Tesla (automobile)

constructeur de véhicules électriques, de batteries et de panneaux photovoltaïques
(Redirigé depuis Tesla (entreprise))

Tesla Inc.
logo de Tesla (automobile)
Logo de Tesla
illustration de Tesla (automobile)
Siège social de Tesla à Palo Alto en Californie

Création (18 ans)
Fondateurs Martin Eberhard
Marc Tarpenning
Personnages clés Robyn Denholm (PCA)
Elon Musk (CEO)
Drew Baglino (CTO)
Zach Kirkhorn (CFO)
Forme juridique Société anonyme avec appel public à l'épargneVoir et modifier les données sur Wikidata
Action
Siège social Palo Alto, Californie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Direction Elon Musk (depuis )[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires Elon Musk (22,3 %)
Baillie Gifford & Co. (7,7 %)
FMR LLC (5,2 %)
Price (T. Rowe) Associates Inc. (5,2 %)
Capital World Investors (5 %)
Public Investment Fund (4,8 %)
Activité Automobile
Produits Véhicules électriques et hybrides
Filiales Tesla Energy
Tesla Grohmann Automation
Maxwell Technologies
Effectif 70 757 (2020)
Site web www.tesla.com

Capitalisation 632,9 milliards $ ()
Fonds propres 8,110 milliards $ (2019)
Dette 26,199 milliards $ (2019)
Chiffre d'affaires 24,578 milliards $ (2019)
en augmentation+ 14,5 %
Bilan comptable 34,309 milliards $ (2019)
Résultat net −0,862 milliards $ (2019)
en augmentation+ 11,7 %[2]

Tesla, Inc., appelé Tesla Motors jusqu'au [3], est un constructeur automobile de voitures électriques et hybrides[4] dont le siège social se situe à Palo Alto, en Californie, dans la Silicon Valley, aux États-Unis. Le nom de l'entreprise a été choisie en hommage à Nikola Tesla, inventeur et ingénieur américain d’origine serbe. Elle fut fondée en 2003 par Martin Eberhard et Marc Tarpenning. Elon Musk, son actuel dirigeant, en a fait un constructeur d'automobiles électriques novatrices destinées au grand public. La mission annoncée de Tesla est « d’accélérer la transition mondiale vers un schéma énergétique durable »[5], notamment en stimulant la compétitivité automobile à motorisation électrique. La marque se distingue par les performances ainsi que par les technologies embarquées de ses véhicules (pilotage automatique, mode de défense contre les armes biochimiques[6]etc.).

L'entreprise s'est diversifiée dans les solutions énergétiques sous la forme notamment de batteries stationnaires, appelées « powerwall » pour le secteur résidentiel et « powerpack » pour le secteur industriel. En 2016, la fusion avec l'entreprise SolarCity ajoute à son portefeuille de produits les panneaux et tuiles photovoltaïques[7].

La Model S, une berline familiale haut de gamme produite par Tesla depuis 2012, devient la voiture 100 % électrique la plus vendue dans le monde en 2015 et 2016[8]. Ses ventes atteignent 200 000 unités au quatrième trimestre 2017. En , le constructeur sort le Model X, un SUV dérivé de la Model S. Conformément au plan de l'entreprise publié en 2006, l'entreprise lance en une berline compacte plus abordable que la Model S, appelée Model 3[9]. Tesla dépasse la barre des 300 000 véhicules produits en [10] et atteint le premier million de véhicules produits en [11].

HistoireModifier

Fondation (2003-2004)Modifier

Fondée sous le nom de Tesla Motors, Tesla est créée le par Martin Eberhard et Marc Tarpenning[12]. Eberhard et Tarpenning occupent alors respectivement les postes de PDG et de directeur financier[13]. Selon Eberhard, l'idée derrière la fondation de Tesla Motors vient d'une volonté de créer « un constructeur automobile qui soit également une entreprise technologique », dont les technologies de base seraient « la batterie, le logiciel informatique et le moteur »[14].

Ian Wright, le troisième employé de Tesla, rejoint l'entreprise quelques mois plus tard[12]. Les trois collègues lèvent 7,5 millions de dollars en dans le cadre d'un financement de série A auprès de divers investisseurs, dont Elon Musk, qui contribue pour la grande majorité avec 6,5 millions de dollars[12],[15]. Après l'investissement, Musk rejoint la société et devient président du conseil d'administration[13],[12]. J. B. Straubel rejoint Tesla en [12]. À la suite d'un procès entre Eberhard et Tesla en , Eberhard, Tarpenning, Wright, Musk et Straubel sont reconnus comme cofondateurs de Tesla Motors[16].

Roadster (2005–2009)Modifier

 
L'insigne de Tesla Motors tel qu'il apparaît sur un Tesla Roadster Sport première génération.

Musk joue un rôle actif au sein de l'entreprise et supervise la conception du Tesla Roadster à un niveau détaillé, mais n'est pas profondément impliqué dans les opérations commerciales quotidiennes. Dès le début, Musk affirme que l'objectif stratégique à long terme de Tesla est de créer des véhicules électriques abordables destinés au marché de masse[17]. L'objectif de Tesla est de commencer par une voiture de sport haut de gamme destinée aux premiers acheteurs de l'entreprise, puis de passer à des véhicules plus grand public, notamment des berlines et des breaks abordables[18].

En , un tour de table de série B rapporte un montant de 13 millions de dollars ; Valor Equity Partners rejoint dès lors l'équipe de financement[19],[15]. Musk codirige le troisième tour de table de 40 millions de dollars en . Ce tour de table comprend des investissements d'entrepreneurs de premier plan, notamment les cofondateurs de Google, Sergey Brin et Larry Page, et l'ancien président d'eBay, Jeff Skoll. Un quatrième tour de table d'une valeur de 45 millions de dollars en porte le total des investissements privés à plus de 105 millions de dollars[20]. Des prototypes de la première voiture de Tesla, le Roadster, sont officiellement révélés au public le à Santa Monica, en Californie, lors d'un événement sur invitation de 350 personnes organisé dans le hangar Barker de l'aéroport de Santa Monica[21].

En , le conseil d'administration demande à Eberhard de quitter son poste de PDG[22]. Eberhard occupe ensuite le poste de « président de la technologie » avant de quitter définitivement la société en . Le cofondateur Marc Tarpenning, qui occupe alors le poste de vice-président de l'ingénierie électrique de la société, quitte également la société en [23]. En , Michael Marks est engagé comme PDG par intérim, et en , Ze'ev Drori devient PDG et président. Musk succède à Drori comme PDG en [24].

Tesla commence la production du Roadster en 2008[25]. En , Tesla a levé 187 millions de dollars et livré 147 voitures. Musk a alors apporté 70 millions de dollars de son propre argent à l'entreprise[26]. Plus tard dans l'année, en juin, Tesla est autorisée à recevoir 465 millions de dollars de prêts du département de l'Énergie des États-Unis. Ce financement, qui s'inscrit dans le cadre du programme de prêts pour la fabrication de véhicules à technologie avancée (Advanced Technology Vehicles Manufacturing Loan Program) de 8 milliards de dollars américains, soutient Tesla dans l'ingénierie et la production de la berline Model S[27]. Tesla rembourse le prêt en , payant des intérêts d'une valeur de 12 millions de dollars américains[28].

Introduction en bourse, Model S et Model X (2010-2015)Modifier

 
Premières livraisons du Model S à l'usine Tesla de Fremont, en Californie, en .

En , Tesla rachète une ancienne usine de General Motors et Toyota à Fremont, en Californie, pour 42 millions de dollars[29]. Le site, baptisé Tesla Factory, est destiné à la production du Model S, et ouvre en [30]. Le mois suivant, le , Tesla Motors entre en bourse au NASDAQ et devient la première société automobile américaine à le faire depuis l'introduction en bourse de Ford en 1956[31]. La société émet 13,3 millions d'actions ordinaires au prix de 17,00 $ par action, ce qui permet de lever 226 millions de dollars[32].

En , Tesla cesse la production du Roadster, et en juin, l'entreprise lance officiellement sa deuxième voiture, la berline de luxe Model S[33]. Le Model S remporte plusieurs prix automobiles en 2012 et 2013, dont le trophée de la Voiture de l'Année Motor Trend, et devient la première voiture électrique à se hisser en tête du classement mensuel des ventes d'un pays lorsqu'elle atteint la première place du palmarès norvégien des ventes de voitures neuves en [34],[35]. Le Model S est également la voiture électrique rechargeable la plus vendue au monde pour les années 2015 et 2016[36].

Tesla annonce l'Autopilot, un système d'aide à la conduite, en 2014. En septembre de la même année, toutes les voitures Tesla commencent à être livrées avec des capteurs et des logiciels pour prendre en charge cette fonction. Ces véhicules portent ainsi la dénomination « hardware version 1 » ou « HW1 »[37]. En , Tesla rend ses brevets accessibles à tous, Elon Musk ayant déclaré : « Si une entreprise dépend de ses brevets, c'est qu'elle n'innove pas ou alors qu'elle n'innove pas assez rapidement »[38].

En , Tesla fait son entrée sur le marché du stockage d'énergie en dévoilant ses packs de batteries domestiques Powerwall et industriels Powerpack[39]. L'entreprise reçoit des commandes évaluées à 800 millions de dollars dans la semaine qui suit l'annonce[40]. Tesla lance son troisième véhicule, le SUV de luxe Model X, en [41]. À ce moment, l'entreprise vend plus de 10 000 véhicules par trimestre[42]. Malgré ces bons résultats, au deuxième trimestre 2015, Tesla est déficitaire, sa perte nette atteignant les 184 millions de dollars[43].

SolarCity et Model 3 (2016-2018)Modifier

En , Tesla fait l'acquisition de SolarCity, entrant ainsi sur le marché de l'énergie solaire photovoltaïque[44]. Quelques mois plus tard, en , Tesla Motors raccourcit son nom en Tesla, afin de mieux refléter l'étendue de son activité, qui comprend alors des véhicules électriques, des systèmes de stockage d'énergie stationnaires et la production d'énergie solaire[45].

Tesla commence également son effort philanthropique. En 2017, l'entreprise aide des zones se remettant de catastrophes, en particulier en installant des systèmes de production photovoltaïque et de stockage pour rétablir l'électricité dans un hôpital de Porto Rico, après le passage de l'ouragan Maria[46],[47]. En , l'entreprise fait don de 37,5 millions de dollars à un système d'éducation, le STEM K-12, au Nevada[48]. En , Tesla fait don de 5 millions de yuans (723 000 $) au Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies pour lutter contre la pandémie de Covid-19[49],[50].

Tesla commence à vendre son quatrième modèle de véhicule, la berline Model 3, en [51]. Le Model 3 est moins cher par rapport aux véhicules Tesla précédents, destiné au marché de masse. Il est très attendu, ce qui incite l'entreprise à essayer d'accélérer la production[52]. En , Tesla a 455 000 réservations pour le Model 3[53]. La sortie du Model 3 est cependant entachée de retards et de problèmes de production, ce qui augmente la pression sur l'entreprise, qui est alors l'une des entreprises les plus populaires du marché de bourse[54],[55]. En 2018, le PDG Elon Musk envisage brièvement de privatiser Tesla, mais ce projet ne se concrétise pas ; cette déclaration a suscité de nombreuses controverses. À la fin de l'année 2018, les problèmes de production sont surmontés, et le Model 3 figure sur la liste des voitures électriques rechargeables les plus vendues au monde pour l'année[55],[56].

Expansion mondiale (2019 - aujourd'hui)Modifier

 
Ventes des véhicules Tesla : l'ordonnée représente le prix et l'abscisse le volume de production.

À la fin des années 2010, l'entreprise étend ses capacités de production à l'échelle mondiale. Tesla ouvert sa première Gigafactory en dehors des États-Unis à Shanghai, en Chine, en 2019. La Giga Shanghai est la première usine automobile en Chine entièrement détenue par une société étrangère ; elle est construite en moins de 6 mois[57]. L'année suivante, Tesla débute également la construction d'une nouvelle Gigafactory à Berlin, en Allemagne, et d'une autre au Texas, aux États-Unis. En , Tesla commence les livraisons de son cinquième modèle de véhicule, le crossover Model Y[58].

Le , Tesla atteint une capitalisation boursière de 86 milliards de dollars, battant le record de la plus grande valorisation de tout constructeur automobile américain[59]. Le , la capitalisation boursière de Tesla dépasse celles de BMW, Daimler et Volkswagen réunies[60]. Le mois suivant, Tesla atteint une valorisation de 206 milliards de dollars, dépassant les 202 milliards de dollars de Toyota pour devenir le constructeur automobile à la valeur la plus haute en termes de capitalisation boursière[61]. Le , Tesla procède à un fractionnement d'actions à raison de 5 pour 1 à la suite de l'augmentation de sa valeur[62].

