artistes parlent de collaborer ensemble et Abel Tesfaye se produit en première partie des concerts du rappeur ainsi qu'au festival OVO Fest[16]. Durant l'été, les deux artistes collaborent sur l'album Take Care[17]. En , il publie une deuxième mixtape Thursday[18]. Une troisième mixtape, Echoes of Silence est également publiée en fin d'année 2011[19].

2012 - 2014 : Trilogy et Kiss LandModifier

En avril 2012, Tesfaye entame sa première tournée internationale, comprenant sa présence au Coachella Festival[20], des concerts à guichets fermés au Bowery Ballroom de New York, qui font l'objet d'une note positive du magazine Rolling Stone[21], et de la part de divers festivals européens, notamment Primavera Sound Festival en Espagne et au Portugal, ainsi que le Wireless Festival en Angleterre[22]. Sa performance au Wilton's Music Hall de Londres se déroule avec la présence Katy Perry et Florence Welch et il reprend la chanson Dirty Diana de Michael Jackson[23].

En , le chanteur rejoint Republic Records, une filiale d'Universal Music Group, dans le cadre d'une collaboration avec son label XO[24]. En , l'album compilation Trilogy, regroupant ses précédentes mixtapes ainsi que trois nouvelles chansons, est sorti[25]. L'album se classe en quatrième position du classement Billboard 200 aux États-Unis, avec plus de 86 000 exemplaires vendus et débute également à la cinquième place du classement Canadian Albums Chart. Trilogy est certifié platine par la Recording Industry Association of America (RIAA) et double platine par Music Canada en [26]. Une semaine plus tard, il obtient une nomination au Sound of... de l'année 2013 par la BBC[27].

Le , le chanteur présente en avant-première le titre de son premier album studio Kiss Land, et annonce que la date de sortie de l'album est prévue le . L'album est promu par les singles Belong to the World et Live For en duo avec le rappeur Drake[28]. Il part en tournée du au [29]. À sa sortie, Kiss Land se positionne à la deuxième place du classement Billboard 200. L'album se vend à plus de 273 000 exemplaires aux États-Unis et reçoit des critiques généralement positives de la part des médias[30]. Il fait la première partie de la tournée The 20/20 Experience World Tour de Justin Timberlake[31]. Tesfaye apparaît sur le titre Elastic Heart de Sia pour le film Hunger Games[32].

En , le chanteur reprend le titre Drunk in Love de la chanteuse Beyoncé, en conservant le thème et le concept de la chanson mais à travers le point de vue d'un homme[33].

Sa première tournée, le King of the Fall Tour, se déroule à travers les États-Unis entre et avec Schoolboy Q et Jhené Aiko en première partie[34]. Après la tournée, il enregistre Love Me Harder, en duo avec la chanteuse Ariana Grande[35],[36]. Le titre Earned It est la bande originale du film Cinquante Nuances de Grey sorti en 2015 et lance la carrière du chanteur à l'international[37].

2015 - 2017 : Beauty Behind The Madness et StarboyModifier

En , il chante Earned It en duo avec Alicia Keys à la cérémonie des BET Awards[38]. The Hills, sorti en version numérique, se place 20e dans le classement Billboard Hot 100[39]. Le titre Can't Feel My Face faisant l'objet d'une fuite sur internet, est publiée par le chanteur juste après sa performance à l'Apple Worldwide Developers Conference[40]. Il devient le premier artiste à avoir trois singles occupant le podium du classement Billboard Hot R&B Songs simultanément[41]. Tesfaye apparaît comme étant un nouveau visage pour le service Apple Music aux côtés du rappeur Drake[42],[43]. Le , le second album Beauty Behind the Madness est mis en vente et débute en tête du classement Billboard 200[44]. Il est en tête d'affiche de plusieurs grands festivals tels que Lollapalooza, Hard Fest, Bumbershoot[45],[46],[47]. Le chanteur annonce faire une tournée, The Madness Fall Tour à travers les États-Unis entre et [48]. Après avoir collaboré avec de nombreux artistes comme Belly[49], Meek Mill[50] et Travis Scott[51], il apparait sur le single Low Life du rappeur Future[52]. Il est également présent sur le titre FML du rappeur Kanye West[53]. Avec le rappeur, Tesfaye effectue un autre single, Tell Your Friends, apparaissant dans l'album Beauty Behind The Madness[54].

En , le chanteur annonce un nouvel album intitulé Starboy, produit par le duo français Daft Punk et est commercialisé en [55]. Il publie sur YouTube un court métrage nommé M A N I A, produit par Grant Singer, en dévoilant les titres de son album[56]. Starboy: Legend of the Fall Tour est la troisième tournée du chanteur afin de promouvoir son album du même nom. Elle débute en à Stockholm en Suède et se termine en à Perth en Australie[57],[58].

2018 - 2020 : My Dear Melancholy et After HoursModifier

Fin , la liste de l'album de la bande originale du film Black Panther est révélée et comprend Pray for Me, un duo entre Kendrick Lamar et Tesfaye[59]. Après avoir fuité sur internet, son premier EP, My Dear Melancholy est publié[60],[61]. En , l'artiste annonce une émission de radio, Memento Mori, diffusée uniquement sur Beats 1[62],[63]. Il réalise une compilation, intitulée The Weeknd in Japan, uniquement disponible au Japon[64].

