The Tourist

film américain de 2010
The Tourist
Titre québécois Le Touriste
Titre original The Tourist
Réalisation Florian Henckel von Donnersmarck
Scénario Julian Fellowes
Christopher McQuarrie
William Wheeler (révisions)
Acteurs principaux
Sociétés de production Drapeau des États-Unis GK Films
Drapeau des États-Unis Spyglass
Drapeau de la France StudioCanal
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Thriller
Durée 99 minutes
Sortie 2010


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

The Tourist ou Le Touriste au Québec, est un film américain réalisé par Florian Henckel von Donnersmarck, sorti en 2010. Ce remake du film français Anthony Zimmer de Jérôme Salle est un thriller comico-romantique interprété par Johnny Depp et Angelina Jolie. Avec un budget de 100 millions de dollars[1], il a créé la surprise en générant plus de 278 millions de dollars de recettes dans le monde entier[2].

SynopsisModifier

Elise Clifton-Ward (Angelina Jolie) est suivie par la police française qui travaille avec Scotland Yard sous la direction de l'inspecteur John Acheson (Paul Bettany). Acheson a passé des années à chasser l'ancien amant d’Elise, Alexander Pearce, qui doit 744 millions de livres sterling d'arriérés d'impôts sur de l’argent volé à la mafia russe, il est soupçonné d'avoir eu recours à la chirurgie esthétique pour modifier complètement son apparence. Dans un café, Elise reçoit des instructions écrites de Pearce : prendre le train pour Venise, choisir un homme, l'aborder et s'arranger pour que la police le prenne pour Pearce lui-même. Elise brûle la note puis parvient à échapper à la police et à monter à bord du train.

Dans le train, Elise choisit Frank Tupelo (Johnny Depp), un professeur de mathématique d'un collège communautaire américain. Elle passe beaucoup de temps avec lui, faisant semblant de commencer une histoire d'amour. Pendant ce temps, les policiers ont réussi à récupérer les cendres de la note brûlée et à en extraire l'information concernant son rendez-vous ainsi que la ruse suggérée par Pearce. Au courant de sa localisation, mais pas de la ruse, un indicateur appartenant à la police informe Reginald Shaw (Steven Berkoff), le gangster à qui Pearce a volé 2,3 milliards, que Pearce se trouve avec Elise dans le train pour Venise. Shaw se met immédiatement en route pour Venise.

Elise invite Frank à rester avec elle dans sa chambre de l'Hôtel Danieli à Venise. Pearce laisse des instructions pour qu'Elise assiste à un bal. Elise abandonne Frank, qui est alors pourchassé par les hommes de Shaw, qui lui tirent dessus. En essayant de leur échapper Frank attire l'intention de la police italienne et se fait emprisonner, officiellement pour sa propre sécurité. Un inspecteur corrompu (Christian De Sica) tente de le livrer aux hommes de Shaw en échange de la prime qui a été placée sur la tête de Pearce. Elise sauve Frank juste avant qu'il ne soit livré, participant ainsi à une longue poursuite en bateau avant de réussir à s'échapper. Elle laisse Frank à l'aéroport avec son passeport et de l'argent, lui demandant de rentrer chez lui pour sa propre sécurité.

Elise se révèle être un agent secret de Scotland Yard suspendu pour sa relation présumée avec Pearce. En raison de ses craintes pour Frank elle accepte de participer à une opération d’infiltration. Au bal alors qu'Elise cherche à repérer Pearce dans la foule, une enveloppe est placée sur la table devant elle par un Anglais (Rufus Sewell) qui ensuite disparaît rapidement. Elise voit que l'enveloppe est pour elle, et estime que l’homme doit être Pearce lui-même. Avant de l'ouvrir, elle essaie de le suivre à travers la foule, en criant son nom. A sa grande surprise, elle est arrêtée par Frank. Il prétend être amoureux d'elle et l'invite à danser pour l'éloigner de la police présente sur place. Elle ouvre alors l'enveloppe, trouve une note mentionnant un point de rendez-vous et s'y rend par bateau. Shaw et ses hommes la suivent dans leur bateau. Les deux groupes sont suivis discrètement par la police dans un autre bateau où Frank, capturé par la police, est tenu menotté pour l'empêcher de faire obstacle à l'enquête.