De à , Tesla déclare pour la première fois quatre trimestres rentables d'affilée, ce qui la rend éligible à l'inclusion dans le S&P 500[63].Tesla est ajoutée à l'indice le de la même année. C'est la plus grande société jamais ajoutée, et la sixième plus grande société de l'indice au moment de l'inclusion[64]. Alors que les investisseurs essaient d'acheter plus d'actions à la suite de cette inclusion, certains analystes, comme Ryan Brinkman de JPMorgan Chase, ont suggéré aux investisseurs de faire preuve de prudence car Tesla était « dramatiquement » surévalué[65]. En 2020, le cours de l'action Tesla a augmenté de 740 % et, le , sa capitalisation boursière a atteint 848 milliards de dollars, soit plus que les neuf autres plus grands constructeurs automobiles réunis, ce qui en fait la cinquième société la plus côtée des États-Unis[66],[67],[68],[69].

Le , Tesla déclare au site internet Electrek qu'elle a dissous son service de relations publiques (à l'exception de quelques responsables des relations publiques représentant les marchés européens et asiatiques de Tesla), devenant ainsi le premier constructeur automobile à le faire[70].

Tesla atteint son objectif de construire un demi-million de voitures en 2020[71]. L'entreprise termine l'année avec plus de 19 milliards de dollars de liquidités, contre 6,3 milliards de dollars US à la fin de 2019[72],[73]. En , il est révélé que Tesla avait investi près de 1,5 milliard de dollars dans la crypto-monnaie Bitcoin, et l'entreprise a indiqué qu'elle accepterait bientôt le Bitcoin comme mode de paiement[72],[74]. Cependant, le , Tesla indique via un tweet d'Elon Musk qu'elle n'accepterait plus le bitcoin comme forme de paiement en raison de préoccupations climatiques[75].

ProduitsModifier

VéhiculesModifier

En productionModifier

Model SModifier
 
En , en Norvège, la Model S a battu le record vieux de 28 ans des ventes mensuelles les plus élevées pour un seul modèle, quelle que soit la source d'énergie[76],[77].

La Model S est une berline à cinq portes livrée à partir du [78]. Elle est devenue le premier véhicule électrique à se hisser en tête du classement mensuel des ventes d'un pays, lorsqu'elle a atteint la première place du palmarès norvégien des ventes de voitures neuves en [79],[80]. La Model S est inclus dans les 25 meilleures inventions de l'année 2012 du magazine Time[81] et a remporté le prix de la voiture de l'année 2013 de Motor Trend, le prix de la World Green Car (en) 2013[82], le prix de la voiture de l'année 2013 du magazine Automobile[83], ainsi que le prix de la « voiture ultime de l'année » 2019 de Motor Trend[84].

La Model S est la voiture électrique rechargeable la plus vendue au monde pour les années 2015 et 2016, avec des ventes estimées à 50 931 unités en 2016[85]. À la fin de 2017, elle figure comme la deuxième voiture électrique rechargeable la plus vendue de l'histoire après la Nissan Leaf, avec des ventes mondiales de 200 000 unités[86]. En , Tesla annonce que la Model S Long Range Plus a une autonomie de 647 km, la plus élevée de toutes les voitures électriques à batterie à ce moment-là[87].

Model 3Modifier
 
La Tesla Model 3 vue côté conducteur avant.

La Model 3 est une berline fastback à quatre portes. Tesla a dévoilé la Model 3 le [88]. Les réservations ont commencé le même jour avec un dépôt remboursable. Une semaine après l'annonce, Tesla fait état de plus de 325 000 réservations[89]. Selon Bloomberg News, « le lancement du Model 3 est unique dans l'histoire centenaire de l'automobile »[90]. La production du véhicule a commencé en [91].

Depuis , la Model 3 est la voiture électrique la plus vendue au monde de l'histoire, et les ventes mondiales depuis sa création ont totalisé plus de 810 000 unités jusqu'en [92],[93]. La Tesla Model 3 s'est classée comme la voiture électrique rechargeable la plus vendue au monde pendant trois années consécutives, de 2018 à 2020[93],[94], et également comme la voiture électrique rechargeable la plus vendue aux États-Unis depuis 2018[95],[96],[97]. La Model 3 a également établi des records en Norvège et aux Pays-Bas, se classant dans ces deux pays comme le modèle de voiture le plus vendu sur l'ensemble du marché en 2019[98],[99].

Model XModifier
 
Le concept Model X présenté à Hawthorne (Californie).

Le Model X est le premier SUV électrique sept places de Tesla. Le grand public apprend son nom officiel en février 2012 lors d'une conférence de presse pour la présentation du premier prototype. Alors que les premières livraisons devaient commencer début 2014, celles-ci ne débuteront qu'en aux États-Unis et qu'en 2016 en France. Son prix sera en moyenne 5 000 à 10 000  plus élevé que pour une Model S équivalente.

Lors de sa sortie en 2015, le Model X est disponible en 3 versions : 70D, 90D et P90D. On comprend alors que toutes les versions seront Dual-motor, que 70 et 90 correspondent aux capacités des packs de batteries en kWh et que P correspond à une version performance de la voiture. Les puissances de ces trois versions sont respectivement de 332, 422 et 469 ch, les autonomies NEDC de 400, 489 et 467 km. Elles réalisent également le 0 à 100 km/h en 6,2, 5,0 et 3,9 s.

Model YModifier
 
La Tesla Model Y vue côté conducteur arrière.

Le Model Y est un véhicule SUV compact électrique[100] officieusement annoncé par Tesla en 2015, confirmé par Elon Musk en [101] et dévoilé le . Le Model Y est basé sur le même châssis que la Model 3, cela afin de réduire les coûts de production et commercialiser le véhicule le plus tôt possible. Les livraisons ont commencé le [102].

Ressemblant grandement à la Model 3, le Model Y se distingue néanmoins par plusieurs éléments : une légère élévation de son habitacle[103] ; un « glass-roof » (toit en verre) étendu sur toute la partie supérieure du véhicule ; un hayon[104] et non un coffre ; la possibilité d'avoir 7 places (2 places supplémentaires à l'arrière, plutôt destinées à des enfants)[105].

Les préparatifs pour la production du Model Y à Fremont ont commencé au deuxième trimestre 2019 ; le choix de ce site est motivé par le chevauchement important des composants avec la Model 3. Le véhicule sera disponible dans des versions à deux et quatre roues motrices et différentes configurations batteries pour une autonomie EPA allant de 370 à 480 kilomètres.

En raison de la taille du marché des SUV et des économies d'échelles réalisées avec la Model 3, Tesla espère que le Model Y sera un produit plus rentable que la Model 3.

PrévuModifier

Roadster seconde générationModifier
 
Le Tesla Roadster de deuxième génération.

En 2015, Elon Musk avait promis qu'une nouvelle version du Roadster serait commercialisée avant 2020.

Le , Tesla dévoile finalement la seconde génération du Roadster[106]. Équipée de quatre roues motrices, le Roadster pourrait effectuer le 0 à 100 km/h en 1,9 secondes et une vitesse de pointe de plus de 400 km/h. Une autonomie de près de 1 000 kilomètres[107] sera permise grâce à son pack de batterie de 200 kWh. Le Roadster II serait commercialisé en 2022 pour un tarif avoisinant les 200 000 $[108].

SemiModifier

En , Tesla annonce l'arrivée du Semi Truck, un modèle de type semi-remorque[109]. La production de ce premier camion Tesla est prévu dès 2019. Son autonomie est annoncée à environ 800 kilomètres et Elon Musk promet une durée de vie des batteries et des quatre moteurs d'au moins 1 600 000 kilomètres. Les coûts d'entretien et d'opération seront moins élevés que pour un camion équivalent alimenté au diesel. Le Tesla Semi Truck aura une accélération de 0 à 100 km/h en seulement cinq secondes, et 20 secondes en étant chargé à 100 % de sa capacité, soit environ 36 tonnes. Tesla promet une sécurité autant pour le conducteur que pour l'environnement avec son pilote automatique intégré.

Peu après l'annonce de la sortie du Semi Truck, Loblaw et Walmart, deux multinationales spécialisées dans la grande distribution, annoncent avoir respectivement pré-commandé 25 et 15 Semi Trucks qui rejoindront leur flotte.

À la fin de l'année 2017, le modèle de camion comptait près de 500 pré-commandes parmi lesquelles celles de grandes entreprises telles que DHL, Anheuser-Busch InBev, Sysco, PepsiCo[110] et UPS[111].

CybertruckModifier

C'est lors de l'annonce du Semi Truck et de la Tesla Roadster II — en décembre 2017 — que Tesla dévoila la première image de son pickup[112]. Celui-ci devrait utiliser les mêmes technologies que le Semi Truck, mais sera plus petit. Dès le départ, Musk annonça un véhicule à la capacité de charge hors norme et aux dimensions similaires au Ford F150, le best-seller aux États-Unis[113].

Plus tard, Musk annonça aussi qu'il aurait un design très original et futuriste. Le design du Tesla pickup serait inspiré par le spinner de Blade Runner selon certains tweets d'Elon Musk[114].

Le , à la fin de la présentation du Model Y, une seconde image du pickup fut dévoilée[115]. Cette fois-ci beaucoup plus mystérieuse, le design du véhicule ayant peut-être été grandement modifié.

Le Cybertruck est présenté le à Los Angeles, sur le site de production de SpaceX par Elon Musk : design futuriste, hauteur de 1,90 m, longueur de 5,88 m et largeur de 2,03 m, habitacle 6 places, benne longue de 1,98 m pouvant loger jusqu’à 1 590 kg de charge, carrosserie en acier inoxydable laminé à froid très résistant aux chocs, capacité de tracter jusqu’à 6 350 kg sur sa version la plus puissante à trois moteurs. Le plus petit modèle de la gamme aura 402 km d’autonomie et une capacité de traction de 3 400 kg avec deux roues motrices arrière, contre quatre roues motrices pour les deux autres variantes. L'intermédiaire avec deux moteurs aura 483 km d'autonomie et 4 500 kg de tractage, et la version haut de gamme trimoteurs 805 km d’autonomie. La disponibilité est promise « fin 2021 », la version à trois moteurs étant prévue pour fin 2022[116].

AbandonnéModifier

 
Le Tesla Roadster I

Le seul modèle de véhicule Tesla abandonné est le Tesla Roadster première génération[117]. Le Roadster est une voiture de sport électrique à batterie issue du châssis de la Lotus Elise[118], qui est produite par Tesla en Californie de 2008 à 2012. Le Roadster est la première voiture électrique de série à utiliser des cellules de batterie lithium-ion à être autorisée sur les autoroutes américaines et la première voiture électrique de série à parcourir plus de 320 km par charge. C'est également la première voiture de série à être lancée dans l'espace, transportée pour un vol d'essai de la fusée Falcon Heavy le [119].

Tesla EnergyModifier

La filiale de Tesla, Tesla Energy, développe, construit, installe et vend des systèmes de production d'énergie solaire, des produits de stockage d'énergie par batterie, ainsi que d'autres produits et services connexes à des clients résidentiels, commerciaux et industriels[120].

La société est fondée après la fusion de la division existante des produits de stockage d'énergie par batterie de Tesla avec SolarCity, une société d'énergie solaire que Tesla a acquise en 2016 pour un coût d'environ 2,6 milliards de dollars[121]. Les produits de génération d'électricité de Tesla Energy comprennent des panneaux solaires (construits par d'autres entreprises pour Tesla), Solar Roof — un système de bardeaux solaires —, et l'onduleur solaire Tesla. L'entreprise construit également le Tesla Powerwall, un dispositif de stockage d'énergie à domicile, ainsi que le Powerpack et le Megapack, des systèmes de stockage d'énergie à grande échelle[122],[123],[124].

En 2020, l'entreprise a installé des systèmes d'énergie solaire capables de générer, au total, 205 mégawatts et a installé l'équivalent de 3 gigawattheures de produits de stockage d'énergie par batterie[125].

ServicesModifier

Tesla perçoit des revenus de services de la part des clients après l'achat initial du véhicule ; ces revenus ont atteint près de 500 millions de dollars au deuxième trimestre 2020[126]. Plusieurs services sont prévus à l'avenir : le réseau Tesla, l'autopilote sous forme d'abonnement, et le paiement pour activer une borne Wi-Fi dans la voiture[127],[128].

Recharge de véhiculesModifier

Réseau de SuperchargeurModifier

 
Un Model S en charge dans une station Supercharger à Newark, Delaware.

En 2012, Tesla commence à construire un réseau de stations Superchargeurs de recharge rapide à 480 volts. En , Tesla exploite plus de 20 000 Superchargeurs dans plus de 2 100 stations dans le monde entier[129]. Le Superchargeur est une technologie à courant continu (DC) qui peut fournir jusqu'à 250 kW de puissance[130]. Le logiciel de navigation des voitures Tesla peut recommander l'itinéraire le plus rapide pour les voyages longue distance, en intégrant les éventuels délais de recharge[131].