Le chanteur et le DJ français Gesaffelstein enregistre une chanson, Lost in the Fire, publiée en [65]. Power Is Power, sortie en est une collaboration entre The Weeknd, la chanteuse SZA et le rappeur Travis Scott, pour l'album For the Throne: Music Inspired by the HBO Series Game of Thrones réalisé pour la série Game of Thrones[66]. Lors d'une promotion publicitaire pour la marque automobile Mercedes-Benz, où le chanteur apparaît, un extrait de Blinding Lights, single de l'album After Hours est entendu[67]. Le titre de l'album ainsi que sa date de sortie sont dévoilés en [68]. Il annonce également une tournée, The After Hours Tour pour la fin de l'année 2020 mais reporte pour 2022 à cause de la pandémie de Covid-19[69]. Quelques mois plus tard, il collabore avec Juice Wrld[70], Calvin Harris[71] et Ariana Grande[72]. Il publie également des remix de ses chansons comme Blinding Lights avec la chanteuse espagnole Rosalía[73], In Your Eyes avec la rappeuse Doja Cat[74] ou Save Your Tears avec la chanteuse Ariana Grande[75].

Pensant être nommé au moins une fois lors de la cérémonie des Grammy Awards, le chanteur critique la Recording Academy sur les réseaux sociaux, l'accusant de corruption[76]. Les spéculations se multiplient sur l'annonce de sa prochaine prestation lors du spectacle de la mi-temps du Super Bowl LV, ainsi que la différence de nomination entre la musique pop et le R&B, qui contribuent à ces refus[77]. En réponse à la controverse, le président adjoint de l'Académie, Harvey Mason, Jr., fait une déclaration[78] :

« Nous comprenons que The Weeknd soit déçu de ne pas être nominé. Je suis surpris et je peux comprendre ce qu'il ressent. Sa musique cette année est excellente, et ses contributions à la vie musicale et au monde en général sont dignes de l'admiration de tous. Nous sommes ravis d'apprendre qu'il se produit lors du prochain Super Bowl et nous aurions aimé qu'il se produise également sur la scène des Grammy le week-end précédent. Malheureusement, chaque année, le nombre de nominations est inférieur au nombre d'artistes méritants. Mais en tant que seul prix musical voté par les pairs, nous continuerons à reconnaître et à célébrer l'excellence dans la musique tout en mettant en lumière les nombreux artistes extraordinaires qui composent notre communauté mondiale. Pour être clair, le vote dans toutes les catégories prend fin bien avant l'annonce de la performance de The Weeknd au Super Bowl, ce qui n'a en aucun cas affecté le processus de nomination. Tous les nominés aux Grammy sont reconnus par le corps électoral pour leur excellence, et nous les félicitons tous »

. En , Tesfaye répond que ses précédents Grammy Awards n'ont plus aucune valeur pour lui[79].

2021 - présent : Mi-temps du Super Bowl LV et nouvelle musiqueModifier

Le , le chanteur publie sa deuxième compilation qui reprends ses plus grands succès, intitulée The Highlights[80]. Deux jours plus tard, il chante pendant la mi-temps du Super Bowl LV[81]. Les critiques de la performance sont mitigées, cependant, cela peut être dû à la qualité du microphone et à l'audio de la performance en direct[82]. Le show est nommé dans trois catégories différentes lors de la 73e cérémonie des Primetime Emmy Awards[83]. Pour célébrer les dix ans de la sortie de l'album House of Balloons, le chanteur sort une version originale de l'album[84]. Dans une interview pour le magazine Variety, Tesfaye déclare :

If the last record is the After Hours of the night, then the dawn is coming

« Si le dernier album c'est les dernières heures de la nuit alors l'aube arrive »

[85]. Il remporte son premier Brit Awards quelques jours plus tard dans la catégorie artiste masculin à l'international en solo, qui lui est remis par l'ancienne première dame des États-Unis, Michelle Obama[86]. En , le chanteur annonce un nouveau single, Take My Breath[87]. Il apparaît sur l'album DONDA du rappeur Kanye West avec le titre Hurricane[88].

Style musicalModifier

Tesfaye cite Michael Jackson, Prince, R. Kelly, Aster Aweke comme étant ses sources d'inspirations[89]. C'est grâce aux paroles de la chanson Dirty Diana qui le pousse à devenir chanteur[6]. Il grandit en écoutant une variété de genres musicaux, dont la soul, le hip-hop, le funk, le rock indépendant et le post-punk[90]. Il déclare : « J'ai toujours eu une admiration pour l'époque qui précède ma naissance. On peut entendre dans ma première mixtape que les années 1980 - Siouxsie and the Banshees, Cocteau Twins - jouent un rôle important dans ma musique »[91].

