Ouvrir le menu principal

Théodore-Joseph Boudet de Puymaigre

homme de lettres français

Théodore-Joseph Boudet de Puymaigre (1816-1901) est un homme de lettres français du XIXe siècle. Il est notamment l'auteur des Chants populaires recueillis dans le pays messin

BiographieModifier

Fils d'un gentilhomme honoraire de la chambre de Charles X, le comte Jean François Alexandre Boudet de Puymaigre (1778-1843)[1], Théodore-Joseph Boudet naît à Metz, le 17 mai 1816[1]. Le jeune Théodore se prépare à une carrière militaire, mais la révolution de 1830 contraint sa famille à voyager à l'étranger. De retour d'Italie, sa famille s'installe en 1832 à Guinglange, près de Boulay. Il épouse Marie-Caroline Pyrot de Crépy[1].

Devenu rédacteurs de la Gazette de Metz et de la Lorraine, Théodore-Joseph Boudet publie de nombreux articles, dans cette revue et dans la revue L’Austrasie. Il publie également sous son nom, ou sous le pseudonyme de « baron de Blumgarten »[2] des ouvrages sur la littérature italienne, puis sur la littérature castillane. Comme Ernest Auricoste de Lazarque, il se tourne ensuite vers la culture populaire régionale[3], s'intéressant en particulier à la poésie populaire mosellane.

Après le traité de Francfort, qui annexe une partie de la Lorraine à l'Allemagne, Théodore-Joseph Boudet de Puymaigre opte pour la nationalité française et émigre à Paris. Le comte de Puymaigre décédera à Paris, le 30 mai 1901[1], mais se fera inhumer en Moselle. Il est le père du lieutenant-colonel Henri François Joseph Boudet de Puymaigre (1858-1940)[1].

PublicationsModifier

  • Il Bugiale, romans et nouvelles, Paris, 1837.
  • « La Prima donna di San-Carlo » in L'Austrasie, Metz, 1840.
  • « Virgile au Moyen Âge » in Revue des questions historiques, Metz.
  • Jeanne D'Arc, , tragédie, Paris, 1843.
  • Poètes et romanciers de la Lorraine, Pallez et Rousseau, Metz, 1848
  • Les prophéties de Virgile, Metz, 1849.
  • De la souveraineté héréditaire et de la souveraineté nationale, Metz, 1852.
  • Les cœurs sensibles, (comédie en vers) Metz, 1854.
  • Poètes et romanciers de lorraine, Metz.
  • Les vieux auteurs castillans, Metz 1861-62 puis Paris, 1888 –90.
  • Chants populaires recueillis dans le pays messin, Metz, 1865 et paris, 1881.
  • Heures perdues, poésies, Metz 1866 et Paris 1894.
  • Le victorial, chroniques de don pedro Nino, traduit de l'espagnol, Paris, 1867.
  • Les jours néfastes de la France, Paris
  • La cour littéraire de Juan II roi de Castille, Paris, 1873.
  • Petit romancero (vieux chants espagnols), Paris, 1878.
  • Romanceiro (vieux chants portugais), Paris, 1881.
  • Folk-lore, Paris, 1885.
  • Souvenirs sur l'émigration, l'Empire et la restauration, par le comte Alexandre de Puymaigre publiés par son fils, Paris, 1884.
  • Notices généalogiques sur la famille Boudet de Puymaigre, Metz, 1887.
  • Vieilles nouvelles, Paris, 1887.
  • Jeanne D'Arc au théâtre, Paris 1890.
  • « La Geste de Fernand Gonzalez » in Revue des questions historiques, janvier 1890, Paris, 1890.
  • Un Prétendant au trône de France, Giannino Baglioni, aux bureaux de la Revue, Paris, 1895.

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e Fiche sur GeneaNet.
  2. Notice d'autorité sur le catalogue de la BNF
  3. Chants populaires recueillis dans le Pays messin sur The Library of Congress.

Liens externesModifier