Théâtre de Laval

salle de spectacle de Laval, France
Théâtre de Laval
Description de cette image, également commentée ci-après
Façade du Théâtre de Laval
Type théâtre
Lieu Laval
Coordonnées 48° 04′ 15″ nord, 0° 46′ 03″ ouest
Architecte Pierre-Aimé Renous pour la façade, Jean-Pierre Logerais pour l'édifice actuel
Inauguration 1830
Nb. de salles 2
Capacité 583 pour la grande salle, 120 pour la petite
Statut juridique Théâtre conventionné par le Ministère de la Culture
Gestionnaire Laval Agglomération
Direction Pierre Jamet
Site web http://letheatre.laval.fr/

Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Théâtre de Laval
Géolocalisation sur la carte : Laval
(Voir situation sur carte : Laval)
Théâtre de Laval

Le théâtre de Laval est l'un des principaux lieux de représentation de la ville de Laval, en Mayenne. Il a ouvert en 1830 puis il a connu une histoire mouvementée puisqu'il fut notamment transformé en cinéma en 1958 puis détruit avant de redevenir un théâtre en 2007. Ainsi, seule la façade principale et la crypte sont d'origine. Il se trouve sur la rue de la Paix, l'un des grands axes du centre-ville de Laval.

Il propose surtout des pièces de théâtre, mais aussi des concerts de musique classique et actuelle et de la danse. Le théâtre est aussi la première scène conventionnée pour le jeune public et les arts de la marionnette en France.

HistoireModifier

Le premier théâtreModifier

L'idée d'un théâtre à Laval naît en 1818, lorsque le préfet Coster demande des plans à l'architecte parisien Voinier. La salle du jeu de paume, vient en effet d'être vendue et la ville n'a plus de salle pouvant accueillir les spectacles. Le projet est cependant ajourné, puis finalement repris en 1827 par Pierre-Aimé Renous, un architecte local qui reprend les plans de Voinier. L'édifice est achevé en 1830, c'est un théâtre à l'italienne avec une salle circulaire richement décorée avec des reliefs en bois, par exemple des cariatides. Il s'inscrit par ailleurs dans un projet d'urbanisme de grande ampleur, puisque l'axe sur lequel il se trouve, la rue de la Paix, vient d'être percé et forme un nouveau centre-ville moderne à côté de la ville médiévale. La construction du théâtre coïncide par ailleurs avec celle de l'hôtel de ville, situé sur le même axe, mais de l'autre côté de la Mayenne[1],[2].

Le théâtre est rénové à plusieurs reprises, d'abord en 1857, puis en 1889 sous la direction de Léopold Ridel et avec le concours du mosaïste Isidore Odorico. D'autres travaux sont entrepris au cours des années 1920 et 1930, comme l'installation de toilettes, la reconstruction du plafond de la salle, la création d'un nouvel escalier de secours et le remplacement du lustre originel par une installation électrique[1].

RevueModifier

Laval-Artiste était la revue théâtrale, artistique et littéraire imprimée au début du XXe siècle[3]. Il s'agissait d'un périodique paraissant de manière irrégulière pendant la saison théâtrale de Laval d'avril 1898 à mai 1914[4].

Le cinémaModifier

le cinema de Moliere est vendu par la ville à Robert Bourzeix. L'ensemble est en mauvais état et ce dernier décide de le fermer en 1957 pour en faire un cinéma. La grande salle est détruite et remplacée par un auditorium moderne de 730 places et diverses améliorations sont entreprises. Le cinéma ouvre ses portes en 1958 et deux petites salles sont construites en 1981 et 1982. L'ouverturlole du multiplexe Cinéville en 2002 entraîne finalement la fermeture définitive du cinéma[1].

Le nouveau théâtreModifier

La ville de Laval ne possède alors plus qu'un seul équipement de grande taille pour accueillir des spectacles, la salle polyvalente. Celle-ci n'est pas suffisante et ne convient pas à toutes les manifestations culturelles, donc la municipalité décide de rouvrir le théâtre. Celui-ci est confié à l'architecte Jean-Pierre Logerais, qui ne conserve que la façade emblématique avec ses arcades en plein cintre[1]. Les travaux commencent en mars 2005 et sont suivis par l'agence d'architecture mayennaise Meyer-Coustou & associés. Le nouveau théâtre est inauguré le 11 septembre 2007 par Barbara Hendricks[2].

CapacitéModifier

Le théâtre possède une grande salle d’une capacité de 583 places, dont 16 places pour les personnes handicapées. Cette salle rappelle par ailleurs l'ancien théâtre par ses sièges rouges et ses deux niveaux de balcons. La scène fait 360 m2 et elle est dominée par un plateau technique de seize mètres de haut. La fosse d'orchestre peut accueillir 60 musiciens[2].

L'édifice compte aussi une salle d'expositions et de concerts de 120 places, une salle de répétition de 140 m2, dix loges pour les artistes et un espace bar-restauration installé dans les anciennes caves voûtées[5].

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d « Base Mérimée, Théâtre, puis cinéma, actuellement théâtre », Ministère de la Culture,
  2. a b et c « L'histoire du Théâtre », Théâtre de Laval
  3. Le rédacteur en chef est Charles Combes et le directeur Emile Lelièvre.
  4. Chaque numéro était illustré sur la couverture du portrait d'un artiste, dont : D Heilsonn première chanteuse, Mme Guerty première Dugazon, M. Bargel grand premier Comique, Adrienne Erard première chanteuse légère, M. Rysoor basse, etc.
  5. « Le Théâtre & les salles de spectacle », Laval Agglo