Ses chansons sont « composées autour d'une production brumeuse et crépusculaire avec de lents tempos, des basses et des échos désespérés »[92],[93]. Il chante souvent dans un registre léger avec un ton séduisant[94]. J. D. Considine trouve que le trémolo de son chant est similaire à celui de Michael Jackson, mais qu'il évite la base solide du blues de Jackson pour un mélisme plus influencé par la musique arabe[95]. Le chanteur possède une large gamme vocale ténor légèrement lyrique, qui s'étend sur trois octaves. Son point le plus bas atteint la note do2 et son point le plus haut peut atteindre la note sol#5 avec une tessiture naturelle dans la quatrième octave grave[96]. Il utilise également sa voix de tête pour créer une résonance et émettre de fortes notes aigües en cinquième octave[96]. Sa musique intègre des samples de punk rock et du rock alternatif mélangé au RnB contemporain[95]. En concert, Tesfaye se réapproprie ses productions numérisées sous forme de suite d'Arena rock esthétique[97]. Ses paroles sont émotives et plaintives, exprimant un sentiment de souffrance. Il traite également des tabous tel que le sexe, la drogue, la fête dans les albums After Hours et House of Balloons[97]. Son style musical est défini comme étant un mélange de RnB contemporain, RnB alternatif, pop, electropop et synthpop[98]. Certaines musiques sont influencées par le style pop des années 1980 légèrement psychédélique[98].

Autres activitésModifier

ActeurModifier

Tesfaye est cinéphile, et fait de nombreuses références au cinéma dans ses clips et ses teasers[99]. Lors du festival du film de Telluride, les médias découvrent que le chanteur joue dans le film Uncut Gems[100]. Invité en tant qu'artiste musical dans l'émission Saturday Night Live en , il chante lors de la parodie On the couch aux côtés des acteurs Kenan Thompson et Chris Redd[101]. En , il est co-auteur et interprète un personnage dans la série animée American Dad![102]. Lors du 200e épisode de la série Robot Chicken, le chanteur prête sa voix pour trois personnages différents[103].

BusinessModifier

Pendant la tournée The Kiss Land Fall Tour, il collabore avec la marque de préservatifs ONE et sont distribué avant ses concerts[104].

En , le chanteur collabore avec la société américaine Pax Labs afin de sortir une édition limitée du vaporisateur PAX 2, une cigarette électronique qui peut être utilisée lors de la tournée The Madness Fall Tour. Sur la face de la cigarette électronique, le logo « xo » y est apposé et lorsqu'elle s'allume, la musique The Hills débute[105],[106]. En achetant un pack VIP pour le concert, les fans reçoivent une cigarette électronique[107]. Le directeur marketing de la marque, Richard Mumby déclare « La musique et la mode sont des alliances naturelles pour PAX... C'est l'occasion idéale de combiner le style de The Weeknd avec notre technologie »[107].

Un partenariat entre le chanteur et la marque Puma se concrétise en . La disponibilité de la collection coïncide avec la sortie de l'album Starboy[108]. Quelques pop-up stores ouvrent en Amérique du Nord, notamment à New York, Los Angeles et à Toronto[109]. Grâce à ce partenariat, il lance une collection capsule nommée « Puma x XO »[110].

Une collection entre Tesfaye et la marque H&M est dévoilée au printemps 2017 et est lancée en puis une deuxième collection fait son apparition en automne 2017[111],[112]. En 2018, après un incident que le chanteur déclare comme « offensant » et arrête sa collaboration avec la marque[113],[114].

En 2018, le chanteur travaille en partenariat avec les stylistes et artistes Alexander Wang et Futura 2000[115],[116]. Lors de la New York Comic Con, le chanteur révèle qu'une bande dessinée en collaboration avec Marvel Comics dont il est le personnage principal et est disponible en [117]. Entre 2018 et 2020, il effectue deux collaborations avec la marque A Bathing Ape[118],[119],[120].

En 2019, le chanteur achète la société canadienne d'Esport, OverActive Media Group et devient ambassadeur mondial pour les propriétaires de Splyce et de l'Overwatch League[121].

Le , Tesfaye s'associe à TD Bank pour lancer Black HXOUSE (connu sous le nom de HXOUSE), une initiative entrepreneuriale[122]. En , le premier ministre canadien, Justin Trudeau offre 221 millions de dollars pour créer une coentreprise avec HXOUSE pour les entrepreneurs noirs du Canada[123].

Une collection d'œuvre d'art visuelle ainsi qu'une chanson inédite du chanteur sont vendues aux enchères sous forme de jeton non fongible[124].

Vie privéeModifier

Le chanteur s'abstient de participer à des interview, choisissant de communiquer via Twitter, dû à sa timidité et à son manque d'estime de soi[125].

Abel Tesfaye fréquente le mannequin américain Bella Hadid début 2015. Ils sont aperçus ensemble au Coachella Festival la même année[126],[127]. La jeune femme apparaît dans le clip de la chanson In the Night du chanteur[128],[129]. Ils apparaissent sur le tapis rouge, pour la première fois ensemble, lors de la 58e cérémonie des Grammy Awards[130],[131]. Le couple rompt en pour des raisons de conflits d'emploi du temps[132]. En 2017, le chanteur entame une nouvelle relation avec la chanteuse Selena Gomez[133]. Ils emménagent ensemble en puis finissent par rompre un mois plus tard[134],[135]. Tesfaye s'engage à nouveau dans une relation avec son ex petite amie Bella Hadid entre et [136].

