Ouvrir le menu principal

The Nines

film de John August, sorti en 2007
The Nines
Description de cette image, également commentée ci-après
Le casting du film en 2007.

Titre original The Nines
Réalisation John August
Scénario John August
Acteurs principaux
Sociétés de production Destination Films
Jinks/Cohen Company
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Drame
Durée 100 minutes
Sortie 2007

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

The Nines est un film américain réalisé par John August, sorti en 2007.

SynopsisModifier

Trois parties se succèdent, avec les mêmes personnages, mais ayant des noms qui commencent par la même lettre. Chaque partie semble indépendante mais des indices, des apparitions issus de la partie suivante sont présentes dans chaque partie. Le personnage principal (Gary / Gavin / Gabriel) est toujours lié à Melissa. Ils sont d'abord acteur / attachée de presse, scénariste / actrice puis créateur de jeux vidéo / épouse. Melissa semble connaître la vérité sur ce qu'est réellement Gary, et une femme apparaît à chaque fois (sous le nom de S). S veut ramener G dans sa réalité en le forçant à oublier le monde qu'il a en fait créé (« Oblivio Acebit » : L'oubli arrive). Des symboles 9 apparaissent tout au long du film : un post-it « Chercher les neuf », il est impossible à Gary de tirer autre chose que 9 avec deux dés, il apparaît aussi sur les tatouages de Sierra sous la forme du chiffre romain IX. En fait, le monde est composé d'êtres représentés par les numéros :

  • Six pour les singes ;
  • Sept pour les humains (Melissa, la petite fille sourde-muette) ;
  • Huit pour les koalas (qui sont télépathes et contrôlent le climat) ;
  • Neuf pour les êtres multidimensionnels (G, S et deux autres personnes) ;
  • Dix pour Dieu.

Les points clefsModifier

  • « Oblivio Acebit » apparaît sur le poster quand G s'échappe de sa résidence surveillée ;
  • G a toujours une voiture Prius ;
  • G monte d'acteur à créateur, une façon pour S de lui faire comprendre ce qu'il est ;
  • G a une addiction au jeu au point de s'y perdre ;
  • La cordelette verte au poignet de G permet de défaire le monde ;
  • G a créé, en 4 000 ans, 90 versions du monde qu'il a à chaque fois détruites et refaites.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Date de sortie en France lors du festival de Cannes 2007 » sur IMDb, consulté le 31 août 2012
  2. « Informations techniques » sur IMDb, consulté le 24 mars 2012, mis en ligne le 31 août 2012

AnnexesModifier