Ouvrir le menu principal

The Violent Sleep of Reason

album de Meshuggah
The Violent Sleep of Reason

Album de Meshuggah
Sortie [1]
Durée 58:55
Genre Metal extrême, progressif et avant-gardiste
Format CD
Producteur Meshuggah[2]
Label Nuclear Blast

Albums de Meshuggah

Singles

  1. Born in Dissonance[3],[4],[5]
    Sortie :
  2. Nostrum[6],[7],[8]
    Sortie :

The Violent Sleep of Reason (littéralement Le violent sommeil de la raison) est le huitième album studio du groupe de metal extrême suédois Meshuggah, à paraître le sur le label Nuclear Blast[1],[2].

Les thèmes qu'aborde l'album sont liés aux évènements récents dans le monde : le terrorisme, les idéologies extrémistes, les dogmes religieux... Sur le plan musical, cet album est plus proche des premiers albums du groupe que de ces prédécesseurs directs, car c'est le premier à avoir été enregistré live depuis 20 à 25 ans[9].

Sommaire

GenèseModifier

ContexteModifier

Meshuggah est fondé en à Umeå en Suède. Le groupe attire l'attention internationale en avec la sortie de son deuxième album, Destroy Erase Improve. La groupe est à l'époque novateur, fusionnant les tempos rapides du death metal, du thrash metal et du metal progressif avec des éléments de jazz fusion. Avant de sortir ce huitième album, Meshuggah a déjà tourné sous son propre nom dans le monde entier, ou avec d'autres groupes comme Slayer, Tool ou Machine Head. Pour ces raisons, le groupe jouit d'une notoriété importante dans le monde du metal[10].

Écriture et enregistrementModifier

Cet album a été enregistré en live dans le but de se démarquer de ses deux prédécesseurs, obZen () et Koloss (). C'est le premier album du groupe à être enregistré de telle manière en 20 à 25 ans[9]. Dans une interview au magazine TeamRock, Tomas Haake explique « obZen et Koloss sont de très bons albums, mais je les trouve limite trop parfaits personnellement. Ils ne capturent pas notre véritable son ». Dans une interview au magazine Metal Injection, il précise que ce sont principalement des restrictions de temps qui ont mené à l'utilisation de machines programmées pour réaliser ces albums[11]. Le fait d'enregistrer en live leur a permis de bien retranscrire sur cet album tous les éléments qui font de Meshuggah le groupe qu'il est. Haake ajoute « Pour nous, il était important d'en revenir aux albums qui nous ont inspiré durant nos jeunes années, lorsque nous étions en pleine croissance. Je parle des albums des années 80 et 90. Ils avaient cette énergie et ce son brut que nous voulions capturer (ndlr : sur cet album) »[12].

Haake cite à plusieurs reprises le morceau Clockworks comme ayant été le plus dur à composer. Dans son interview au magazine Rolling Stone, il estime le nombre de prises à plus de 50 en version démo et au moins 20 en version studio[3].

SortieModifier

Le nom ainsi que la date de sortie de l'album sont annoncés le [13]. La liste des titres est annoncé le [2].

Le groupe sort un premier single, Born in Dissonance, le [3],[4],[5]. Une lyric vidéo 360° pour le morceau Nostrum sort le exclusivement via YouTube[6],[7],[8].

Caractéristiques artistiquesModifier

Liste des titresModifier

No TitreParoles Durée
1. ClockworksTomas Haake 7:15
2. Born in DissonanceHaake 4:34
3. MonstrocityHaake 6:13
4. By the TonHaake 6:04
5. Violent Sleep of ReasonHaake 6:51
6. Ivory TowerMårten Hagström 4:59
7. StifledHaake 6:31
8. NostrumHaake 5:15
9. Our Rage Won't DieHaake 4:41
10. Into DecayHaake 6:32
58:55

