Théodore Olivier (architecte)

architecte français

Théodore Olivier (né à Paris le [1], décédé à Montauban le [2]) était un architecte français, diplômé de l'École des beaux-arts de Paris, en 1848.

Théodore Olivier
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
MontaubanVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Archives conservées par

BiographieModifier

Il a été remarqué par Eugène Viollet-le-Duc qui l'a associé à la restauration de l'ancien hôtel de ville de Saint-Antonin-Noble-Val et de l'abbaye Saint Pierre de Moissac

Il est architecte des monuments historiques, architecte départemental du Tarn-et-Garonne entre 1850 et 1874, architecte diocésain de Montauban entre 1853 et 1883, et d'Agen de 1856 à 1875. Il est nommé architecte diocésain honoraire en 1883.

Il a été un membre fondateur de la Société archéologique de Tarn-et-Garonne, fondée en 1866.

Il a été marié avec Hyacinthe Chambert fille de l'architecte Edmond Chambert (Toulouse 1811 - Toulouse 1881) dont il a eu un fils, Germain Olivier (Montauban 1869 - Montauban 1942), architecte en chef des Monuments historiques.

Il est inhumé dans le cimetière de Montauban.

Principaux ouvragesModifier

 
Chapelle de l'Immaculée-Conception de Montauban
  • La chapelle de l'Immaculée-Conception de Montauban. Conçue dans le style néo-gothique 1856-1863
  • Restauration de l'ancien hôtel de ville de Saint-Antonin-Noble-Val
  • Restauration de l'église Saint-Pierre de Moissac
  • Reconstruction de la halle de Saint-Antonin-Noble-Val
  • Église paroissiale de Saint-Antonin-Noble-Val
  • Église Sainte-Sabine à Saint-Antonin-Noble-Val
  • Église Saint-Pierre à La Salvetat
  • Église Sainte-Fauste à Belmontet
  • Temple protestant de Saint-Antonin-Noble-Val
  • Église Saint-Pierre-ès-Liens de Verfeil
  • Église Saint-Pierre-et-Saint-Roch de Bioule
  • Palais de justice de Moissac
  • Château Saint-Roch au Pin

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Emmanuel Moureau, L'œuvre des architectes Théodore et Germain Olivier, p. 153-161, Bulletin de la Société archéologique et historique de Tarn-et-Garonne, 2000, tome 125 (lire en ligne)

Liens externesModifier

RéférencesModifier

  1. Acte naissance Paris état civil reconstitué (p. 28/51)
  2. Acte décès sur AD82 (p. 36/48)