Presque toutes les voitures Tesla sont compatibles avec le Superchargeur. Les voitures Model S et X commandées avant le bénéficient de supercharges gratuites et illimitées. Les voitures Model S et X commandées entre le et le reçoivent 400 kWh (1 400 MJ) de crédits de supercharge gratuits par an, ce qui garantie environ 1 600 km gratuits par an[132]. Toutes les voitures Tesla Model S et X commandées entre le et le bénéficient à nouveau de la supercharge illimitée gratuite[133],[134]. Étant un modèle moins haut de gamme, les Model 3 ne sont pas livrées avec la supercharge illimitée gratuite[135].

Réseau d'emplacements de recharge à destinationModifier

 
Une borne de recharge à destination en Amérique du Nord.

En 2014, Tesla lance le réseau d'« emplacements de recharge à destination » en fournissant des chargeurs à des hôtels, des restaurants, des centres commerciaux et autres centres de loisir pour permettre la recharge de véhicules sur place avec une puissance deux fois supérieure à celle d'une station de recharge domestique typique[136].

Ces chargeurs sont installés gratuitement par des entrepreneurs certifiés par Tesla ; les sites doivent fournir l'électricité sans frais pour leurs clients[137]. Tous les chargeurs installés apparaissent dans le système de navigation de la voiture[138].

Mises à jour et mises à niveau du logicielModifier

Les logiciels des véhicules Tesla sont régulièrement mis à jour par liaison satellite lorsque de nouvelles versions de logiciels et de micrologiciels sont publiées. Cela permet aux voitures de rester à jour et de s'améliorer après l'achat[139]. Tesla offre également la possibilité de débloquer des fonctionnalités de la voiture par le biais de mises à niveau logicielles après l'achat. Les mises à niveau disponibles comprennent le pilotage automatique partiel ou la conduite autonome complète, l'accélération améliorée (pour les propriétaires de Model 3), et les sièges chauffants à l'arrière (pour les propriétaires de Model 3)[140],[141],[142].

ConnectivitéModifier

Toutes les voitures Tesla sont livrées avec une connectivité standard qui permet la navigation à l'aide d'une connexion cellulaire ainsi que du streaming vidéo, une navigation sur Internet et du streaming musical (avec un abonnement payant) uniquement par Wi-Fi ou Bluetooth[143]. La connectivité premium ajoute l'accès cellulaire au trafic en direct, aux cartes satellites et au streaming musical. Lorsque le véhicule est arrêté, la connectivité premium permet aussi le streaming vidéo via des services de vidéo à la demande, la navigation sur Internet et un mode karaoké[143],[144].

Entretien des véhiculesModifier

La stratégie de service de Tesla consiste à entretenir ses véhicules par le biais de diagnostics et de réparations à distance, de techniciens mobiles, et de centres de service appartenant à Tesla[145],[146].

En 2016, Tesla recommande de faire inspecter toute voiture Tesla tous les 20 000 km ou une fois par an. Début 2019, le manuel est modifié pour dire : « votre Tesla ne nécessite pas d'entretien annuel ni de changement régulier des fluides », et recommande plutôt un entretien périodique du liquide de frein, de la climatisation, des pneus et des filtres à air[147].

Full Self DrivingModifier

En , Tesla commence à commercialiser dans certaines zones des États-Unis un abonnement mensuel pour un service d'assistance à la conduite sous l’appellation Full Self-Driving (FSD)[148]. Le service FSD intègre des fonctions telles que : assistance à la navigation, assistance au changement de file, assistance au stationnement, lecture des feux tricolores, reconnaissance des panneaux y compris les panneaux de stop. Celui-ci diffère de la fonction autopilote qui agit sur la direction, le freinage et la direction à l'intérieur d'une voie[149].

Sites de productionModifier

Usine de Fremont (Californie) : fabricationModifier

Le site principal pour l'assemblage de véhicules est l'Usine Tesla de Fremont située aux États-Unis, à Fremont dans l'État de Californie, initialement nommée « NUMMI » Tesla a racheté cette usine à General Motors et Toyota[150].

En , l'usine a atteint une capacité de production de 350 000 véhicules par an. En effet, la production hebdomadaire y est de 1 000 Model S, 1 000 Model X et 5 000 Model 3. Il est difficile de savoir exactement de quelle manière se divise la production à l'intérieur de l'usine, cependant il arrive à Tesla de communiquer sur la composition des chaînes d'assemblage final General Assembly Line.

L'usine de Fremont possède donc quatre chaînes d'assemblage final :

  • La Model S et le Model X possèdent chacune leur chaîne d'assemblage final, GA1 et GA2, avec chacune une capacité de 1 000 véhicules par semaine. En milieu d'année 2019, Tesla opère de nombreux changements sur ces deux véhicules. Les options d'aménagements intérieurs sont réduites, ce qui permet à Tesla de continuer à produire environ 1 500 véhicules par semaine grâce aux deux lignes, mais sur un seul créneau au lieu de deux. En outre, les moteurs sont désormais fabriqués à la Gigafactory 1 et une seule version de batterie reste en fabrication, cela permet à l'entreprise de dégager l'espace nécessaire en préparation de la mise en production prochaine du Model Y.
  • La GA3 a été installée en dès le début de la production de la Model 3, celle-ci devait rapidement atteindre sa capacité nominale de 5 000 véhicules par semaine, cependant l'automatisation excessive de cette ligne n'a pas permis d'atteindre ce rythme. Alors qu'en , la capacité de la GA3 stagne à 4 000 véhicules par semaine, Tesla décide l'installation d'une nouvelle chaîne d'assemblage final. L'objectif de 5000 véhicules par semaine est atteint à la fin de l'année 2019.
  • La GA4 est installée en juin 2018 sous une tente sur le parking de l'usine. Cette nouvelle ligne est un peu moins automatisée, mais permet la production de 1 000 Tesla Model 3 par semaine. La capacité augmente peu à peu en 2018 puis en 2019. Fin 2019 la capacité de cette ligne est stabilisée à environ 2 000 Tesla Model 3 par semaine. En début d'année 2020, cette ligne accueille également l'assemblage final des premiers exemplaires du Tesla Model Y. À la fin de l'été 2020, la GA4 est agrandie grâce à une deuxième tente, appelée GA4.5 en interne. La ligne maintenant améliorée doit permettre l'assemblage final de 5 000 Model Y par semaine[151],[152],[153],[154].

Dans son rapport d'exercice Q3 2020, Tesla annonce que la capacité théorique de production des Model 3 et Y est maintenant de 10 000 véhicules par semaine, ou 500 000 par an. Celle des Model S et X reste inchangée à 90 000 véhicules par an. Cela est possible grâce aux différentes améliorations réalisées sur les lignes de production. D'abord l'agrandissement de la chaîne d'assemblage final GA4. Ensuite, Tesla annonce avoir remis en service son second atelier de peinture après y avoir réalisé un certain nombre de mises aux normes[153],[154]. Enfin, Tesla a terminé l'installation de deux "GigaPress" sur le parking de l'usine. Ces presses sont les plus imposantes au monde, elles vont permettre de fabriquer toute la partie arrière du châssis du Model Y en une seule pièce au lieu de deux et d'autres pièces annexes[151],[154]. La capacité de production cumulée des deux presses permet de couvrir la production du Model Y, soit 250 000 pièces par an.

Usine d'assemblage de Tilbourg (Union européenne)Modifier

Depuis 2013, un site européen d'assemblage de véhicules a ouvert ses portes aux Pays-Bas à Tilbourg. Pour l'Europe, les véhicules sont fabriqués à Fremont, en Californie, puis transportés en trois colis distincts : batterie, groupe motopropulseur et châssis, par voie ferroviaire et maritime jusqu'à Tilbourg.

L'usine d'assemblage de Tilbourg a une capacité de production d'environ 400 véhicules par semaine.

L'assemblage est réalisé à Tilbourg ou aux États-Unis suivant les droits de douane à l'importation en vigueur. Les États-Unis appliquent des tarifs douaniers de 2,5 % sur les voitures assemblées en Europe et de 25 % sur les « SUV » et pick-ups, alors que les véhicules fabriqués aux États-Unis sont soumis à une taxe douanière de 10 % à l'entrée sur le marché unique européen[155].

L'assemblage se réalise en moins de trois heures dans l'usine de Tilbourg, mais permet une optimisation fiscale de 10 %[156], qui n'est pas nécessaire dans des pays comme la Suisse ou la Norvège qui ont négocié différents droits de douanes[156].

Par exemple, Tilbourg réalise l'assemblage des voitures destinées au marché unique de l'Union européenne, alors que pour des pays comme la Suisse ou la Norvège, les véhicules entiers sont importés, après assemblage aux États-Unis.

Gigafactory 1 (Nevada)Modifier

Le , Elon Musk annonce la construction de la Gigafactory 1, une usine destinée à fabriquer les batteries lithium-ion qui équipent les véhicules électriques de Tesla Motors[157]. L'usine de 930 000 mètres carrés, basée dans le Nevada[158], emploiera à terme 6 500 personnes et sa production annuelle permettra d'équiper plus d'un million de véhicules. Plus en détail, la capacité de production de cellules de batteries sera de 105 GWh par an, la capacité de production de packs de batteries sera de 150 GWh. Cela s'explique par le fait que pour ses batteries statiques (PowerWall et PowerPack) Tesla utilise également des cellules de batteries produites ailleurs par d'autres fabricants comme Samsung et LG, elle n'utilise la Gigafactory que pour l'assemblage des packs de batteries. Cette usine est conçue dans le but de produire assez d'énergie renouvelable pour faire face à sa propre consommation[159].

L'inauguration de l'usine géante Gigafactory 1 a eu lieu le [160]. La Gigafactory 1 aura pour mission de fabriquer les batteries électriques pour équiper les véhicules et les batteries domestiques de Tesla[161]. Tesla y fabrique également les groupes motopropulseurs pour ses voitures[162].

En , deux ans après son ouverture, la Gigafactory n'est toujours construite qu'à 30 %, cependant sa production dépasse déjà la production cumulée de toutes les autres usines dans le monde. À cette date, la production de cellules de batterie atteint un rythme de 20 GWh par an. Cela correspond bien à la capacité nécessaire à la production de 5 000 packs de batteries de 75 kWh par semaine pour la Tesla Model 3. Panasonic explique posséder 10 lignes de production et que l'installation de 3 nouvelles lignes est prévue d'ici la fin 2018.

L'installation de ces nouvelles lignes prend du retard, celle-ci ne s'achève qu'en . La production de cellules de batterie atteint alors un rythme de 23 GWh par an. Une optimisation dans les lignes, avancée par JB Straubel directeur technique chez Tesla, devrait permettre une augmentation de la capacité de production d'encore 30 % pour atteindre les 35 GWh normalement prévues à l'origine. En , Tesla annonce un rythme de production aux environs de 28 GWh par an.

Depuis , la Gigafactory 1 produit également les moteurs destinés à l'essieu avant des Model S et Model X.

Début 2020, la Gigafactory 1 atteint peu ou prou sa capacité de production théorique à savoir 35 GWh par an[163]. Environ 30 GWh des batteries produites sont destinées aux Tesla Model 3 et Y, les 5 GWh restants sont eux destinés aux produits de stockage d'énergie stationnaire : PowerWall et PowerPack.

En , Tesla et Panasonic renouvellent leur partenariat pour la production de cellules de batterie à la Gigafactory 1[164]. Panasonic annonce au même moment un nouvel investissement de 100 millions de dollars, cela va permettre l'installation d'une 14ᵉ ligne de production et la mise à niveau des 13 lignes existantes, la densité énergétique de chaque cellule va ainsi augmenter de 5%, portant la capacité de production de la Gigafactory 1 à 39 GWh par an. En outre, Panasonic fait part de son intention de faire progresser la capacité de ses cellules d'environ 20 % avant 2025 et de mettre en production des cellules sans cobalt sous deux à trois ans[165],[166],[167].

Gigafactory 2 (État de New York)Modifier

En , SolarCity a annoncé son intention de construire une nouvelle usine de fabrication à Buffalo dans l'État de New York. Le projet est de construire la plus grande usine de production de panneaux solaires des États-Unis. La construction devrait coûter 900 millions de dollars et permettra la création de 1 500 emplois directs et 5 000 indirects. La capacité de production de panneaux solaires de cette usine est annoncée à un gigawatt par an d'ici 2019, elle a pour but de rivaliser avec les fabricants chinois. La construction a commencé en avec une date d'achèvement prévue courant 2016. En , le PDG Lyndon Rive a annoncé que la production commencerait plus tard que prévu, de trois à six mois, l'installation des robots de l'usine ayant pris du retard. Les premières cellules photovoltaïques devraient être livrées à l'été 2017.