Afin de surmonter le syndrome de la page blanche, le chanteur se drogue et abuse de substances illégales telles que la kétamine, la cocaïne, la MDMA, les champignons hallucinogènes et de l'antitussif[137],[138]. Il raconte, en , lors d'une interview pour le magazine GQ être « presque totalement sobre » et « Je ne suis plus un buveur [d'alcool] comme j'ai pu l'être auparavant. La romance avec la boisson n'existe plus »[139].

The Weeknd, au début de sa carrière musicale, arbore une coiffure inspirée par l'artiste Jean-Michel Basquiat[140].

Bien qu'il ait habité dans un appartement de la Trump Tower canadienne, le chanteur annule son apparition sur le plateau de l'émission Jimmy Kimmel Live! en raison de la présence du président Donald Trump[141].

Tesfaye affirme être de confession orthodoxe éthiopienne[142].

ControversesModifier

En , Tesfaye est arrêté pour avoir frappé un agent de police de Las Vegas qui montait dans un ascenseur pour arrêter une bagarre[143]. Le chanteur plaide nolo contendere et est condamné à 50 h de travaux d'intérêts généraux[144]. Il est poursuivi en justice en par la société Cutting Edge Music qui affirme que la ligne de basse de la chanson The Hills est un plagiat du film The Machine[145],[146].

Le chanteur est à nouveau poursuivi en justice avec le duo Daft Punk pour la chanson Starboy, accusé d'avoir plagié un poète, écrivain et chanteur éthiopien[147]. Il réfute ces accusations[148].

En , il est vivement critiqué pour les paroles de Lost in the Fire. Il définit l'attraction entre deux femmes comme étant « une phase » et est accusé d'homophobie[149],[150].

En , il est poursuivi en justice par un groupe britannique qui l'accuse de violation du droit d'auteur pour avoir plagié leur chanson I Need to Love afin de créer sa chanson A Lonely Night. Ils demandent 150 000 dollars au chanteur. En , le procès est rejeté par un jugement provisoire, le tribunal jugeant qu'ils n'ont pas réussi à démontrer que Tesfaye ou toute autre personne impliquée dans la création de A Lonely Night a accès à leur chanson ou que les œuvres sont substantiellement similaires[151].

En 2020, le chanteur est accusé de plagiat avec le rappeur Kendrick Lamar par le groupe Yeasayer. Le groupe affirme que la chanson Sunrise comprend un sample de Pray For Me[152]. Plus tard dans l'année, le groupe abandonne volontairement les poursuites judiciaires[153].

Le , le groupe Eppiker porte plainte contre Tesfaye pour violation du droit d'auteur. Le chanteur canadien est accusé d'avoir plagié une partie de leur titre Vibeking pour la réalisation du morceau Call Out My Name sorti en 2018[154].

Récompenses et nominationsModifier

Le chanteur remporte trois Grammy Awards[155], dix-neuf Billboard Music Awards[156], cinq American Music Awards[157], deux MTV Video Music Awards[158], quinze Prix Juno[159] et reçoit une nomination aux Oscars du cinéma[160]. En , le Walk of Fame Canadien lui décerne le prix Allan Slaight pour « avoir un impact positif dans les domaines de la musique, du cinéma, de la littérature, des arts visuels ou du spectacle, du sport, de l'innovation ou de la philanthropie »[161].