Quand Elise arrive à destination, Shaw la fait prisonnière, menaçant de lui faire du mal si elle ne révèle pas l'emplacement de l'argent volé. Les policiers surveillent la situation à l'intérieur de la salle de rendez-vous par le biais de l'émetteur caché sur Elise et des lunettes des snipers qui observent de loin la scène à travers le vitrage. Malgré le danger qu'encourt Elise, Acheson refuse à plusieurs reprises les demandes de la police d'intervenir avec leurs tireurs d'élite. Alors que les policiers sont occupés à surveiller la situation, Frank s'échappe du bateau de la police, rejoint Shaw et s'y confronte en prétendant être Pearce. Il propose d'ouvrir un coffre, dissimulé sur place, où se trouve l’argent volé à la condition qu'Elise soit autorisée à partir en toute sécurité. Shaw est sceptique et fait une contre-offre : Frank doit ouvrir le coffre, s'il ne veut pas voir Elise assassinée par ses hommes. Franck se dirige vers le coffre sous les yeux de Shaw qui s'impatiente. L’inspecteur chef Jones (Timothy Dalton) arrive à la planque de la police, remplace Acheson, et ordonne enfin aux tireurs d'élite de la police de tirer. Ils tuent Shaw et ses hommes. Arrive alors la cavalerie et Jones lève la suspension d'Elise, mais la licencie lui rendant sa liberté.

Acheson, qui se demande toujours où est le vrai Pierce, reçoit alors un message radio disant que celui-ci vient d'être trouvé non loin de là. Abandonnant le couple, il se précipite à l'endroit où les policiers disent l'avoir arrêté. L'homme prétend être un simple touriste qui a simplement suivi les instructions envoyées par textos sur son téléphone portable lui demandant d'être présent à un certain endroit, contre paiement. Pendant ce temps, Elise explique à Frank qu'elle l'aime mais qu'elle aime aussi Pearce. Frank suggère alors une « solution » à ce dilemme : à la surprise d’Elise: il ouvre le coffre-fort en utilisant le bon code, révélant ainsi qu'il est vraiment Alexander Pearce. Ils prennent l'argent et partent. Lorsque les britanniques font sauter le coffre, ils trouvent dans celui-ci un chèque du montant total des impôts que la police cherchait à récupérer. A la grande frustration d’Acheson, le chef Jones classe alors l'affaire soulignant qu’avec les impôts dorénavant payés, le seul crime de Pearce est d'avoir volé de l'argent à un gangster maintenant mort. Tandis qu’Acheson excédé regarde vers le large, il aperçoit le couple au loin. Frank et Elise voguent loin vers une nouvelle vie ensemble.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

TournageModifier

Le projet a connu un certain nombre de changements de réalisateur et de casting. À l'origine, le film était prévu pour être réalisé par Lasse Hallström avec Charlize Theron dans le rôle principal. Mais Lasse Hallström quitta le projet, officiellement pour conflit de calendrier. Bharat Nalluri fut envisagé tout comme Sylvester Stallone qui a ensuite été remplacé par Sam Worthington. Angelina Jolie accepta ensuite de participer au projet tout comme le réalisateur Florian Henckel von Donnersmarck mais celui-ci démissionna pour «différences créatives» avec Sam Worthington. Après que de nombreux noms furent proposés, notamment celui d'Alfonso Cuarón, Henckel von Donnersmarck revint, re-écrivit le scénario en deux semaines, et tourna le film en 58 jours (y compris pour la deuxième équipe), avec Johnny Depp dans le rôle principal.

Le film a été entièrement tourné à Paris et à Venise. Le tournage a débuté à Paris avec Angelina Jolie le et a déménagé à Venise, où Johnny Depp a rejoint la production le 1er mars. Tout le film a été réalisé en un peu plus de 11 mois à compter du jour où Henckel von Donnersmarck est venu à bord pour réécrire et réaliser jusqu'au jour de la première à New York. La raison pour laquelle le film devait être tourné si vite était que Johnny Depp devait partir pour Hawaii pour commencer le tournage de Pirates des Caraïbes : La Fontaine de Jouvence.

Henckel von Donnersmarck a été aidé par Simon Crane, coordinateur de cascade, qui a conçu la séquence d'action en bateau. Dans le commentaire DVD du réalisateur, Henckel von Donnersmarck raconte qu’une séquence d'action du film a été conçue par Simon Crane pour tenir compte des limitations de vitesse imposées sur les bateaux à Venise. Cette limite de vitesse a été strictement appliquée par les autorités vénitiennes et il y avait un policier sur le plateau à chaque instant pour s'assurer qu'aucun mouvement de vague ne laisserait les piliers (sur lesquels les palais sont construits) exposés à l'oxygène. Henckel von Donnersmarck et Crane ont estimé que si un bateau remorquait l'autre, ce serait peut-être une raison réaliste pour une course lente.

Le ministre français de la culture, Frédéric Mitterrand, a rendu visite à Florian Henckel von Donnersmarck sur le plateau de The Tourist, Place Colette.

Box-officeModifier

Le film fit un très mauvais démarrage aux États-Unis[réf. nécessaire] mais il fut un succès économique majeur en générant plus de 278 millions de dollars de revenu à l’échelle internationale[4].

RécompensesModifier

  • Le film a gagné deux Teen Choice Awards dans les catégories : meilleur acteur dans un film d'action pour Johnny Depp et meilleure actrice dans un film d'action pour Angelina Jolie. Il a également été nominé comme meilleur film d'action.
  • Le film a aussi remporté le People's Choice Award dans la catégorie acteur de cinéma préféré pour Johnny Depp et a eu deux nominations pour Angelina Jolie dans les catégories actrice de cinéma préférée et icône de cinéma préférée.
  • Le film a aussi remporté le prix RedBox Movie Award pour le film dramatique le plus loué de l'année 2011.

ControverseModifier

Le film a été nominé pour trois Golden Globes[5] dans les catégories : meilleur film musical ou comédie, meilleur acteur dans un film musical ou une comédie pour Johnny Depp et meilleure actrice dans un film musical ou une comédie pour Angelina Jolie. Mais le film a connu certaines controverses : des soupçons de corruption sont dévoilés. En effet, la liste des nominations a attiré le scepticisme du fait qu'un film ayant connu un succès commercial mais un grand désamour critique soit nommé dans plusieurs catégories. De plus, bien qu'étant un thriller, The Tourist fut nommé dans des catégories récompensant les comédies ou films musicaux[6]. En fait, c'est Von Donnersmarck qui choisit la catégorie. Deux anciens responsables de la communication prétendent dans une plainte que les membres « abusent de leurs positions et s'engagent dans des accords et arrangements potentiellement illégaux et en manquement à l'éthique », faisant ainsi peser un soupçon de pot-de-vin en échange de votes.

Cette controverse sera parodiée lors de la soirée en elle-même. Le présentateur Ricky Gervais, sur les films en 3D au cinéma, déclara « Il semble que durant cette année, tout était en trois dimensions ... Sauf les personnages de The Tourist »[7].

Référence à DostoïevskiModifier

Les gangsters russes du film Virguinsky (Igor Jijikine), Lébiadkine (Vladimir Orlov), Lipoutine (Vladimir Tevlovski), Fedka (Alec Utgoff) et Chigaliov (Mark Zak) portent tous des noms du roman politique Les Démons de Fiodor Dostoïevski, publié en 1873. Le scénariste et réalisateur Donnersmarck a parlé de son obsession depuis l'enfance avec l'écrivain russe et le thème dostoïevskien de policiers et du gouvernement corrompus résonne tout au long du film.

RéférencesModifier

  1. (en) Ben Fritz, « Movie Projector: New 'Narnia' looks solid, 'Tourist' will struggle as Christmas movie season begins », Los Angeles Times, Tribune Company, (consulté le 9 décembre 2010)
  2. « The Tourist (2010) », Box Office Mojo, (consulté le 6 juillet 2011)
  3. a b c d e f et g The Tourist sur AlloDoublage.com
  4. The Tourist gain de 278 millions de dollars sur boxofficemojo.com/
  5. The Tourist : les prix gagnés sur www.donnersmarck.com
  6. « Bribed Golden Globe judges nominate flops after Vegas junket », The Independant, 19 décembre 2010.
  7. « Golden Globes 2011 : did Ricky Gervais jckes go too far ? », sur The Telegraph, (consulté le 30 janvier 2015)

Liens externesModifier