En 2016, Tesla annonce le rachat de SolarCity, l'usine et sa production seront donc gérées par Tesla/SolarCity[7] et son partenaire Panasonic qui investit 256 millions de dollars. SolarCity s'attend à ce que la demande dépasse la production, l'usine devant assurer une production de 10 000 panneaux solaires par jour. L'État de New York a 120 jours pour considérer d'autres usines en raison de la principale source de fonds pour la première usine. C'est en que Tesla emploie pour la première fois le terme de « Gigafactory 2 » pour qualifier cette usine.

En début d'année 2020, Tesla annonce avoir atteint un rythme hebdomadaire de production de 4 MW de ses tuiles photovoltaïques[168]. L'entreprise produit également maintenant les transformateurs électriques de ses Superchargeurs V3[169].

Gigafactory 3 (Shanghai)Modifier

En , Elon Musk annonce que les négociations pour la construction de la Gigafactory 3 près de Shanghai ont abouti. À la différence de la Gigafactory 1, cette usine fabriquera à la fois batteries et véhicules. Tesla a pour objectif de produire les premiers véhicules dans cette usine en 2020, la production pourrait y être de 200 000 véhicules par an à cette date.

Tesla a signé le un accord préliminaire avec le gouvernement de Shanghai pour la construction d'une usine capable de produire 500 000 véhicules par an d'ici 2023, alors que le nombre de véhicules Tesla assemblés en Californie devrait être, lui, de 600 000 véhicules à cette date. En 2017, la Chine a représenté 17 % des ventes du groupe[170].

En , Tesla détaille son plan pour l'usine de Shanghai, l'investissement initial de 2 milliards de dollars devrait bel et bien permettre la production de 200 000 véhicules en 2020, un investissement équivalent devrait ensuite permettre d'augmenter la production jusqu'à 500 000 véhicules en 2023.

En , Elon Musk inaugure à Shanghai le chantier de l'usine, surnommé « Shanghai Giga », qui se concentrera exclusivement sur la production de modèles abordables ; près de 500 000 véhicules devraient y être produits par an ; l'objectif est de commencer à y produire la Model 3 dès la fin de 2019[171].

Le , Tesla annonce avoir ouvert à la réservation ses premières voitures made in China et promet de commencer à les livrer au cours du premier trimestre 2020 ; l'usine est passée en phase de pré-production et construit des véhicules complets ; le prix des Model 3 sera seulement 3 % inférieur à celui des modèles de base importés[172].

Le , Tesla livre les premières Model 3 sorties des lignes de production de la Gigafactory 3, à Shanghai ; l'usine a été construite en moins d'un an[173].

Lors de la publication de ses résultats du Q3 2020, Tesla annonce que la construction de la deuxième phase est quasiment terminée, celle-ci a été conçue pour produire 250 000 Model Y par an. Au même moment, de légères mises à niveau ont été réalisées sur la première phase et untroisième créneau de travail a été ajouté, celle-ci à désormais atteint sa capacité de production théorique d'environ 250 000 Model 3 par an[154].

En , la Gigafactory 3 a commencé à produire le Model 3 Standard Plus, destiné à l'exportation en Europe[174]. Celle-ci sont par ailleurs équipées des batteries LFP fournies par CATL.

Gigafactory 4 (Europe)Modifier

Dans son rapport financier de , Tesla fait allusion aux Gigafactory 4 et 5. Leurs implantations géographiques sont alors encore inconnues même si le projet d'une usine de fabrication en Europe est depuis longtemps évoqué. Ces Gigafactory 4 et 5 sont des projets à plus long terme pour Tesla et permettront d'augmenter la production de nouveaux véhicules[175]. Contrairement à la Gigafactory 1, l'usine européenne produira les batteries et les véhicules sur le même site[176].

À l'été 2018, on apprend que Tesla a débuté un dialogue avec les autorités allemandes et hollandaises dans le but d'installer une usine dans l'un des deux pays.

Le , Elon Musk annonce l'installation de la Gigafactory 4 en Allemagne, dans la banlieue sud de Berlin, non loin de l'aéroport. L'usine devrait assembler des Model Y et des Model 3, ainsi que des batteries, et ouvrir en 2021[177].

Site de production du TexasModifier

En , Elon Musk confirme le choix d'Austin, capitale du Texas, pour la production du Cybertruck, du camion électrique Semi ainsi que des Model 3 et Model Y destinées aux régions de l'est et du sud du pays[178]. Il précise plus tard que la production du Cybertruck y commencera en priorité en 2021, et que celle du Semi va également démarrer en 2021[179].

Production et ventesModifier

Les ventes mondiales dépassent les 250 000 unités en et Tesla produit son 300 000e véhicule en [180],[181]. Les ventes mondiales de Tesla atteignent le cap des 500 000 en [182]. En 2019, les ventes mondiales de véhicules Tesla augmentent de 50 %, passant de 245 240 unités en 2018 à 367 849 unités en 2019[183]. Le , l'entreprise produit sa millionième voiture électrique[184].

Les livraisons de Tesla varient considérablement d'un mois à l'autre en raison de problèmes régionaux tels que la disponibilité des transporteurs et l'enregistrement de nouveaux véhicules. Tesla ne suit pas la norme de l'industrie automobile en matière de rapports mensuels ; General Motors et Ford sont passés de rapports mensuels à des rapports trimestriels sur les ventes en 2018 et 2019[185]. Certaines ventes mensuelles sont estimées par les médias[186].


50 000
100 000
150 000
200 000
T3 2012
T4
T1
T2 2013
T3
T4
T1
T2 2014
T3
T4
T1
T2 2015
T3
T4
T1
T2 2016
T3
T4
T1
T2 2017
T3
T4
T1
T2 2018
T3
T4
T1
T2 2019
T3
T4
T1
T2 2020
T3
T4
T1 2021
  •   Model S
  •   Model X
  •   Model S/X
  •   Model 3
  •   Model 3/Y


Trimestre Production
cumulée
Production
totale
Ventes
Model S
Ventes
Model X
Ventes
Model 3
Ventes
Model Y[a]
Ventes
totales[b]
En transite[c] Référence
T3 2012 N/A 350 250+ 250+ [187]
T4 2012 N/A 2 750+ 2 400 2 400 [188]
T1 2013 N/A 5 000+ 4 900 4 900 [189]
T2 2013 N/A N/A 5 150 5 150 [190]
T3 2013 N/A N/A 5 500+ 5 500+ [191]
T4 2013 ~34 851 6 587 6 892 6 892 [192]
T1 2014 ~41 438 7 535 6 457 6 457 [193]
T2 2014 ~48 973 8 763 7 579 7 579 [194]
T3 2014 ~57 736 ~7 075 7 785 7 785 [195]
T4 2014 64 811 11 627 9 834 9 834 [196]
T1 2015 76 438 11 160 10 045 10 045 [197]
T2 2015 89 245 12 807 11 532 11 532 [198]
T3 2015 102 336 13 091 11 597 6 11 603 [199]
T4 2015 116 373 14 037 17 272 206 17 478 [200]
T1 2016 131 883 15 510 12 420 2 400 14 820 2 615 [201]
T2 2016 150 228 18 345 9 764 4 638 14 402 5 150 [202],[203]
T3 2016 175 413 25 185 16 047 8 774 24 821 5 065 [204]
T4 2016[d] 200 295 24 882 12 700 9 500 22,254 6,450 [205],[206]
T1 2017 225 713 25 418 ~13 450 ~11 550 25 051 ~4 650 [207]
T2 2017 251 421 25 708 ~12 000 ~10 000 22 026 ~3 500 [208],[209]
T3 2017 276 757 25 336 14 065 11 865 222 26 137 4 820 [210],[211]
T4 2017 301 322 24 565 ~15 200 ~13 120 1 542 29 967 3 380 [212],[213],[214]
T1 2018 335 816 34 494 11 730 10 070 8 182 29 997 6 100 [215]
T2 2018 389 155 53 339 10 930 11 370 18 440 40 740 15 058 [216],[217]
T3 2018 469 297 80 142 14 470 13 190 56 065 83 725 11 824 [218],[219]
T4 2018 555 852 86 555 13 500 14 050 63 359 90 700 2 907 [220],[221]
T1 2019 632 952 77 100 12 100 50 900 63 000 10 600 [222]
T2 2019 720 000 87 048 17 650 77 550 95 200 7 400 [223],[224]
T3 2019 816 155 96 155 17 483 79 703 97 186 [225]
T4 2019 921 046 104 891 19 475 92 620 112 095 [226]
T1 2020 1 023 718 102 672 12 230 76 266 88 496 [226]
T2 2020 1 105 990 82 272 10 614 80 277 90 891 [227]
T3 2020 1 251 026 145 036 15 275 124 318 139 593 [226]
T4 2020 1 430 783 179 757 18 966 161 701 180 667 [226]
T1 2021 1 611 121 180 338 2 030[e] 182 847 184 877 [228]
  1. Le modèle Y est entré en production en et a commencé à être expédié en . Tesla déclare les ventes de la Model 3 et de la Model Y comme des ventes combinées, à partir du premier trimestre 2020.
  2. Les ventes ne sont comptabilisées que lorsque le véhicule est livré au client final et que tous les documents sont signés correctement.
  3. Les marchandises en transit sont produites mais ne sont pas comptabilisées comme vendues avant d'être livrées. Tesla ne communique plus les nombres en transit.
  4. Les ventes par modèle ne correspondent pas au total, il s'agit de chiffres préliminaires communiqués par Tesla. Seules les ventes totales sont des chiffres définitifs communiqués par Tesla, la ventilation par modèle n'étant généralement pas fournie.
  5. La production des Model S et X a été suspendue au cours du premier trimestre 2021 pour préparer la production des modèles mis à jour plus tard dans l'année.

Financement de l'entrepriseModifier

 
Concessionnaire Tesla à Los Angeles.

L'investissement initial vient du cocréateur de PayPal, Elon Musk, qui est devenu président du conseil d'administration de Tesla. Il mena aussi les deux premiers tours de table financiers et codirigea le troisième tour avec VantagePoint Venture Partners. Le troisième tour de table fit entrer des investisseurs connus comme les cofondateurs de Google Sergey Brin et Larry Page et l'ancien président d'eBay Jeff Skoll.

En , la société avait réuni plus de 105 millions de dollars par financement privé. Elon Musk a contribué pour 37 millions de dollars à ce financement.

À la suite du départ du fondateur Martin Eberhard, la société fut dirigée par Ze'ev Drori (en), entrepreneur californien, de 2007 à 2008, puis par Elon Musk lui-même, qui assure encore ce poste.

Tesla a financé un réseau de près de 3 000 superchargeurs permettant de faire l’équivalent d’un plein en 45 min, et a dépensé plusieurs milliards de dollars dans une gigantesque usine de batteries dans le Nevada, afin d'équiper le Model 3. La marque a dû lever près de 4 milliards de dollars sur les marchés depuis 2013, et malgré cela son cours a été multiplié par plus de onze depuis la cotation en 2010.

En , Tesla réunit 1,2 milliard de dollars, à la fois en émettant 1,3 million d'actions ordinaires et « via la cession de titres convertibles de premier rang à échéance 2022 »[229].

Tesla a gagné plus de 3 milliards d'euros grâce à la vente de crédits CO2 de 2012 à 2020. Plus d'une douzaine d'états des États-Unis, dont la Californie ou le Massachusetts, ont mis en place depuis des années des plafonds d'émissions moyens de CO2 à ne pas dépasser, sous peine de lourdes amendes. L'Union européenne applique un dispositif semblable depuis le premier . Pour éviter les pénalités, les constructeurs ont aux États-Unis la possibilité d'acheter des « crédits CO2 » aux entreprises qui sont en dessous du seuil. En Europe, ils peuvent former un « pool » avec un ou plusieurs autres constructeurs plus vertueux, moyennant finances. Tesla a ainsi encaissé 40,5 millions $ de crédit CO2 dès 2012, puis 194 millions $ en 2013, etc.

En 2019, ces recettes ont atteint 594 millions $ avec la formation d'un pool en Europe avec Fiat Chrysler. Sur les neuf premiers mois de 2020, Tesla a perçu 1,18 milliard $ de crédits CO2, et Honda a rejoint le le pool Tesla-FCA[230].

