Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ungerer.
Théodore Ungerer
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 41 ans)
StrasbourgVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activités
Conjoint
Alice Essler (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant

Théodore Ungerer (né le 27 juillet 1894 à Strasbourg et mort le 5 septembre 1935 dans la même ville) est un constructeur alsacien d'horloges pour édifices, également artiste, historien et bibliophile.

Sommaire

BiographieModifier

Fils d'Alfred Ungerer, industriel et constructeur d'horloges d'édifices, Théodore Ungerer dirige à son tour l'entreprise d'horlogerie Ungerer et participe à la création de la salle d'horlogerie du Musée des arts décoratifs de Strasbourg.

Époux d'Alice Essler, il est le père de l'artiste et illustrateur Tomi Ungerer, né en 1931.

Théodore Ungerer meurt à Strasbourg le d'une septicémie suite à une longue maladie. Il est inhumé au Cimetière Saint-Gall de Strasbourg (Koenigshoffen)[1].

GalerieModifier

Schémas réalisés par Théodore Ungerer vers 1930 pour l'horloge astronomique de Messine :

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

ÉcritsModifier

  • Alfred et Théodore Ungerer, L'horloge astronomique de la cathédrale de Strasbourg, Strasbourg, Imprimerie alsacienne, 1922
  • Théodore Ungerer, Les Habrecht : une dynastie d'horlogers strasbourgeois au XVIe et au XVIIe siècle, Archives alsaciennes d'histoire de l'art, 1925, p. 95–146 (plus tableau généalogique)

HommagesModifier

Une rue de Strasbourg porte son nom.

Notes et référencesModifier

  1. Strasbourg-Koenigshoffen. Cimetière Saint-Gall, Ville de Strasbourg, 2008, p. 70

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  • L'Astronomie, vol. 50, Société astronomique de France, 1936, p. 483 (nécrologie)
  • Jacques Ungerer, « Théodore Ungerer », in Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne, Fédération des sociétés d'histoire et d'archéologie d'Alsace, 2007, vol. 37, p. 3956

Articles connexesModifier

Liens externesModifier