DiscographieModifier

Albums studioModifier

Extended PlayModifier

MixtapesModifier

CompilationModifier

TournéesModifier

FilmographieModifier

FilmsModifier

Séries téléviséesModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) « The Weeknd: Kiss And Tell (2013 Cover Story) », sur Complex (consulté le )
  2. (en) « the music the weekend », (consulté le ).
  3. (en-US) theusposts, « Who are The Weeknd’s parents? », sur The Us Posts, (consulté le ).
  4. (en) « 9 Things You Need To Know About The Weeknd », sur HuffPost Canada, (consulté le ).
  5. (en-US) News-8 years ago News, « The Weeknd Reveals The Origin Of His Name + More », sur Okayplayer, (consulté le ).
  6. a b et c (en-US) Josh Eells et Josh Eells, « Sex, Drugs and R&B: Inside The Weeknd's Dark Twisted Fantasy », sur Rolling Stone, (consulté le ).
  7. (en) Tom Lamont, « The Weeknd: ‘Drugs were a crutch for me’ », sur theguardian.com, (consulté le )
  8. (en-US) Condé Nast, « 10 Things You Should Know About the Weeknd », sur GQ, (consulté le ).
  9. (en) « The Weeknd - The Noise Ep », sur https://archive.org/, (consulté le ).
  10. a b et c (en) « How the Producer of the Weeknd’s Breakout Tracks Got Majorly Screwed », sur www.vice.com (consulté le ).
  11. (en) « The Weeknd on the Crew That Boosted Him From 'Basically Homeless' to the Super Bowl », sur www.billboard.com, (consulté le ).
  12. (en) Rawiya Kameir, Sam Hockley-Smith, Anupa Mistry, « How House of Balloons Changed R&B », sur www.thefader.com, (consulté le ).
  13. (en) « 2011 SHORT LIST NOMINEE », sur polarismusicprize.ca, (consulté le ).
  14. (en) Calum Marsh, « Everything We Know About The Weeknd Before He Blew Up », sur www.complex.com, (consulté le ).
  15. (en) Kevin Ritchie, « The Weeknd’s perfect premiere », sur http://www.nowtoronto.com, (consulté le ).
  16. (en) Larry Fitzmaurice, « The Weeknd to Play Drake's OVO Festival », (consulté le ).
  17. (en) Peter A. BerryPublished: November 16 et 2017, « Drake Says The Weeknd Only Co-Wrote Four Songs on ‘Take Care' - XXL », sur XXL Mag (consulté le ).
  18. (en) « The Weeknd - Thursday », sur www.discogs.com, (consulté le ).
  19. (en) « The Weeknd Echoes of Silence », sur www.last.fm (consulté le ).
  20. (en) Laura Snapes, « Watch The Weeknd's Entire Coachella Set », (consulté le )
  21. (en) Sowmya Krishnamurthy, « The Weeknd Mesmerizes at Bowery Ballroom », (consulté le ).
  22. (en) Kate Lough, « Wireless Festival 2012 », (consulté le )
  23. (en) « The Weeknd covers Michael Jackson as he plays his debut UK show – video », sur www.nme.com, (consulté le ).
  24. (en) Andrew Hampp, « The Weeknd & Reps Talk Clearing Samples, Touring For 'Trilogy' Release », sur www.billboard.com, (consulté le ).
  25. « «Trilogy» de The Weeknd », sur Bible urbaine, (consulté le ).
  26. (en) « One Direction Tops Billboard 200 Chart, 'Twilight' Debuts at No. 3 », sur Billboard (consulté le )
  27. « BBC - BBC Sound of, 2013 - The Weeknd », sur web.archive.org, (consulté le ).
  28. « The Weeknd », sur www.universalmusic.fr (consulté le ).
  29. (en) Carrie Battan, « The Weeknd Announces Big Fall Tour, Kiss Land Out Late Summer », sur pitchfork.com, (consulté le ).
  30. « Kiss Land », sur senscritique.com, (consulté le ).
  31. (en) « The Weeknd Will Open Justin Timberlake’s ‘20/20 Experience’ Tour », sur g987fm.com (consulté le ).
  32. (en) Alex Young, « Album Review: Various Artists – The Hunger Games: Catching Fire Soundtrack », sur consequence.net, (consulté le ).
  33. (en) « Beyonce’s ‘Drunk in Love’: Kanye West, The Weeknd Release Remixes (Audio) », sur www.hollywoodreporter.com (consulté le ).
  34. (en-US) « The Weeknd ‘King Of The Fall’ Tour Dates », sur Rap Radar (consulté le ).
  35. « VIDÉO - [video] Ariana Grande : les coulisses du clip de "Love Me Harder" », sur www.funradio.fr (consulté le ).
  36. (en) « Ariana Grande, The Weeknd Hit The Set for 'Love Me Harder' Video: See Pics », (consulté le ).
  37. « L'actrice Dakota Johnson se dénude dans le vidéoclip de Fifty Shades of Grey », (consulté le ).
  38. (en) « BET Awards 2015: Toronto's The Weeknd comes up a winner », sur cbc.ca, (consulté le ).
  39. (en) « The Hot 100 Chart », sur billboard.com/, (consulté le ).
  40. « Drake et The Weeknd présents à la conférence Apple », sur fr.trace.tv, (consulté le ).
  41. (en) Amaya Mendizabal, « The Weeknd Is First Artist to Own Entire Top Three on Hot R&B Songs Chart », sur www.billboard.com, (consulté le ).