Style graphiqueModifier

La couverture de l'album est créée par Keerych Luminokaya, qui a également réalisé celle de Koloss sorti en . Dans son interview sur le site de Nuclear Blast, Tomas Haake raconte : « Ce fut difficile à réaliser dans le sens où l'on ne sait pas immédiatement quoi faire avec un titre comme The Violent Sleep of Reason. Du coup, après discussion avec Keerych Luminokaya, on a décidé de lui donner carte blanche et de le laisser faire ce qu'il voulait. Pour faire simple, ce que vous pouvez voir sur la couverture est un homme qui est en état de stase depuis de nombreuses années. Les espèces de plantes grimpantes ou de tentacules font partie de l'idée originale - plutôt que de se développer hors de lui, elles se développent en lui. Mais ce corps est endormi depuis si longtemps qu'il a déjà été conquis par quelque chose d'autre »[14].

Thèmes abordés et compositionModifier

D'après Tomas Haake, pour le titre de l'album The Violent Sleep of Reason, le groupe s'inspire vaguement d'un portrait du peintre espagnol Francisco de Goya : The Sleep of Reason Produces Monsters « Le sommeil de la raison produit des monstres ». Les thèmes qu'aborde l'album sont liés aux évènements récents dans le monde : le terrorisme, les idéologies extrémistes, les dogmes religieux... Le titre de l'album parle aussi plus particulièrement des violentes implications (sic) qu'entraînent le fait d'être passif et de ne pas agir ni réagir aux actualités de manière appropriée[14]. Pour le groupe, une telle attitude relève du sommeil.

En termes de sources d'inspiration, Haake cite principalement tout ce qui est livres et évènements récents. Il précise que l'art, et notamment le portrait de Goya cité précédemment, n'ont eu qu'une influence très minime sur le contenu de l'album[11]. Il ajoute « Les paroles sont ma réaction à la crise humanitaire en cours au Moyen-Orient et en Syrie. Des millions de personnes tentent de fuir et pour autant l'Europe leur ferme les portes. C'est absolument horrible »[3].

CréditsModifier

Composition du groupeModifier

 
Tomas Haake, batteur et principal parolier du groupe

Membres additionnelsModifier

AnnexesModifier

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b (en) « The Violent Sleep of Reason », sur metal-archives.com (consulté le 6 août 2016)
  2. a, b, c et d (en) « Meshuggah The Violent Sleep of Reason - album details revealed », sur Blabbermouth.net (consulté le 6 août 2016)
  3. a, b, c et d (en) « Hear Meshuggah's mind-bending new song "Born in Dissonance" », sur Rolling Stone (consulté le 19 septembre 2016)
  4. a et b (en) « Meshuggah "Born in Dissonance" », sur Exclaim! (consulté le 19 septembre 2016)
  5. a et b (en) « Meshuggah - Born in Dissonance (Official Track & Lyrics) », sur YouTube (consulté le 19 septembre 2016)
  6. a et b (en) « Meshuggah - Nostrum (Official 360 Lyric Video) », sur YouTube (consulté le 19 septembre 2016)
  7. a et b (en) « New Meshuggah song, "Nostrum" is a snare-filled nightmare », sur metalinjection.net (consulté le 19 septembre 2016)
  8. a et b (en) « Track Premiere », sur Facebook (consulté le 19 septembre 2016)
  9. a et b (en) « Meshuggah recorded "The Violent Sleep of Reason" live in the studio », sur Blabbermouth.net (consulté le 19 septembre 2016)
  10. (en) « Biographie de Meshuggah », sur metalstorm.net (consulté le 6 août 2016)
  11. a et b (en) « Meshuggah The Violent Sleep of Reason Interview with Tomas Haake », sur YouTube (consulté le 19 septembre 2016)
  12. (en) « Exclusive: Meshuggah drummer Tomas Haake says they recorded album The Violent Sleep of Reason live for the first time in 25 years to capture band's energy », sur teamrock.com (consulté le 19 septembre 2016)
  13. (en) « New Meshuggah album title release date confirmed », sur metalinjection.net (consulté le 6 août 2016)
  14. a et b (en) « Meshuggah - Album title + Artwork: The Violent Sleep of Reason (Official Interview) », sur YouTube (consulté le 19 septembre 2016)