The Fisher King : Le Roi pêcheur

film sorti en 1991

The Fisher King : Le Roi pêcheur (The Fisher King[1]) est un film américain réalisé par Terry Gilliam et sorti en 1991.

The Fisher King
Le Roi pêcheur

Titre québécois Le roi pêcheur
Titre original The Fisher King
Réalisation Terry Gilliam
Scénario Richard LaGravenese
Musique George Fenton
Acteurs principaux
Sociétés de production Hill/Obst Productions
Pays de production Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre comédie dramatique
Durée 137 minutes
Sortie 1991

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution.

Le film reçoit globalement de bonnes critiques à sa sortie et réalise de bonnes performances au box-office. Il reçoit par ailleurs plusieurs distinctions notamment cinq nominations aux Oscars. Mercedes Ruehl obtient l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle.

Synopsis

modifier

Jack Lucas, un célèbre animateur et présentateur de radio arrogant, cynique, égocentrique et égoïste reçoit un jour l'appel d'un auditeur mentalement instable. À la suite de cet appel, ce dernier se rend dans un restaurant et tue sept personnes avant de se donner la mort. Ce drame bouleverse Jack qui perd son travail et se réfugie dans l'alcool, rongé par la culpabilité.

Trois ans plus tard, alors qu'il traîne dans des rues peu sûres à la nuit tombée, il est accosté par des malfrats qui l'attaquent. Il est sauvé in extremis par Parry, un ex-professeur de lettres qui a sombré dans la folie après la mort tragique et violente de sa femme, tuée par le fameux auditeur. Ce clochard, amoureux transi de Lydia, une femme vivant dans son monde imaginaire mais inspirée d’une femme réelle, s'est juré de trouver le Graal. Mais il ne peut le faire seul. Comme dans la légende médiévale de Chrétien de Troyes, il a besoin de son « Perceval ». Ce sera Jack qui, en le sauvant, trouvera aussi le chemin de sa rédemption.

Fiche technique

modifier

  Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution

modifier

Production

modifier

Genèse et développement

modifier

Le scénario est écrit par Richard LaGravenese. James Cameron avait un temps été envisagé par le studio pour réaliser le film, avant que le projet revienne à Terry Gilliam. Ce dernier s'était toujours fixé des règles précises... qu'il a violé pour faire ce film[2] :

  1. Il ne ferait jamais le scénario de personne d'autre que le sien ;
  2. Il ne travaillerait jamais pour un grand studio ;
  3. Il ne travaillerait jamais en Amérique[2].

Par ailleurs, pour la première fois de sa carrière, Terry Gilliam n'a pas voulu prévisualiser avec des storyboards. Il justifie ce choix : « J'ai réalisé Fisher King pour découvrir si j'étais bel et bien un réalisateur de film. Cela peut sembler bizarre pour quelqu'un d'âge moyen avec plusieurs réalisations à son actif, mais c'est vrai. Je me vois comme un “fabricant de film”, pas un réalisateur. Le moment de la réalisation n'est qu'une des étapes sur le cheminement d'un film. C'est différent de quand on a l'idée en tête, qu'on l'écrit, la finance, la monte, la présente au public pour finalement la faire sortir de moi[3]. »

Le film devait initialement être produit par Touchstone Pictures avec qui les productrices Debra Hill et Lynda Obst avaient un production deal, mais aucun accord budgétaire n'a été trouvé et TriStar reprend le projet[2].

Attribution des rôles

modifier

Durant le long processus de développement du projet, Billy Crystal devait jouer Parry. C'est lui qui aurait ensuite soumis le nom de Robin Williams[3].

Kevin Kline et Ellen Barkin ont été envisagés pour incarner respectivement Jack Lucas et Anne Napolitano, alors que Bruce Willis a auditionné pour un rôle non précisé[2]

Pour la première fois de sa carrière, Terry Gilliam ne fait appel à aucun de ses camarades des Monty Python[2].

Tournage

modifier

Le tournage a lieu à New York (pont de Manhattan, gare de Grand Central, Madison Avenue, Plaza Hotel, 101 Park Avenue, Metropolitan Life Tower, Central Park, ...) ainsi qu'à Los Angeles[4].

Distinctions

modifier

Clins d’œil

modifier

On peut voir dans le vidéo-club des affiches de précédents films du cinéaste : Brazil (1985) et Les Aventures du baron de Münchhausen (1988). À la fin du film, l'un des membres du groupe rappelle Charles Chaplin[2].

Notes et références

modifier
  1. Titre original utilisé lors de sa sortie en France
  2. a b c d e et f « Trivia » ((en) anecdotes), sur l'Internet Movie Database
  3. a et b Secrets de tournage - Allociné
  4. « Locations » (tournage et production), sur l'Internet Movie Database

Annexes

modifier

Articles connexes

modifier

Liens externes

modifier