  42. (en) « Apple's new musical faces - Drake and The Weeknd », sur phys.org/, (consulté le ).
  43. (en) « Apple Unveils Apple Music With Drake Presentation, the Weeknd Performing New Song "Can't Feel My Face" », sur pitchfork.com, (consulté le ).
  44. (en) « The Weeknd's 'Beauty Behind the Madness' Debuts at No. 1 on Billboard 200 Chart », sur billboard.com, (consulté le ).
  45. (en) « Lollapalooza 2015 Friday Recap: The Weeknd Grooves, Paul McCartney Plays the Hits... With Surprises », sur billboard.com, (consulté le ).
  46. (en) « HARD Summer Announces 2015 Lineup: The Weeknd, Jack Ü, The Chemical Brothers & More », sur billboard.com, (consulté le ).
  47. (en) Brennan Carley, « Bumbershoot 2015 Lineup: Faith No More, the Weeknd, Ellie Goulding, and More », sur spin.com, (consulté le ).
  48. (en) « The Weeknd Announces The Madness Fall Tour With Travi$ Scott, Halsey & Banks », sur billboard.com, (consulté le ).
  49. (en) « Watch Belly’s “Might Not” Video f/ the Weeknd », sur complex.com, (consulté le ).
  50. « MEEK MILL FEAT. THE WEEKND - PULLIN UP (CHANSON) », (consulté le ).
  51. Condé Nast, « Jonah Hill a réalisé le nouveau clip de Travis Scott et de The Weeknd », sur GQ France, (consulté le ).
  52. « The Weeknd : Low Life, le clip de sa collaboration avec Future dévoilé », sur virginradio.fr (consulté le ).
  53. (en) « The Life of Pablo tracklist: Kanye West’s new album features Frank Ocean, The Weeknd and Young Thug », sur independent.co.uk, (consulté le )
  54. (en) « The Weeknd Shares Snippet of Kanye West-Produced Song, 'Tell All Your Friends' », sur Billboard (consulté le )
  55. « "Starboy", l'album de The Weeknd qui porte l’empreinte des Daft Punk », sur Franceinfo, (consulté le )
  56. « "Mania" : The Weeknd dans un mini-film sanglant pour dévoiler ses nouveaux titres », sur chartsinfrance.net (consulté le )
  57. (en-US) Elias Leight et Elias Leight, « The Weeknd Expands Starboy: Legend of the Fall Tour », sur Rolling Stone, (consulté le ).
  58. (en) « The Weeknd Announces Starboy: Legend of the Fall 2017 World Tour », sur Billboard (consulté le ).
  59. marine Pineau, « The Weeknd & Kendrick Lamar dévoilent Pray For Me pour Black Panther », sur virginradio.fr, (consulté le )
  60. « The Weeknd dévoile un nouvel album de six titres "My Dear Melancholy" », sur ladepeche.fr (consulté le )
  61. (en) « Is The Weeknd Dropping a New Album on Friday? », sur Billboard (consulté le ).
  62. (en-US) « MEMENTO MORI on Apple Music », sur Apple Music (consulté le ).
  63. (en) « The Weeknd Announces New Beats 1 Radio Show Memento Mori », sur Billboard (consulté le ).
  64. (ja) « ザ・ウィークエンド・イン・ジャパン(シングルス・コレクション)ザ・ウィークエンド (the weekend in japan (singles collection)) », sur www.universal-music.co.jp,‎ (consulté le ).
  65. « Avec Lost in the Fire ft.The Weeknd, Gesaffelstein frappe fort », sur virginradio.fr, (consulté le ).
  66. « Découvrez "Power is Power" par SZA, Travis Scott et The Weeknd », sur ladepeche.fr, (consulté le ).
  67. « The Weeknd assure la promotion du Mercedes EQC », sur motorlegend.com, (consulté le ).
  68. « The Weeknd : Il annonce After Hours, son nouvel album pour 2020 ! », sur virginradio.fr, (consulté le ).
  69. « The Weeknd annonce les dates de son After Hours Tour 2022 », sur virginradio.fr, (consulté le ).
  70. « The Weeknd et Juice WRLD réunis sur un titre posthume », sur numero.com, (consulté le ).
  71. « The Weeknd et Calvin Harris partagent leur univers futuriste dans «Over Now» », sur nrj.fr, (consulté le ).
  72. « Ariana Grande et The Weeknd nous offrent une performance live de Off The Table (VIDEO) », sur virginradio.fr, (consulté le ).
  73. « The Weeknd et Rosalía repensent le tube “Blinding Lights” », sur numero.com, (consulté le ).
  74. « The Weeknd dévoile le clip animé de son remix avec Doja Cat pour "In Your Eyes" », sur nrj.fr, (consulté le ).
  75. « The Weeknd et Ariana Grande chantent leur tube "Save Your Tears" en live », sur chartsinfrance.net, (consulté le ).
  76. « The Weeknd accuse les Grammy Awards de corruption après avoir été snobé dans les nominations », sur 20minutes.fr, (consulté le ).
  77. (en) « The Weeknd Received Zero Grammy Nominations, Responds on Twitter », sur vulture.com/, (consulté le ).
  78. (en) « The Weeknd Lashes Out at Recording Academy: “The Grammys Remain Corrupt” », sur hollywoodreporter.com, (consulté le )
  79. « The Weeknd n’en a vraiment « rien à faire » des Grammys », sur 20minutes.fr, (consulté le ).
