Ouvrir le menu principal

The Upside-Downs of Little Lady Lovekins and Old Man Muffaroo

Case extraite de l'histoire « A Fish Story » montrant Lady Lovekins dans le bec d'un oiseau géant puis le Père Muffaroo naviguant dans un canoé près d'un poisson géant et d'une île.

The Upside-Downs of Little Lady Lovekins and Old Man Muffaroo est une série de bande dessinée humoristique à contrainte de l'Américain Gustave Verbeek dont les 64 demi-pages ont été publiés dans le quotidien New York Herald du au [1]. Les Upside-Downs ont la particularité de se lire tête-bêche : une fois les deux bandes de trois cases lues, le lecteur doit retourner la page pour poursuivre l'histoire, la jeune Lady Lovekins devenant alors le Père Muffaroo et vice-versa[1]. Il s'agit donc d'une bande dessinée dont le procédé rappelle celui d'un ambigramme. L'originalité de cette œuvre lui a valu d'être recueillie en album dès 1905, et fréquemment rééditée depuis[1]. La première édition intégrale est parue en 2009 aux États-Unis.

Dans le monde francophone, après quelques reproductions dans des revues, une première traduction des Upside-Downs est publiée par Pierre Horay en 1977 sous le titre Dessus-Dessous[2]. Des histoires individuelles sont périodiquement rééditées dans diverses publications, notamment par l'OuBaPo qui voit en Verbeck un de ses principaux « plagiaires par anticipation ». En 2008, Delcourt publie sous le nom Les Zinzinverses de la petite dame Lovekins et du vieux Muffaroo quelques Upside-Downs dans son recueil du Petit Sammy éternue, bande dessinée de Winsor McCay publiée à la même époque dans le même journal. En janvier 2009, le numéro du fanzine DMPP consacré à Verbeck, et qui contient de nombreuses reproduction des Upside-Downs, obtient le prix de la bande dessinée alternative du festival d'Angoulême. L'édition intégrale américaine de 2009 n'a pas été traduite.

Sommaire

Publications en anglaisModifier

Publications françaisesModifier

AlbumsModifier

PériodiquesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Gaumer 2010, p. 879.
  2. a b et c Gaumer 2010, p. 880.
  3. « Verbeek dans Phenix », sur bdoubliees.com.
  4. a b c d e f et g Bulledair.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Lien externeModifier