Le Splendid

café-théâtre
(Redirigé depuis Théâtre du Splendid)
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Splendid (troupe) et Splendid (homonymie).
Le Splendid
Description de l'image Théâtre du Splendid Logo.png.
Type Café-théâtre
Lieu Drapeau de la France Paris, France
Coordonnées 48° 52′ 15″ nord, 2° 21′ 24″ est
Inauguration
Nb. de salles 1
Capacité 300 places
Anciens noms Casino Saint-Martin, Fantaisies Saint-Martin, Splendid Saint-Martin
Statut juridique société commerciale
Gestionnaire Splendid Saint-Martin
Direction Bruno Moynot, Christian Spillemaecker
Site web www.lesplendid.com

Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Le Splendid
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Le Splendid

Le Splendid est un café-théâtre fondé au 10 rue des Lombards, dans le 4e arrondissement de Paris[1], dans l'arrière-salle d'un bistrot[2], en 1974, par un collectif d'auteurs et acteurs composé de Christian Clavier, Michel Blanc, Gérard Jugnot, Thierry Lhermitte, Josiane Balasko (qui remplace Valérie Mairesse), Marie-Anne Chazel, Bruno Moynot, devenus ensuite la troupe du Splendid. En 1981, le théâtre du Splendid déménage rue du Faubourg-Saint-Martin, et devient « Le Splendid Saint-Martin ».

Des musiciens jouant dans le café-théâtre créent en 1977 Le Grand Orchestre du Splendid, qui connaît son propre succès[3].

HistoireModifier

Un groupe de jeunes comédiensModifier

Christian Clavier, Michel Blanc, Gérard Jugnot et Thierry Lhermitte sont quatre amis d'enfance qui se sont connus au lycée Pasteur de Neuilly-sur-Seine.

Fondation du premier théâtre du SplendidModifier

Le théâtre du Splendid Saint-MartinModifier

 
Le Splendid en 2014, rue du Faubourg-Saint-Martin.

Pièces de théâtreModifier

RéprésentationsModifier

Au premier SplendidModifier

Au Splendid Saint-MartinModifier

  • Enfin seul ! avec Gérard Jugnot, le
  • Papy fait de la résistance, du au
  • Bunny's bar (Josiane Balasko, Etienne Chicot, Nathalie Guérin, Bruno Moynot), du au
  • Papy fait de la résistance, du au
  • Bunny’s bar (Josiane Balasko, Michel Blanc, Valérie Mairesse, Bruno Moynot), le
  • André Valardy, du au
  • Michel Boujenah, du au
  • Le monde est petit, les pygmées aussi, du au
  • Marianne Sergent, du au

RéférencesModifier

  1. a et b [PDF]« À l'affiche cette semaine », Le Nouvel Observateur du 10 octobre 1977.
  2. Jean-Loup Chiflet, Dictionnaire amoureux de l'Humour, Plon, , p. 357.
  3. « Le Grand Orchestre du Splendid fête ses 40 ans en fanfare à l'Olympia », Culturebox,‎ (lire en ligne, consulté le 23 mai 2018).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • 1994 : Alexandre Grenier "Génération Père Noël" Éditions Belfond. (Histoire du café-théâtre Le Splendid et de ses comédiens)
  • 2011 : Bernard Boyé, Les Légendes du Cinéma Français, Le Splendid, Autres Temps Éditions (biographie) ;
  • 2010 : Jean-Jacques Jelot-Blanc, Collection Couples mythiques, Le Splendid, Alphée Éditions(biographie) ;

Liens externesModifier