  80. « The Weeknd: son album «The Highlights» enfin disponible », sur nrj.fr, (consulté le ).
  81. « Au Super Bowl, The Weeknd assure le show de la mi-temps », sur huffingtonpost.fr/, (consulté le ).
  82. (en) « The Weeknd Emerges From the Shadows at the Super Bowl Halftime Show », sur nytimes.com (consulté le ).
  83. (en) « Emmys 2021: The List of Nominees », sur nytimes.com/ (consulté le ).
  84. « Pour ses 10 ans, The Weeknd va enfin sortir House of Balloons en streaming », sur konbini.com, (consulté le ).
  85. (en) « The Weeknd Drops Hints About ‘Beautiful’ New Music: ‘The Dawn Is Coming’ », sur variety.com, (consulté le ).
  86. (en) « The Weeknd Brings Rainy 'Save Your Tears' to 2021 Brit Awards: Watch », sur billboard.com, (consulté le ).
  87. « The Weeknd dévoile l'incroyable clip de son nouveau morceau "Take My Breath" », sur gqmagazine.fr/, (consulté le ).
  88. « Kanye West a appelé The Weeknd pour l’album “Donda” », sur mouv.fr, (consulté le ).
  89. (en) Damien Scott, « The Weeknd: Kiss And Tell (2013 Cover Story) », sur complex.com, (consulté le ).
  90. (en) « Review: Abel Tesfaye, a.k.a the Weeknd, has hall smoldering », sur latimes.com, (consulté le )
  91. (en) « The Weeknd on Being the First Artist to Top These 5 Charts At Once: 'It Feels Like a Huge Blessing' (Exclusive) », sur www.billboard.com, (consulté le ).
  92. (en) Hermione Hoby, « The Weeknd: Sounds and sensibility », sur theguardian.com, (consulté le ).
  93. (en) « The Weeknd - Trilogy », sur pitchfork.com (consulté le ).
  94. (en) Alex Young, « Rookie of the Year: The Weeknd », sur consequence.net, (consulté le ).
  95. a et b (en) J.D. Considine, « How The Weeknd became R&B’s next big thing », sur theglobeandmail.com, (consulté le ).
  96. a et b (en) « Is The Weeknd a good singer, and what is his vocal range? », sur classicfm.com, (consulté le ).
  97. a et b (en) « Daily Disc: The Weeknd's 'Echoes Of Silence' », (consulté le )
  98. a et b (en) « The Weeknd Returns to Form With Impassioned Vocals, Atmospheric Production on ‘After Hours’ », sur thehoya.com, (consulté le ).
  99. (en) « How the Weeknd Came to Play Himself in the Safdie Brothers’ Berserk ‘Uncut Gems’ », (consulté le ).
  100. (en) Chris Willman, « Telluride Film Festival Turns Into Music Fest With ‘Judy’ and Full Slate of Rock Docs », (consulté le ).
  101. (en-US) « SNL's 'On the Couch' Song Is Brutal and Hilariously Relatable », sur Fatherly, (consulté le ).
  102. « The Weeknd débarque dans un épisode de "American Dad!" », sur Mouv (consulté le ).
  103. « 'Robot Chicken' Signs on The Weeknd to Voice Multiple Characters », sur HYPEBEAST, (consulté le ).
  104. (en-US) Condé Nast, « The Weeknd Giving Away Kiss Land Condoms », sur Pitchfork, (consulté le ).
  105. (en) « PAX x The Weeknd Limited Edition Vaporizer », sur Highsnobiety, (consulté le ).
  106. (en-US) « The Weeknd Made a Vape », sur Pitchfork, (consulté le ).
  107. a et b (en) Jamieson Cox, « The Weeknd is teaming up with Pax Labs to create the ultimate fashion vape », sur The Verge, (consulté le ).
  108. « The Weeknd: sa collection avec Puma arrive! », sur nrj.fr, (consulté le ).
  109. (en) « Here’s Your First Look at the Weeknd’s Starboy 2017 Pop-Up Shop Collection », sur complex.com, (consulté le ).
  110. (en) « THE WEEKND DROPS ’90S STREETWEAR-INSPIRED PUMA X XO COLLECTION », sur highsnobiety.com (consulté le ).
  111. « La collaboration de l’année : The Weeknd x H&M », (consulté le ).
  112. « The Weeknd x H&M présente le premier look de leur seconde collaboration », (consulté le ).
  113. « The Weeknd et plusieurs célébrités boycottent H&M, la marque s'excuse », sur huffingtonpost.fr, (consulté le ).
  114. « The Weeknd stoppe sa collaboration avec H&M après la polémique raciste », sur 20minutes.fr, (consulté le ).
  115. (en) « A Better Look at The Weeknd and Futura's Limited-Edition XO Capsule Collection », sur hypebeast.com, (consulté le ).
  116. (en) « HYPEBEAST Exclusive: WANGXO Apparel Collection », (consulté le ).
  117. (en) « The Weeknd Presents: Starboy », (consulté le ).
  118. (en) « A BATHING APE® X XO », sur www.theweeknd.com (consulté le ).
  119. (en) « BAPE & The Weeknd Team up on Second Collaborative Capsule », sur hypebeast.com, (consulté le ).
  120. (en) « The Weeknd and BAPE Unveil Second Capsule Collection », sur complex.com, (consulté le ).
  121. (en) « The Weeknd Invests in Esports Franchise OverActive Media », sur www.billboard.com, (consulté le ).