Principaux actionnairesModifier

Au [231] :

Elon Musk 18,9%
Public Investment Fund (Private Equity) 9,18%
Baillie Gifford & Co. 7,46%
Capital Research & Management Co. (World Investors) 5,68%
The Vanguard Group, Inc. 4,32%
Fidelity Management & Research 2,77%
Jennison Associates 2,24%
BlackRock Fund Advisors 1,99%
Larry Ellison 1,66%
SSgA Funds Management, Inc. 1,63%

Résultats financiersModifier

En 2020, pour la première fois de son existence, Tesla est rentable sur une année entière : son résultat net atteint 721 millions $ et son chiffre d'affaires 31,5 milliards $, en hausse de 28 %. Mais le bénéfice est resté largement tiré par les crédits CO2, cédés à d'autres constructeurs (principalement auprès de Fiat Chrysler et Honda) pour les aider à atteindre leurs objectifs réglementaires. Ils ont atteint 1,6 milliard d'euros €, soit 5 % des revenus de Tesla en 2020. Le dernier trimestre est le sixième trimestre bénéficiaire consécutif. La marge opérationnelle annuelle, de 6,3 %, est parmi les meilleures de l'industrie automobile en 2020. La valeur en Bourse de Tesla a dépassé 800 milliards $. Tesla a livré 499 550 véhicules en 2020, dont 442 500 Model3 et Model Y. Les 180 570 livraisons du dernier trimestre sont un nouveau record de ventes trimestriel. Cependant, l'évolution des ventes vers des voitures moins chères a entraîné une baisse du prix moyen de 11 % par rapport au dernier trimestre de 2019. Tesla prévoit pour 2021 une hausse de ses ventes de plus de 50 %, à 750 000 unités[232].

En 2019, Tesla a réalisé un chiffre d'affaires de 24,57 milliards $, contre 21,46 milliards $ en 2018, assorti d'une perte nette de 862 millions $, réduite de 11,7 % par rapport à 2018 ; au dernier trimestre 2019, l'entreprise a été profitable, avec un bénéfice net de 105 millions de dollars ; c'est le deuxième trimestre consécutif dans le vert. Tesla s'attend désormais à être durablement bénéficiaire, à quelques exceptions près, notamment lors des périodes de lancement d'un nouveau produit et de l'augmentation des cadences de production[233].

En 2020, Tesla enchaîne les records en Bourse, avec une action qui s'est envolée de plus de 660 %. Le , à la fermeture des marchés, la start-up d'Elon Musk vaut plus de 655 milliards de dollars et fait son entrée dans S&P 500[234],[235]. Au second trimestre 2021, Tesla atteint pour la première fois le milliard de dollars de bénéfice net, plus précisément 1,14 milliard $ à la suite à la vente de 201 250 véhicules sur le trimestre[236].

Résultats financiers de Tesla[233] (M$)
Année Chiffre d'affaires Résultat d'exploitation
2008 15 -79
2009 112 -52
2010 117 -154
2011 204 -254
2012 413 -396
2013 2 013 -61
2014 3 198 -187
2015 4 046 -717
2016 7 000 -667
2017 11 759 -1 632
2018 21 461 -388
2019 24 578 -69

ExportModifier

En 2009, un salon ouvre à Monaco[237], il s'agit du troisième en Europe après Londres et Munich[238].

Tesla a dû se porter en justice pour conserver sa marque en Chine. « Tesla » y avait été déposé en 2006 et le constructeur américain avait envisagé de commercialiser ses voitures sous la marque Tuosule avant de gagner son procès début 2014[239].

En 2014, Tesla a installé en France ses cinq premières bornes de chargement pour le Model S. Vingt-cinq sont prévues pour 2015[240]. Fin 2016, on trouve 46 emplacements de charge rapide pour Tesla en France[241].

En , de nombreuses informations font référence à une très probable installation d'un bureau de recherche et de développement Tesla à Athènes en Grèce[242].

Les véhicules exportés sont dotés de caméras qui restent inutilisées[243].

Fonction pilote automatiqueModifier

Le véhicule est équipé d'une fonction d'aide à la conduite automobile, baptisée « autopilot », qui fait différer l'homologation du type de véhicule entre l'Union européenne et les États-Unis[244]. Les régulations étant différentes en Europe l'industrie automobile n'est pas autorisée à commercialiser des véhicules dotés de système de maintien dans la voie de niveau 2, qui permettrait aux conducteurs de lâcher le volant[244].

Rôle du conducteurModifier

En Amérique du Nord, Tesla recommande aux conducteurs de rester attentif et vigilant durant leur conduite, lorsque la fonction autopilote est engagée, il permet de lâcher le volant, mais de démontrer sa présence régulièrement en le reprenant en main[245].

« Le pilote automatique permet à votre voiture d’avancer, d’accélérer et de freiner automatiquement mais les fonctionnalités actuelles de l’Autopilot nécessitent une supervision active du conducteur et ne rendent pas le véhicule autonome »

— Tesla[246]

.

La fonction « Autopilot » possède deux niveaux avec les nouvelles Tesla vendues depuis , l'« Autopilote (« Autopilot ») » et la « Capacité de conduite entièrement automatique » (FSD). La première possède un régulateur de vitesse adaptatif ainsi que l'assistance au maintien de cap et le second contient les fonctions Navigation avec Autopilote, changement de voie automatique, stationnement automatique, sortie automatique (summon), la détection des feux de signalisation et le contrôle des panneaux d’arrêt, et non disponible pour le moment () l'assistance au maintien de cap dans les rues urbaines. Certaines Tesla vendues entre la sortie de la Tesla Model 3 en 2018 et mars 2019 possède encore une fonction de l'autopilote hybride de ces deux niveaux, le pilotage automatique avancé (« Enhanced Autopilot »)[réf. nécessaire].

Risques d'accidentsModifier

La fonction autopilote a mené à des accidents, dont quatre mortels, toutes les victimes étant des conducteurs de Tesla ayant utilisé la fonction. Aux États-Unis, à la suite d'un accident survenu en 2018, le Conseil national de la sécurité des transports (NTSB) a recommandé en aux autorités de rendre obligatoire pour les fabricants de voiture de niveau 2 (assistance à la conduite, soit le niveau inférieur à la voiture autonome) un équipement capable de surveiller que le conducteur n'est pas distrait durant sa conduite[247][source insuffisante].

Certains de ces accidents sont causés par la distraction du conducteur qui reste responsable de sa conduite, même avec l'utilisation de cette aide à la conduite[246].

En , Consumer Reports relève certaines caractéristiques de la suite logicielle de conduite de Tesla considérées comme des défauts: Le système échoue à la fois à surveiller l'engagement du conducteur mais échoue aussi à détecter la présence du conducteur. D'après Consumer Reports, dans ces conditions où aucun conducteur ne conduit, le véhicule n'est pas capable de s'arrêter de lui-même. Par ailleurs, Consumer Reports a révélé que le système de détection du conducteur utilisé par la fonction autopilot se laisse berner par une ceinture de sécurité bouclée et une chaîne en équilibre sur le volant là où les caméras des systèmes concurrents sont plus à même de mieux vérifier la présence et l'attention du conducteur. Consumer Reports suggère également que la non détection de l'inattention ou de l'absence du conducteur contribue à certains accidents[248].

A la suite d'un accident au Texas ayant fait deux morts à bord d’une Tesla Model S visiblement sans conducteur[249], Elon Musk avait assuré sur Twitter que la Tesla Model S accidentée n’avait pas l’Autopilot enclenché. Les premières conclusions de l’enquête qui suivait l'accident avaient établi l’absence de conducteur. Consumer Reports a testé la possibilité de rouler sans occupant au volant et a réussi[250].

D'autres sources indiquent que le passage à l'autosteer à augmenté le déploiement de l'air bag de 59%[251].

Évolutions à venirModifier

En 2020, Tesla envisage de commercialiser une version urbaine de conduite autonome pour les rues des États-Unis, mais pas en Europe[252]. Cette conduite autonome est entièrement sous la responsabilité du conducteur[253].

Critique et controverseModifier

Risque d'incendieModifier

En , le cours de l'action de Tesla a chuté de 2,9 % après qu'une Tesla Model S volée se fut enflammée dans un accident après une course-poursuite avec la police[254]. La voiture ayant été coupée en deux lors du crash, des morceaux de batterie lithium-ion enflammés ont été projetés autour du lieu de l'accident, des images ont été diffusées par la chaîne de télévision KTLA-TV[255],[256]. Deux autres incidents impliquant une Tesla avaient eu lieu auparavant, que les autorités de sécurité américaines avaient classés sans suite[257].

Marketing de l'assistance à la conduiteModifier

Le groupe est notamment critiqué pour sa fonction « Autopilot » qui assiste la conduite d'une façon plus poussée que celle des concurrents. En effet, plusieurs accidents ont été constatés parmi les utilisateurs. Cela s'explique surtout par un marketing utilisant des termes ambigus comme « autopilot » ou « full-self-driving »[258] mais aussi par l'association qui est spontanément faite entre pilotage automatique et véhicule parfaitement autonome[259].

Selon Tesla, « Autopilot n'est pas un logiciel de conduite automatique et que ceux qui l'utilisent doivent rester maîtres du véhicule[260]. » Dans le même temps, des voix craignent que l'autonomie des véhicules entraîne une baisse de la vigilance du conducteur, par exemple, d'après Vinci, l’automatisation de la conduite entraîne une détérioration de la capacité de réaction en raison d'une diminution du niveau de vigilance[261],[262] ; c'est notamment le cas des systèmes qui intègrent un régulateur de vitesse adaptatif (ACC) ou une aide au maintien dans la file de circulation[263]. Pour d'autres la baisse de vigilance serait due à l’allègement de la conduite[264].

Le , un conducteur de Tesla, Joshua Brown, décède en Floride à la suite d'une collision avec un semi-remorque alors que la fonction Autopilot de son véhicule était activée[265]. Le , l'Autopilot est mis hors de cause par la justice américaine, estimant que le conducteur de la Tesla avait eu sept secondes pour réagir et que l'accident avait donc été causé par des « facteurs humains »[266]. L'enquête de la NHTSA a notamment mis en lumière le fait que le taux d'accidents en Tesla a baissé de près de 40 % depuis l'introduction de la fonctionnalité de pilotage automatique[267]. En , le groupe rappelle 123 000 véhicules de la gamme Model S, pour un problème de corrosion des boulons de la direction assistée[268]. À cause de ce problème, les actions perdent 20 % en un mois. Un économiste prédit la faillite du groupe dans les six mois[269].

Statistiques d'accidentsModifier

Le , l'American Automobile Association augmente les taux d'assurance pour les propriétaires de Tesla après un rapport de la Highway Loss Data Institute qui conclut que la fréquence des accidents serait 46 % plus élevée pour la Model S et qu'elle serait 50 % plus coûteuse à réparer que des véhicules comparables ; la Tesla X aurait 41 % plus d'accidents et serait 89 % plus coûteuse en réparation comparé à des véhicules similaires. En conséquence, l'AAA augmente les tarifs d'assurance des voitures Tesla de 30 %. Selon Tesla, cette analyse serait sévèrement biaisée et ne reflèterait pas la réalité, cependant Tesla n'apporte pas de données contraire[270]. Peu après, Russ Rader, porte parole de l'Insurance Institute for Highway Safety, confirme les analyses de l'AAA sur les nombreux accidents impliquant Tesla et les coûts de réparation[271],[272]. L'année suivante, une analyse de la fréquence et des coûts des assurances par l'IIHS conclut que les modèles S et X de Tesla sont les deux plus coûteux à assurer[273].

Elon Musk espère une réduction des coûts des assurances avec la banalisation des ADAS et des technologies de conduite automatisée[273].

En , Tesla publie son premier rapport trimestriel d'accidents : au cours du 3e trimestre 2018, Tesla a enregistré un accident tous les 5,37 millions de kilomètres avec l’Autopilot enclenché et un tous les 3,08 millions de kilomètres en conduite 100 % manuelle ; en comparaison, l'organisme chargé de la sécurité routière aux États-Unis, le NHTSA, recense une moyenne d’un accident de la route tous les 791 000 km ; les Tesla subiraient donc quatre fois moins d'accidents que les autres voitures en mode manuel et sept fois moins avec l’Autopilot activé[274].

Ces allégations de réussite laissent les statisticiens dubitatifs, les données de Tesla ne peuvent pas être utilisées pour faire des comparaisons car elles sont confidentielles[258].

Gestion du personnelModifier

En 2019, l'entreprise est accusée de racisme par six de ses salariés[275]. Selon le New York Times, Tesla aurait proposé 100 000 dollars à l'une des victimes pour éviter que l'affaire ne s'ébruite[276].

Encadrement réglementaireModifier

En , l'agence américaine de la sécurité routière (la NHTSA) demande à Tesla de rappeler environ 158 000 véhicules pour un problème de sécurité relatif à l'épuisement de la mémoire de l'ordinateur de bord. Sont concernées les Model S fabriqués entre 2012 et 2018 et les Model X produites entre 2016 et 2018[277],[278],[279].

Notes et référencesModifier

  1. Tesla 2017 Form 10-K, (Form 10-K),  
  2. https://ir.tesla.com/static-files/b3cf7f5e-546a-4a65-9888-c928b914b529
  3. « Tesla Motors devient Tesla Inc. », sur Boursier.com, (consulté le 14 avril 2019).
  4. (en) « Tesla Roadster SpaceX Package’s shocking 0-60 mph time teased in museum info », sur teslarati.com
  5. « À propos de Tesla », sur tesla.com (consulté le 3 mars 2019).
  6. http://www.slate.fr/story/117893/mode-defense-armes-biologiques-tesla-gadget
  7. a et b « La fusion Tesla-SolarCity approuvée », Le Monde,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consulté le 3 mars 2019).
  8. « Tesla s'installe en tête du marché des voitures électriques avec la Model 3 », sur Challenges, (consulté le 18 avril 2018).
  9. « Tesla lance sa Model 3 à l'assaut du grand public », Le Figaro, (consulté le 18 avril 2018).
  10. « Tesla promet de produire 500.000 voitures par an en 2018 », Les Echos, (consulté le 18 avril 2018).
  11. Adrien Raseta, « La millionième Tesla produite est une Model Y », Caradisiac, .
  12. a b c d et e (en) Ashlee Vance, Elon Musk : Tesla, SpaceX, and the quest for a fantastic future (First ed.), New York, (ISBN 978-0-06-230123-9), p. 151-155.
  13. a et b (en-US) Eric Reed, « History of Tesla: Timeline and Facts », sur TheStreet (consulté le 13 mai 2021)
  14. (en) « Tesla: A Carmaker With Silicon Valley Spark », sur www.bloomberg.com, (consulté le 13 mai 2021)
  15. a et b (en) « A Brief History Of Tesla », sur techcrunch.com, (consulté le 13 mai 2021)
  16. (en) Martin LaMonica, « Tesla Motors founders: Now there are five », sur CNET (consulté le 13 mai 2021)
  17. (en-US) Jamie Poitra, « Elon Musk Envisions Tesla Electric Car as Low as $20K: Cleantech News », sur gigaom.com, (consulté le 13 mai 2021)
  18. (en) « The Secret Tesla Motors Master Plan (just between you and me) », sur www.tesla.com, (consulté le 13 mai 2021)
  19. (en) « Series B - Tesla - 2005-02-01 », sur Crunchbase (consulté le 13 mai 2021)
  20. (en) E. Freya Williams, Green giants : how smart companies turn sustainability into billion-dollar businesses, New York, (ISBN 9780814436141).
  21. (en) « Tesla Gallery », sur www.tesla.com (consulté le 13 mai 2021)
  22. (en-US) Katie Fehrenbacher, « Tesla Founder Eberhard Files Lawsuit Against Tesla, Elon Musk », sur gigaom.com, (consulté le 13 mai 2021)
  23. (en) « Martin Eberhard and Marc Tarpenning | American entrepreneurs », sur Encyclopedia Britannica (consulté le 13 mai 2021)
  24. (en-US) Drake Baer, « The Making Of Tesla: Invention, Betrayal, And The Birth Of The Roadster », sur Business Insider (consulté le 13 mai 2021)
  25. (en-US) Jay Ramey, « The first Tesla Roadster: A look back at the early adopter's electric car », sur Autoweek, (consulté le 13 mai 2021)
  26. (en) « Bloomberg - Are you a robot? », sur www.bloomberg.com (consulté le 13 mai 2021)
  27. (en) « Tesla gets long-awaited government loan », sur www.bizjournals.com (consulté le 13 mai 2021)
  28. (en) « Tesla Repays Entire DoE Loan, Taxpayers MAKE $26 Million On The Deal (Updated) », sur InsideEVs (consulté le 13 mai 2021)
  29. « How Elon Musk Turned Tesla Into the Car Company of the Future », sur wired.com, (consulté le 13 mai 2021)
  30. (en-US) « Tesla's Got the Factory, Now It Needs to Fill It », sur Wired (ISSN 1059-1028, consulté le 13 mai 2021)
  31. (en-US) Matt Andrejczak MarketWatch, « Tesla Motors revs up $244 million IPO », sur MarketWatch (consulté le 13 mai 2021)
  32. « Tesla Posts Second-Biggest Rally for 2010 U.S. IPO - BusinessWeek », sur businessweek.com, (consulté le 13 mai 2021)
  33. (en-US) « Tesla Motors begins delivering Model S electric cars in a Silicon Valley milestone », sur The Mercury News, (consulté le 13 mai 2021)
  34. (en) « 2013 Motor Trend Car of the Year: Tesla Model S - Motor Trend », sur MotorTrend, (consulté le 13 mai 2021)
  35. (en) « Tesla Model S Was Best-Selling Car In Norway For September », sur Green Car Reports (consulté le 13 mai 2021)
  36. (en-US) Jeff Cobb January 26 et 2017, « Tesla Model S Is World’s Best-Selling Plug-in Car For Second Year In A Row », sur HybridCars.com, (consulté le 13 mai 2021)
  37. (en) K. Nived Maanyu, D Goutham Raj, R Vamsi Krishna et Dr. Shruthi Bhargava Choubey, « A Study on Tesla Autopilot », Sreenidhi Institute of Science And Technology, Hyderabad, India,‎ (lire en ligne)
  38. « Le plaidoyer anti-brevets d’Elon Musk, le patron de Tesla », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  39. (en-US) Alexandra Berzon And Cassandra Sweet, « Tesla CEO Elon Musk Unveils Line of Home and Industrial Battery Packs », sur Wall Street Journal, (ISSN 0099-9660, consulté le 13 mai 2021)
  40. (en) « Tesla's Battery Grabbed $800 Million in Its First Week », sur www.bloomberg.com (consulté le 13 mai 2021)
  41. (en-US) Bryan Logan, « Here's Tesla's first SUV, the all-electric Model X », sur Business Insider (consulté le 13 mai 2021)
  42. (en) « Tesla Motors – Third Quarter 2015 Shareholder Letter », sur tesla-cdn.thron.com, (consulté le 13 mai 2021)
  43. « Tesla triple ses pertes malgré des ventes record », sur Challenges (consulté le 13 mai 2021)
  44. (en-US) Marco della Cava, « Tesla shareholders approve deal to buy SolarCity », sur USA TODAY (consulté le 13 mai 2021)
  45. (en) « Tesla is following in the footsteps of Apple and is changing its name. », sur NBC News (consulté le 13 mai 2021)
  46. (en) « Tesla’s Philanthropic Side », sur asaproofing.com, (consulté le 13 mai 2021)
  47. (en) « Tesla Turns Power Back On At Children's Hospital In Puerto Rico », sur NPR.org (consulté le 13 mai 2021)
  48. (en-US) « Next Gen: What's Behind Tesla's Latest STEM Education Give? », sur Inside Philanthropy (consulté le 13 mai 2021)
  49. (en-US) « Tesla Donates 5 Million Yuan to Chinese CDC in Fight Against Coronavirus », 2020-01-31pst20:55:00-08:00 (consulté le 13 mai 2021)
  50. (en) « Tesla's Shanghai plant suspends operations amid virus outbreak », sur SHINE (consulté le 13 mai 2021)
  51. (en) « Tesla hands over first Model 3 electric cars to early buyers », sur NBC News (consulté le 13 mai 2021)
  52. (en) Kshitiz Goliya, Alexandria Sage, « Tesla puts pedal to the metal, 500,000 cars planned in 2018 », sur Reuters, (consulté le 13 mai 2021)
  53. (en) Seth Fiegerman, « Tesla now averaging more than 1,800 Model 3 reservations a day », sur CNNMoney, (consulté le 13 mai 2021)
  54. (en) Chris Isidore, « Tesla will start working 24/7 to crank out Model 3s », sur CNNMoney, (consulté le 13 mai 2021)
  55. a et b (en-US) « Elon Musk tweets he’s thinking about taking Tesla private », sur TechCrunch (consulté le 13 mai 2021)
  56. (en) José Pontes, « EV Sales: Global Top 20 - December 2018 », sur EV Sales, (consulté le 13 mai 2021)
  57. (en) « Elon Musk Set Up His Shanghai Gigafactory in Record Time », sur www.bloomberg.com (consulté le 13 mai 2021)
  58. (en-US) « Model Y deliveries begin: Here’s what is new in Tesla’s EV crossover », sur TechCrunch (consulté le 13 mai 2021)
  59. (en) Chris Isidore, CNN Business, « Tesla is now the most valuable US automaker ever », sur CNN (consulté le 13 mai 2021)
  60. (de) « E-Autohersteller: Tesla ist wertvoller als BMW, Daimler und VW zusammen », sur www.handelsblatt.com (consulté le 13 mai 2021)
  61. (en) Pippa Stevens, « Tesla tops Toyota to become largest automaker by market value », sur CNBC, (consulté le 13 mai 2021)
  62. (en) Anneken Tappe, CNN Business, « Apple and Tesla just announced stock splits. Here's what that means for your investments », sur CNN (consulté le 13 mai 2021)
  63. (en) Lora Kolodny, « Tesla reports fourth straight quarter of profits », sur CNBC, (consulté le 13 mai 2021)
  64. (en) « Tesla joins Wall Street's S&P 500 share index », sur the Guardian, (consulté le 13 mai 2021)
  65. (en) « Tesla Shares Are ‘Dramatically Overvalued,’ JPMorgan Says », sur www.bloomberg.com (consulté le 13 mai 2021)
  66. (en) « Tesla Eyes Another Milestone as Valuation Nears Facebook's », sur www.bloomberg.com (consulté le 13 mai 2021)
  67. (en) « Tesla Market Cap », sur ycharts.com (consulté le 13 mai 2021)
  68. (en) Michael Wayland,Lora Kolodny, « Tesla's market cap tops the 9 largest automakers combined — Experts disagree about if that can last », sur CNBC, (consulté le 13 mai 2021)
  69. (en) Jessica Bursztynsky, « Tesla closes day as fifth most valuable U.S. company, passing Facebook », sur CNBC, (consulté le 13 mai 2021)
  70. (en) Sean Szymkowski, « Tesla scraps whatever was left of its PR department », sur Roadshow (consulté le 13 mai 2021)
  71. (en) Chris Isidore, CNN Business, « Tesla hit half-million car target in 2020 », sur CNN (consulté le 13 mai 2021)
  72. a et b (en) « Tesla Bets on Bitcoin in Blue-Chip Boost to Cryptocurrency », sur www.bloomberg.com (consulté le 13 mai 2021)
  73. (en-US) Timothy B. Lee, « Tesla reports its first annual profit », sur Ars Technica, (consulté le 13 mai 2021)
  74. (en) Sarah O'Brien, « 'You can now buy a Tesla with bitcoin,' CEO Elon Musk said. But it could mean a big tax bill », sur CNBC, (consulté le 13 mai 2021)
  75. (en-GB) « Tesla will no longer accept Bitcoin over climate concerns, says Musk », sur BBC News, (consulté le 13 mai 2021)
  76. (no) Ståle Frydenlund, « Tesla knuste 28 år gammel rekord », Norsk Elbilforening (Norwegian Electric Vehicle Association), (consulté le 5 avril 2014).
  77. (en) John D. Stoll, « Tesla Breaks Norway's All-Time Sales Record », The Wall Street Journal, (consulté le 3 avril 2016).
  78. (en) John Boudreau, « In a Silicon Valley milestone, Tesla Motors begins delivering Model S electric cars », San Jose Mercury News, (consulté le 22 juin 2012).
  79. (no) « Norges mest solgte bil i september er en elbil », sur Grønn bil, (consulté le 2 octobre 2013).
  80. (en) John Voelcker, « Tesla Model S Was Best-Selling Car in Norway For September », sur Green Car Reports, (consulté le 2 octobre 2013)
  81. (en) « Best Inventions of the Year 2012—$22,000–$750,000—The Tesla Model S », sur Time, (consulté le 2 novembre 2012).
  82. (en) « And Now There Is One.... Tesla Model S Declared 2013 World Green Car [press release] », sur International Business Times, (consulté le 28 mars 2013).
  83. (en) David Zenlea, « 2013 Automobile of the Year: Tesla Model S », sur Automobile, (consulté le 1er novembre 2012).
  84. (en) « Tesla Model S Beats Chevy, Toyota, and Cadillac for Ultimate Car of the Year Honors », sur Motor Trend (consulté le 2 janvier 2020).
  85. (en) Jeff Cobb, « Tesla Model S Is World's Best-Selling Plug-in Car For Second Year In A Row », sur HybridCars.com, (consulté le 31 janvier 2017).
  86. (en) Jeff Cobb, « Tesla Quietly Sold 200,000th Model S Last Year », HybridCars.com, (consulté le 22 janvier 2018).
  87. (en-US) « Tesla Model S Long Range Plus Exceeds 400 Miles Of Range, EPA Confirms », sur CleanTechnica, (consulté le 6 octobre 2020).
  88. (en) « Tesla Model 3: Elon Musk unveils the Model 3 to huge fanfare », sur Los Angeles Times, (consulté le 1er avril 2016).
  89. (en) Dana Hull, Bloomberg, « Tesla Says It Received More Than 325,000 Model 3 Reservations », (consulté le 16 avril 2016).
  90. (en) Tom Randall, Bloomberg News, « Ten Charts That Will Make You Rethink Tesla's Model 3 », (consulté le 7 mai 2016).
  91. (en) « Tesla Fourth Quarter & Full Year 2016 Update », sur Tesla Inc., (consulté le 22 février 2017).
  92. (en) Maximilian Holland, « Tesla Passes 1 Million EV Milestone & Model 3 Becomes All Time Best Seller » [archive du ], sur CleanTechnica, (consulté le 16 mai 2020) : « Tesla’s quarterly reports, meanwhile, had put the Model 3’s cumulative sales at 447,980 at the end of 2019. ».
  93. a et b (en) Pontes Jose, « Global Top 20 - December 2020 », EVSales.com, (consulté le 3 février 2021).
  94. (en) Sean O'Kane, « Tesla's Model 3 was the best-selling EV in the world last year », The Verge, (consulté le 1er février 2021).
  95. (en) Mark Kane, « US Plug-In Electric Car Sales Charted: December 2018 », InsideEVs.com, (consulté le 24 janvier 2019).
  96. (en) Mark Kane, « US Plug-In Electric Car Sales Charted: February 2019 », InsideEVs.com, (consulté le 12 mars 2019).
  97. C.J. Moore, « Tesla's commanding lead in U.S. EVs illustrated by registration report », Automotive News, CarAdvice,‎ (lire en ligne, consulté le 14 février 2021).
  98. (en) Zachary Shahan, « Tesla Model 3 = #1 Best Selling Auto In Netherlands & Norway In 2019 », sur Clean Technica, (consulté le 16 mai 2020).
  99. (no) Norwegian Road Federation (OFV), « OFV Registreringsstatistikk » [« OFV Registration Statistics »], OFV, (consulté le 10 mai 2020).
  100. L'Usine Nouvelle, « Voici (à peu près) à quoi va ressembler la future Tesla Model Y - L'Usine Auto », usinenouvelle.com/,‎ (lire en ligne, consulté le 8 décembre 2017).
  101. Olivier Duquesne, « Tesla Model Y : confirmé, pour 2020 en principe », Le Moniteur automobile, .
  102. (en-US) Fred Lambert, « Tesla officially starts Model Y deliveries », sur Electrek, (consulté le 28 mars 2020).
  103. Grégoire Huvelin, « Tesla Model Y, que retenir de la présentation de cette nuit ? », sur clubic.com, (consulté le 26 août 2020).
  104. « [En images] Tesla présente le Model Y, son SUV électrique, comme "une voiture de sport" - L'Usine Auto », sur usinenouvelle.com/ (consulté le 10 juin 2020).
  105. « Tesla dégaine son SUV Model Y, son futur best-seller? » [vidéo], sur BFMTV, BFMTV (consulté le 10 juin 2020).
  106. Florent Ferrière, « Surprise : Tesla dévoile son nouveau Roadster », Caradisiac,
  107. Yves Maroselli, « Tesla Roadster : quasiment 1 000 km d'autonomie », Le Point,
  108. (en) « Today in Elon Tweets: Updated Tesla Roadster Arrival Date Announced », sur MotorTrend, (consulté le 29 juillet 2021)
  109. « Tesla dévoile un prototype de camion électrique », FIGARO,‎ (lire en ligne, consulté le 8 décembre 2017).
  110. « PepsiCo passe commande de 100 camions Tesla Semi », sur L'Usine Tesla,
  111. « Le prestigieux carnet de commandes du camion Tesla », lesechos.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 29 janvier 2018)
  112. (en) « Tesla unveils first image of its electric pickup truck and it almost sounds like a joke - Electrek », sur Electrek, (consulté le 10 juin 2020).
  113. « Tesla Pick-up  : Elon Musk révèle de nouveaux détails », sur Automobile Propre, (consulté le 10 juin 2020).
  114. « Tesla : un pick-up inspiré par le Spinner de Blade Runner », sur www.lesnumeriques.com, (consulté le 6 février 2021)
  115. « Tesla Pickup : le futur véhicule électrique brièvement teasé », sur Génération-NT (consulté le 10 juin 2020).
  116. Tesla Cybertruck : l’hallucinant pick-up électrique d’Elon Musk, automobile-propre.com, 22 novembre 2019.
  117. (en) « Tesla boasts about electric car deliveries, plans for sedan », sur USATODAY.COM (consulté le 15 mai 2021)
  118. (en) « Supply Agreement for Products and Services - Lotus Cars Limited », sur www.sec.gov (consulté le 15 mai 2021)
  119. (en) Phil Plait, « Elon Musk: On the Roadster to Mars », sur SYFY WIRE, (consulté le 15 mai 2021)
  120. « Elon Musk lance Tesla Energy », sur www.journaldunet.com (consulté le 15 mai 2021)
  121. (en-US) Jeff Desjardins, « Here's what the future of Tesla could look like », sur Business Insider (consulté le 15 mai 2021)
  122. (en-US) Steve Hanley, « Elon Musk & SolarCity CTO Peter Rive Announce "Solar Roof" (Not "Solar On The Roof") », sur CleanTechnica, (consulté le 15 mai 2021)
  123. (en) « Complete review of Tesla solar panels: are they worth it? », sur Solar Reviews (consulté le 15 mai 2021)
  124. (en-US) Matthew DeBord, « Elon Musk's big announcement: It's called 'Tesla Energy' », sur Business Insider (consulté le 15 mai 2021)
  125. (en-US) Sarah E. Needleman, « Tesla to Rent Solar Panels to Homeowners », sur Wall Street Journal, (ISSN 0099-9660, consulté le 15 mai 2021)
  126. (en) « Tesla Revenue Breakdown And Sales Growth », sur stockdividendscreener.com (consulté le 15 mai 2021)
  127. (en) « Tesla Full Self-Driving to move to subscription model this year », sur Autoblog (consulté le 15 mai 2021)
  128. (en-US) Fred Lambert, « Elon Musk is considering a Tesla in-car Wifi hotspot and dynamic 360-degree surround view », sur Electrek, (consulté le 15 mai 2021)
  129. (en-US) Fred Lambert, « Tesla unveils new map of upcoming Supercharger stations, adds stations, and updates timelines », sur Electrek, (consulté le 15 mai 2021)
  130. (en-US) Connor Hoffman, « Tesla's 250-kW Supercharger Only Saved Us 2 Minutes vs. a 150-kW Charger », sur Car and Driver, (consulté le 15 mai 2021)
  131. (en-US) Kyle Field, « Tesla's Navigation Eliminates The Need To Plan Charging Stops On Road Trips », sur CleanTechnica, (consulté le 15 mai 2021)
  132. (en-US) Fred Lambert, « Understanding Tesla's new Supercharger access for Model S and Model X », sur Electrek, (consulté le 15 mai 2021)
  133. (en-US) Fred Lambert, « Tesla brings back 'unsustainable' free unlimited Supercharging perk », sur Electrek, (consulté le 15 mai 2021)
  134. (en-US) Fred Lambert, « Tesla removes free Supercharging on Model S and Model X », sur Electrek, (consulté le 15 mai 2021)
  135. (en-US) Joey Capparella, « Tesla Brings Back Free Supercharging in Attempt to Boost Model S and Model X Sales », sur Car and Driver, (consulté le 15 mai 2021)
  136. (en-US) « Tesla Rolls Out 'Destination Charging' At Resorts And Restaurants », sur Jalopnik (consulté le 15 mai 2021)
  137. (en) Brad Templeton, « For Tesla Electric Car Tourism, Hotel Charging Is The Answer, Not Supercharging », sur Forbes (consulté le 15 mai 2021)
  138. (en-US) Fred Lambert, « Tesla is starting to add third-party charging stations to its in-car navigation », sur Electrek, (consulté le 15 mai 2021)
  139. (en-US) Fred Lambert, « Tesla's over-the-air software updates make other vehicles 'highly vulnerable to obsolescence', says analyst », sur Electrek, (consulté le 15 mai 2021)
  140. (en-US) Roberto Baldwin, « Musk Announces Tesla Basic Autopilot Deal », sur Car and Driver, (consulté le 15 mai 2021)
  141. (en) « Make your Model 3 quicker with this option from Tesla », sur EVANNEX Aftermarket Tesla Accessories (consulté le 15 mai 2021)
  142. (en-US) Fred Lambert, « Tesla starts selling rear-heated seats on Model 3 SR and SR Plus as $300 OTA upgrade », sur Electrek, (consulté le 15 mai 2021)
  143. a et b (en-US) Fred Lambert, « Tesla starts charging $10 a month for its 'premium connectivity' features », sur Electrek, (consulté le 15 mai 2021)
  144. (en-US) Todd Spangler et Todd Spangler, « Tesla Adds Spotify, Netflix, YouTube and Hulu Support », sur Variety, (consulté le 15 mai 2021)
  145. (en-US) Chris Boylan, « Tesla Service Struggles To Keep Up With Sales Volume », sur CleanTechnica, (consulté le 15 mai 2021)
  146. (en-US) « Tesla Mobile Service », sur Electrek (consulté le 15 mai 2021)
  147. (en-US) « Tesla drops annual servicing for 'as needed' repair model », sur Engadget (consulté le 15 mai 2021)
  148. (en) Kim Lyons, « Tesla Full Self Driving subscriptions are now available for $199 a month », sur The Verge, (consulté le 17 juillet 2021).
  149. (en) Lora Kolodny, « Tesla owners can now get 'FSD' premium driver assistance for $199 per month », sur CNBC, (consulté le 19 juillet 2021).
  150. « Tesla bought an old GM-Toyota factory and made it cool — but in its former life it built a lot more cars », sur Business Insider France (consulté le 8 décembre 2017)
  151. a et b https://www.teslarati.com/tesla-fremont-model-y-expansion/
  152. https://www.teslarati.com/tesla-model-y-fremont-update-q2-2020-update/
  153. a et b https://www.teslarati.com/tesla-model-y-production-upgrade-fremont-factory/
  154. a b c et d https://tesla-cdn.thron.com/static/4E7BR9_TSLA_Q3_2020_Update_P0Q85U.pdf?xseo=&response-content-disposition=inline%3Bfilename%3D%22TSLA-Q3-2020-Update.pdf%22
  155. Alain-Gabriel Verdevoye, « L'Europe offre l'entrée gratuite aux autos américaines », Challenges,‎ (lire en ligne, consulté le 10 juin 2020).
  156. a et b (en)Tesla's New Tilburg Factory Now Open, insideevs.com du 26 septembre 2015, consulté le 9 février 2020
  157. Jérôme Marin, « Avec sa « gigafactory », Tesla veut passer à la vitesse supérieure », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  158. « Elon Musk choisit le Nevada pour bâtir la plus grande usine de batteries au monde », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  159. « Gigafactory Tesla », Site officiel : « La Gigafactory sera également alimentée par des sources d'énergies renouvelables, dans le but d'atteindre une consommation énergétique nulle. »
  160. « La Gigafactory de Tesla ouvre officiellement ses portes », (consulté le 23 août 2016)
  161. « Tesla va ouvrir sa nouvelle méga usine de batteries fin juillet », sur Challenges (consulté le 31 mai 2016)
  162. Fred Lambert, « Tesla expands hiring and manufacturing scope of the Gigafactory with highly automated drivetrain production », sur Electrek, (consulté le 22 janvier 2017)
  163. (en-US) Joey Klender, « Tesla Gigafactory Nevada poised for expansion as Panasonic cites strong demand », sur TESLARATI, (consulté le 6 février 2021)
  164. (en-US) Joey Klender, « Tesla inks new battery supply deal with Panasonic ahead of Battery Day », sur TESLARATI, (consulté le 6 février 2021)
  165. (en-US) Joey Klender, « Tesla on track to increase battery energy density by 20%, reveals Panasonic executive », sur TESLARATI, (consulté le 6 février 2021).
  166. (en-US) Joey Klender, « Tesla battery production to increase with new $100m Panasonic investment », sur TESLARATI, (consulté le 6 février 2021)
  167. (en-US) Simon Alvarez, « Tesla partner Panasonic shares details of Gigafactory Nevada's major expansion », sur TESLARATI, (consulté le 6 février 2021).
