Thézy-Glimont

commune française du département de la Somme

Thézy-Glimont
Thézy-Glimont
Saint-Martin.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Somme
Arrondissement Amiens
Canton Ailly-sur-Noye
Intercommunalité CA Amiens Métropole
Maire
Mandat
Patrick Desseaux
2014-2020
Code postal 80440
Code commune 80752
Démographie
Gentilé Thézy-Glimontois
Thézy-Glimontoises
Population
municipale
662 hab. (2017 en augmentation de 30,06 % par rapport à 2012)
Densité 98 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 48′ 48″ nord, 2° 25′ 52″ est
Altitude Min. 30 m
Max. 114 m
Superficie 6,76 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Picardie
Voir sur la carte administrative de Picardie
City locator 14.svg
Thézy-Glimont
Géolocalisation sur la carte : Somme
Voir sur la carte topographique de la Somme
City locator 14.svg
Thézy-Glimont
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Thézy-Glimont
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Thézy-Glimont
Liens
Site web ville-thezyglimont.fr

Thézy-Glimont est une commune française située dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France.

GéographieModifier

LocalisationModifier

Thézy-Glimont, au sud-est de la ville d'Amiens, est située entre Boves et Moreuil. Les communes voisines sont Hailles et Castel (au sud-est), Thennes (à l'est), Fouencamps (au nord-ouest).

Communes limitrophesModifier

Géologie et reliefModifier

Le plateau picard et sa vallée humide déterminent les unités paysagères communales[1].

HydrographieModifier

Les marais et la vallée de l'Avre caractérisent l'environnement local et son intérêt paysager. Cette partie du territoire est classée Zone Natura 2000 des « tourbières et marais de l’Avre » (code R2200359)[1].

ClimatModifier

Climat de la Somme

Le village ne disposant pas de station météo, les données les plus proches sont celles d'Abbeville, avec quelques légères modifications des températures et des précipitations, liées à une situation plus à l'intérieur des terres.

Voies de communication et transportsModifier

Réseau routierModifier

La route départementale 935 (RD 935) passe près du village.

Réseau ferroviaireModifier

Une voie ferrée, reliant Amiens à Compiègne, passe sur le territoire communal. Elle constitue la ligne 232 000 du réseau ferré national. La Gare de Thezy-Glimont est équipée d'un parking gratuit et d'un parc à vélos non couvert.

Transports en commun routiersModifier

La localité est desservie par les autocars du réseau inter-urbain Trans'80, Hauts-de-France (ligne no 60, Davenescourt - Moreuil - Amiens)[2]. Le réseau AMETIS dessert également le village via son service RESAGO, ligne R61. (Transport à la demande)

UrbanismeModifier

La commune a fait évoluer son plan d'occupation des sols en plan local d'urbanisme (PLU)[1].

ToponymieModifier

La première mention, latinisée, vient de Gall. Christ., en 662 : Taceacum. Taisiacum est relevé en 1235 dans le cartulaire du Paraclet. On trouve ensuite Taisy en 1233 par dom Grenier, Taziacum par le père Daire pour aboutir à la forme actuelle en 1852 (Annales)[3],[4].

HistoireModifier

SeigneurieModifier

Jean de Bainsvillers est relevé comme premier seigneur de Thézy. Dépendants de l'abbé de Corbie, les chartreux de Mont-Renaud en deviendront seigneurs du temps de Philippe le Bel. Ils céderont le village aux chartreux d'Abbeville. La seigneurie passera ensuite à Philippe de Sacquespée, « gentilhomme devant Henri IV », qui prendra le nom de Thézy. Un de ses descendants, René de Thézy, se rend célèbre en survivant à quatorze blessures reçues au combat et en finissant son existence à un âge avancé dans son château. Le dernier descendant des Sacquespée finira ses jours au début de la Révolution[5].

L'extraction de la tourbeModifier

Dès 1313, l’exploitation de la tourbe est en œuvre dans les marais. L'autorisation a été accordée par Isabelle, reine d’Angleterre et comtesse du Ponthieu[6].

Politique et administrationModifier

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 En cours
(au 6 mai 2014)
Patrick Desseaux NC Réélu pour le mandat 2014-2020[7],[8]

Population et sociétéModifier

DémographieModifier

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[10].

En 2017, la commune comptait 662 habitants[Note 1], en augmentation de 30,06 % par rapport à 2012 (Somme : +0,23 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
403414503441447472484500511
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
467469475437442445429411391
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
366382376276275316337350317
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
327301363400457419447451509
2017 - - - - - - - -
662--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique
 

EnseignementModifier

L'école fonctionne en regroupement pédagogique intercommunal (R.P.I) avec la commune de Hailles et comporte trois classes : (deux classes à Thézy-Glimont et une classe à Hailles).

Une cantine et une garderie complètent le service[6].

Culture locale et patrimoineModifier

Lieux et monumentsModifier

  • Église Saint-Médard de 1830.
  • Château de Boury du XVIIIe siècle. Il possède deux façades reliées par un fronton triangulaire. Une avancée à trois pans complète l'édifice à l'est[13].
  • Chapelle castrale. La chapelle primitive de 1771 a été reconstruite en style gothique[13].
  • Monument à Éloi Morel, inventeur du louchet à tourbe[14].
  • Monument aux morts du sculpteur Valentin Molliens.

Personnalités liées à la communeModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

RéférencesModifier

  1. a b et c PLU de Thézy-Glimont.
  2. « Le réseau Trans'80 en ligne ».
  3. Jacques Garnier, Dictionnaire topographique du département de la Somme, Archives départementales, Amiens, tome 2, p. 333.
  4. Le Dictionnaire topographique des Archives.
  5. Xavier de Bonnault d'Houët, (1847-1923), Les seigneurs de Thézy, d'après les archives du château, vol. 1, monographie imprimée, Compiègne, I. Toubon, , 172 p. (lire en ligne), p. 13.
  6. a et b Site communal.
  7. [xls] « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr, (consulté le 6 avril 2009)
  8. « Liste des maires de la Somme » [xls], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme, (consulté le 9 juin 2014)
  9. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
  13. a et b André Guerville, Chapelles et oratoires en Pays de Somme, Abbeville, imp. Frédéric Paillart, coll. « Richesses en Somme », 4e trimestre 2003, 302 p., p. 202 (ASIN B000WR15W8).
  14. Histoire d'Éloi Morel.