  122. (en) « The Weeknd Joins With TD Bank to Launch Black Hxouse Entrepreneurship Initiative », (consulté le ).
  123. (en) « Canadian Prime Minister Justin Trudeau Speaks at The Weeknd’s Hxouse Offices », sur variety.com, (consulté le ).
  124. « The Weeknd va sortir un morceau en “NFT” : c’est quoi ça ? », sur intrld.com, (consulté le ).
  125. (en) Leonie Cooper, « The Weeknd says he’s ‘boring’ in first ever interview », sur www.nme.com, (consulté le ).
  126. « Bella Hadid and The Weeknd Dating: They Have Many Things in Common—Get the Scoop! », sur E! Online, (consulté le ).
  127. (en-US) Savannah Walsh, « Bella Hadid and The Weeknd's Complete Relationship Timeline, Through Every Breakup and Reconciliation », sur ELLE, (consulté le ).
  128. Marina Leggiero, « The Weeknd dévoile le clip de "In The Night" avec Bella Hadid », sur virginradio.fr, (consulté le ).
  129. « Clip de "In the Night" : The Weeknd met en scène Bella Hadid, sa compagne torride », sur chartsinfrance.net (consulté le ).
  130. (en) « The Weeknd et Bella Hadid : le couple le plus glamour des Grammy Awards », sur nrj.fr, (consulté le ).
  131. (en) « Bella Hadid and The Weeknd Take the Plunge With Couple Style at the Grammys », sur vogue.com, (consulté le ).
  132. « Bella Hadid et le chanteur The Weeknd se séparent - Elle », sur elle.fr, (consulté le ).
  133. Paris Match, « Met Gala 2017 : Selena Gomez et The Weeknd officialisent leur amour », sur parismatch.com (consulté le ).
  134. « The Weeknd/Selena Gomez: retour sur l'histoire du couple glamour », sur www.nrj.fr/, (consulté le ).
  135. « Selena Gomez parle pour la première fois de sa rupture avec The Weeknd », sur parismatch.com, (consulté le ).
  136. « The Weeknd et Bella Hadid séparés: se remettront-ils ensemble? », sur nrj.fr, (consulté le ).
  137. « The Weeknd a arrêté les drogues dures », sur lematin.ch, (consulté le ).
  138. (en) « The Weeknd sous drogues dures pour écrire l'album Starboy », sur leparisien.fr, (consulté le ).
  139. (en-US) Condé Nast, « The Weeknd vs. Abel Tesfaye », sur GQ, (consulté le ).
  140. (en) « The Weeknd Talks Cutting Off His Trademark Dreadlocks: 'It Didn't Feel Right Anymore' », sur Billboard (consulté le ).
  141. (en) « The Weeknd and Belly cancel ‘Kimmel’ because of Trump », sur pagesix.com, (consulté le ).
  142. (en) « The Weeknd Says His Song 'Faith' Recalls 'The Darkest Time of My Entire Life' », sur billboard, .
  143. (en) « The Weeknd : il reconnaît avoir frappé un policier ! », sur fr.trace.tv, (consulté le ).
  144. (en) « The Weeknd avoids jail time after punching police officer », sur www.theguardian.com, (consulté le ).
  145. (en) Jeremy Gordon, « The Weeknd Sued Over "The Hills" », (consulté le ).
  146. (en) « The Weeknd is being sued over his 2013 The Hills track », (consulté le ).
  147. (en) « THE WEEKND & DAFT PUNK ACCUSED OF STEALING "STARBOY," SUED FOR $5 MILLION », (consulté le ).
  148. (en) « The Weeknd Denies Stealing "Starboy" Beat From Somali-American Singer », (consulté le ).
  149. Antoine Pekoe, « The Weeknd aborde sa vie amoureuse et crée la controverse », sur www.iheartradio.ca (consulté le ).
  150. (en-US) Lindsay Dodgson, « People are calling out The Weeknd for a 'homophobic' new song that suggests lesbianism is a 'phase' and he can 'f--- a girl straight' », sur Insider (consulté le ).
  151. (en) « The Weeknd’s Copyright Win Fails to Justify Attorneys’ Fees », (consulté le ).
  152. (en) « Yeasayer Sue the Weeknd, Kendrick Lamar Over ‘Black Panther’ Song », (consulté le ).
  153. (en) « Yeasayer Drop Lawsuit Against the Weeknd », (consulté le ).
  154. « The Weeknd est accusé de plagiat pour sa chanson « Call Out My Name » », sur 20minutes.fr (consulté le ).
  155. (en) « The Weeknd », sur grammy.com (consulté le ).
  156. (en) « Who won big at the 2016 Billboard Music Awards? », sur billboard.com, (consulté le ).
  157. (en) « 2020 Nominees », sur American Music Awards (consulté le ).
  158. (en) Thomson Reuters, « The Weeknd wins top prize at MTV VMAs that put spotlight on coronavirus, racial injustice », sur cbc.ca, (consulté le ).
  159. (en) David Bell, « Juno Awards 2016: The Weeknd, Bieber, Dean Brody among winners », sur cbc.ca, (consulté le ).
  160. (en) « The Weeknd », sur grammy.com (consulté le ).
  161. (en) The Canadian Press, « The Weeknd to get Allan Slaight Award at Canada's Walk of Fame Show », (consulté le ).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :