The Redskins

groupe de musique britannique
The Redskins
Autre nom No Swatikas (1981–1982)[1]
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical Punk rock, soul, rockabilly, pop
Années actives 19821986
Labels Decca Records, London Records, PolyGram, Strange Fruit Records
Composition du groupe
Anciens membres Chris Dean
Martin Hewes
Nick King
Paul Hookham
Lloyd Dwyer
Steve Nicol
Kevin Robinson
Trevor Edwards
Ray Carless

The Redskins est un groupe de punk rock britannique, originaire de York, en Angleterre. Ils jouent un mélange de rock, de punk et de soul, et politiquement engagé à gauche[1]. The Redskins est l'un des groupes ayant milité contre le gouvernement Thatcher[2].

BiographieModifier

L'histoire du groupe débute à York en 1981, lorsque Chris Dean et Nick King fonde un premier groupe punk nommé No Swastikas[1]. Dean est alors également journaliste pour le magazine New Musical Express (sous le nom de plume de X Moore). Rapidement rejoint par Martin Hewes, en mars 1982, les musiciens changent leur nom pour The Redskins, en partant pour Londres[1]. Chris et Martin étaient en effet militants du Socialist Workers Party.

Leur premier 45 tours, Lev Bronstein (véritable patronyme de Léon Trotsky), produit par John Mekon, est publié en juillet 1982 par CNT, un label indépendant de Leeds, dont le nom fait référence à l'organisation anarcho-syndicaliste[3]. Après avoir écouté ce titre John Peel les invite en , à venir jouer au cours de sa célèbre émission sur la BBC Radio 1 (John Peel Sessions)[4]. Renforcés d'une section cuivres, les Redskins y interprètent quatre morceaux : Unionize, Reds Strike the Blues, Kick Over the Statues et Peasant Army. Le label de John Peel, Strange Fruit Records, éditera plus tard cette session sous forme d'un maxi-45 tours en 1987[1].

En 1983, leur single suivant, Lean on Me!, connait un vif succès critique qui leur permet de signer sur le label Decca Records[1]. Keep On Keepin' On!, leur premier 45 tours chez Decca sort en octobre 1983 dans un contexte social et politique tendu du fait du conflit social des mineurs anglais. Lors d'une apparition sur la chaîne Channel 4, Chris Dean diminue le volume sonore de la prestation, pour introduire : « Au tambourin et en grève depuis 35 semaines, un mineur de Durham. » Le mineur s'approche alors du micro et fait un discours sur la grève, mais le micro ayant été coupé, et aucun téléspectateur ne put l'entendre… Malgré leur engagement, les Redskins refusent de participer au mouvement Red Wedge initié par les musiciens Billy Bragg et Paul Weller, car ils jugent les travaillistes aussi nocifs que les Tories[1],[5].

Le single suivant, Bring It Down! (this Insane Thing), sort en 1985 et entre au top 40[1]. Nick King quitte le groupe et est remplacé brièvement par Steve White de The Style Council, puis par Paul Hookham des Woodentops[1]. En novembre 1985, le groupe organise une tournée « anti-apartheid » de 12 dates, et prévoit de sortir un single (Kick over the Statues!) dont les bénéfices seront reversés à l'ANC[1]. Devant le refus de Decca, les membres du groupe volent les masters des enregistrements et les confient à un label indépendant (Abstract Records) qui réalise le single. Cependant, pour des raisons de droits, le nom des Redskins n'apparaît pas sur la pochette du disque. Lors de la dernière date de la tournée, le groupe est rejoint sur scène par Billy Bragg, Jerry Dammers et Alexei Sayle pour une reprise de Back In the U.S.S.R.[1].

Le 6e single du groupe, The Power Is Yours, et leur unique album édité Neither Washington Nor Moscow, puis un dernier single It Can Be Done! sortent en 1986. Le groupe se sépare fin 1986 après une dernière tournée européenne[1].

MembresModifier

DiscographieModifier

  • 1982 : Lev Bronstein (45 tours, CNT)
  • 1983 : Lean on Me!, (45 tours, CNT)
  • 1983 : Keep On Keepin' On! (45 tours, Decca Records)
  • 1985 : Bring It Down! (This Insane Thing) (45 tours, Decca Records)
  • 1985 : Kick over the statues! (45 tours, Abstract)
  • 1986 : The Power Is Yours (45 tours, Decca Records)
  • 1986 : Neither Washington Nor Moscow (Decca Records)
  • 1986 : It Can Be Done! (45 tours, Decca Records)
  • 1987 : Peel Session (maxi-45 tours, Strange Fruit Records)
  • 1995 : Live (Dojo Limited)
  • 2010 : Epilogue (Insurgence)

BibliographieModifier

  • (en) Simon Reynolds, Bring the Noise: 20 Years of Writing About Hip Rock and Hip Hop, (ISBN 159376460X, lire en ligne), p. 9-10.

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f g h i j k et l (en) « Redskins », sur Insurgence Records (consulté le 10 juin 2017).
  2. (en) Dr Barry Faulk et Professor Brady Harrison, Punk Rock Warlord: the Life and Work of Joe Strummer, (ISBN 1472410556).
  3. (en) « Struggling for soul-cialism », sur socialistworker.org (consulté le 21 mars 2015).
  4. (en) « The Redskins », sur bbc.co.uk (web.archive.org).
  5. Vincent Laufer, Dictionnaire du Rock, éditions Robert Laffont, 2000.

Lien externeModifier