  168. (en-US) Fred Lambert, « Tesla achieves solar roof production of 1,000 per week, but can they install them? », sur Electrek, (consulté le 6 février 2021)
  169. (en-US) Fred Lambert, « Tesla is now making Supercharger V3 and energy products at Gigafactory 2 », sur Electrek, (consulté le 6 février 2021)
  170. Tesla veut bâtir une usine géante en Chine, Les Échos, 10 juillet 2018.
  171. Elon Musk lance la construction d'une «giga-usine» Tesla en Chine, Le Figaro, 7 janvier 2019.
  172. Tesla démarre la production dans sa « gigafactory » chinoise, Les Échos, 27 octobre 2019.
  173. Tesla livre ses premières Model 3 « Made in China », automobile-propre.com, 30 décembre 2019.
  174. (en) TESMANIAN, « Tesla Giga Shanghai to Export Around 7000 Model 3 to Europe, Starting Tomorrow », sur TESMANIAN (consulté le 6 février 2021)
  175. Fred Lambert, « Tesla plans to choose location for ‘Gigafactory 2’ in Europe next year, will produce both batteries and cars », sur Electrek, (consulté le 22 janvier 2017)
  176. (en-US) « Elon Musk: Gigafactory 2 Will Be Located In Europe, Will Produce Batteries And Cars », sur insideevs.com (consulté le 22 janvier 2017).
  177. Tesla choisit Berlin pour sa « gigafactory » européenne, Les Échos, 12 novembre 2019.
  178. Tesla choisit le Texas pour fabriquer le Cybertruck, automobile-propre.com, 23 juillet 2020.
  179. Tesla Semi : le camion électrique livré à partir de 2021, automobile-propre.com, 23 juillet 2020.
  180. (en) « Tesla Has Delivered More Than 250,000 EVs, ~55% In The U.S. », sur InsideEVs (consulté le 15 mai 2021).
  181. (en-US) Fred Lambert, « Tesla confirms having produced its 300,000th electric car », sur Electrek (en), (consulté le 15 mai 2021).
  182. (en) Chris Isidore, CNN Business, « Automakers taking greater aim at Tesla », sur CNN (consulté le 15 mai 2021).
  183. (en) José Pontes, « EV Sales: 2019 sales by OEM », sur EV Sales, (consulté le 15 mai 2021).
  184. (en-US) Fred Lambert, « Tesla produces its 1 millionth electric car », sur Electrek, (consulté le 15 mai 2021).
  185. (en) « Tesla CEO Elon Musk: Here's Why We Don't Report Monthly Sales Figures », sur InsideEVs (consulté le 15 mai 2021).
  186. (en) « Quarterly Plug-In EV Sales Scorecard », sur InsideEVs (consulté le 15 mai 2021).
  187. (en) Tesla Motors, « Tesla Motors, Inc. – Third Quarter 2012 Shareholder Letter » [PDF], Tesla Motors, (consulté le 21 novembre 2020) Over 250 Model S deliveries in T3, exceeding target upper bound.
  188. (en) Tesla Motors, « Tesla Motors, Inc. – Fourth Quarter & Full Year 2012 Shareholder Letter » [PDF], Tesla Motors, (consulté le 21 novembre 2020) Achieved 20,000 annualized production rate.
  189. (en) Tesla Motors, « Tesla Motors – First Quarter 2013 Shareholder Letter », Tesla Motors, (consulté le 23 septembre 2019) Record sales of $562 million, up 83% from last quarter.
  190. (en) Tesla Motors, « Tesla Motors – Second Quarter 2013 Shareholder Letter », Tesla Motors, (consulté le 23 septembre 2019) Record T2 Model S deliveries of 7,579 vehicles.
  191. (en) Tesla Motors, « Tesla Motors – Third Quarter 2013 Shareholder Letter », Palo Alto, California, Tesla Motors, (consulté le 23 septembre 2019) Record 5,500 Model S deliveries.
  192. (en) « Tesla Motors - Fourth Quarter & Full Year 2013 Shareholder Letter », Tesla Motors, (consulté le 23 septembre 2019) Record 6,892 Model S vehicles sold and delivered in T4.
  193. (en) Tesla Motors, « Tesla Motors – First Quarter 2014 Shareholder Letter », Tesla Motors, (consulté le 20 septembre 2019) Record T1 Model S production of 7,535 vehicles.
  194. (en) Tesla Motors, « Tesla Motors – Second Quarter 2014 Shareholder Letter », Tesla Motors, (consulté le 20 septembre 2019) Record T2 Model S deliveries of 7,579 vehicles.
  195. (en) Tesla Motors, « Tesla Motors – Third Quarter 2014 Shareholder Letter », Palo Alto, California, Tesla Motors, (consulté le 20 septembre 2019) Highest ever quarterly deliveries at 7,785 vehicles, despite factory shutdown in July.
  196. (en) « Tesla Motors - Fourth Quarter & Full Year 2014 Shareholder Letter », Tesla Motors, (consulté le 20 septembre 2019).
  197. (en) Tesla Motors, « Tesla Motors – First Quarter 2015 Shareholder Letter » [PDF], Tesla Motors, (consulté le 4 août 2016) A total of 10,045 Model S cars were delivered globaly during the first quarter of 2015.
  198. (en) Tesla Motors, « Tesla Motors – Second Quarter 2015 Shareholder Letter », Tesla Motors, (consulté le 4 août 2016) A total of 11,532 Model S cars were delivered globally during the second quarter of 2015.
  199. (en) Tesla Motors, « Tesla Motors – Third Quarter 2015 Shareholder Letter » [PDF], Palo Alto, Californie, Tesla Motors, (consulté le 3 novembre 2015) Tesla global electric car sales totaled 11,603 units during the third quarter of 2015, including six Tesla Model X units.
  200. (en) « Tesla Fourth Quarter & Full Year 2015 Update » [PDF], Tesla Motors, (consulté le 10 février 2016).
  201. (en) Tesla Motors, « Tesla shareholders letter:Tesla First Quarter 2016 Update » [archive du ] [PDF], Tesla Motors, (consulté le 4 août 2016).
  202. (en) « Tesla Second Quarter 2016 Update » [PDF], Palo Alto, Tesla Motors, (consulté le 3 août 2016) During the second quarter of 2016 Tesla Motors delivered 14,402 new vehicles consisting of 9,764 Model S and 4,638 Model X. Production during 2Q 2016 totaled 18,345 vehicles.
  203. (en) « Tesla T2 2016 Vehicle Production and Deliveries », Palo Alto, Tesla Motors, (consulté le 3 août 2016).
  204. (en) « Tesla Third Quarter 2016 Update » [PDF], Tesla Motors, Palo Alto, (consulté le 27 octobre 2016).
  205. (en) « Tesla T4 2016 Production and Deliveries », Tesla Motors, Palo Alto, (consulté le 3 janvier 2017).
  206. (en) « Tesla Fourth Quarter & Full Year 2016 Update » [archive du ] [PDF], Tesla Inc., Palo Alto, (consulté le 22 février 2017) Production totaled 24,882 vehicles in 4Q 2016 and vehicle deliveries totaled 22,252 units. No breakdown by model was provided.
  207. (en) « Tesla T1 2017 Vehicle Production and Deliveries », Tesla Motors, Palo Alto, Market Wired, (consulté le 4 avril 2017) : « Tesla (NASDAQ: TSLA) delivered just over 25,000 vehicles in T1, of which approx 13,450 were Model S and approx 11,550 were Model X. »
  208. (en) « UPDATE – Tesla T2 2017 Vehicle Production and Deliveries », Tesla, (consulté le 10 juillet 2017).
  209. (en) « Tesla Second Quarter 2017 Update (Letter to shareholders) » [archive du ] [PDF], Tesla, (consulté le 5 août 2017) : « We delivered 22,026 Model S and Model X vehicles in T2, for a total of 47,077 in the first half of the year. »
  210. (en) « Tesla T3 2017 Vehicle Deliveries and Production », Tesla, .
  211. (en) « _Update_Letter_2017-3Q.pdf Tesla Third Quarter 2017 Update » [archive du ] [PDF], Tesla, (consulté le 10 janvier 2018).
  212. (en) « Tesla T4 2017 Vehicle Production and Deliveries », Tesla, .
  213. (en) « Tesla confirms having produced its 300,000th electric car », Tesla, .
  214. (en) « Tesla Fourth Quarter & Full Year 2017 Update » [archive du ] [PDF], Tesla, Palo Alto, Tesla, (consulté le 7 février 2018) : « In T4, we delivered 28,425 Model S and Model X vehicles and 1,542 Model 3 vehicles, totaling 29,967 deliveries. »
  215. (en) « Tesla First Quarter 2018 Update » [archive du ] [PDF], Tesla (consulté le 27 mai 2018).
  216. (en) « Tesla Second Quarter 2018 Delivery », Tesla (consulté le 22 juillet 2018).
  217. (en)RR Donnelley, Automotive Products, (lire en ligne), p. 2
  218. (en) « Tesla Third Quarter 2018 Delivery », Tesla (consulté le 2 octobre 2018).
  219. (en) « Tesla Third Quarter 2018 Update », Palo Alto, Tesla, (consulté le 24 octobre 2018).
  220. (en) « Tesla Fourth Quarter 2018 Delivery », Tesla (consulté le 2 janvier 2019).
  221. (en) « Tesla Fourth Quarter & Full Year 2018 Update », Palo Alto, Tesla, (consulté le 30 janvier 2019) : « In T4, we delivered 63,359 Model 3 vehicles to customers in North America. »
  222. (en) « Tesla T1 2019 Vehicle Production & Deliveries », Palo Alto, Tesla, (consulté le 4 avril 2019).
  223. (en) « Tesla T2 2019 Vehicle Production & Deliveries », Palo Alto, Tesla, (consulté le 2 juillet 2019).
  224. (en) Alex Davies, « Tesla Model 3 Can Survive a Crash—and Avoid One, Too », Wired, US,‎ (lire en ligne, consulté le 9 juillet 2019).
  225. (en) « T3 2019 Update », Palo Alto, Tesla, (consulté le 7 janvier 2020).
  226. a b c et d (en) « Tesla Fourth Quarter & Full Year 2020 Update » [PDF], Palo Alto, Tesla, (consulté le 7 février 2021).
  227. (en) « Tesla T2 2020 Vehicle Production & Deliveries », sur Tesla, Inc. (consulté le 2 juillet 2020).
  228. (en) « Tesla T1 2021 Financial Results », Palo Alto, Tesla, (consulté le 26 avril 2021).
  229. « Augmentation de capital réussie pour Tesla qui lève 1,2 milliard de dollars », L'Usine nouvelle/Reuters, .
  230. Tesla, vendeur de voitures électriques… et de crédits CO2, Les Échos, .
  231. Zone Bourse, « TESLA INC. : Actionnaires... », sur www.zonebourse.com (consulté le 23 novembre 2019)
  232. Tesla est rentable pour la première fois de son histoire, Les Échos, 28 janvier 2021.
  233. a et b Tesla réduit ses pertes et continue d'avancer, Les Échos, 30 janvier 2020.
  234. « L'ascension de Tesla en bourse consacre l'année du virage vers l'électrique », L'Usine nouvelle,‎ (lire en ligne, consulté le 22 décembre 2020).
  235. « Tesla, grand champion en 2020 en Bourse, fait son entrée au S&P 500 », sur La Tribune (consulté le 22 décembre 2020).
  236. « Tesla gagne pour la première fois plus d'un milliard de dollars sur un trimestre », sur LEFIGARO (consulté le 27 juillet 2021)
  237. (en) Tesla opens new showroom in Monaco, Tesla, 24 novembre 2009
  238. (de) Tesla Store München, Tesla, 16 octobre 2009
  239. (en) Tesla Gets Use Of Its Name Back In China – Goodbye Tuosule Auto Sales - Jay Cole, Inside EVs/Reuters, 24 janvier 2014
  240. Tesla met un pied en France, Challenges, 11 juillet 2014
  241. « Nous trouver | Tesla France », sur www.tesla.com (consulté le 28 novembre 2016)
  242. « Tesla installe un centre de recherche et développement en Grèce », sur L'Usine Tesla,
  243. https://nationalpost.com/pmn/news-pmn/tesla-tells-china-car-cameras-not-activated-outside-north-america
  244. a et b https://etsc.eu/new-concerns-about-over-reliance-on-driver-assistance-systems/
  245. « Tesla : un nouvel accident mortel soulève des questions autour de l'Autopilot », sur PhonAndroid, (consulté le 10 juin 2020).
  246. a et b Une Tesla Model S avec Autopilot emboutit une voiture de police, le conducteur regardait un film !, phonandroid.com, 27 août 2020.
  247. Rapport du NTSB du 25 février 2020
  248. (en) Tesla cars can drive with nobody in the driver’s seat, Consumer Reports engineers find, CNBC, 22 avril 2021.
  249. Accident mortel d’une Tesla visiblement sans conducteur, automobile-propre.com, 19 avril 2021.
  250. Quoi qu’en dise Elon Musk, une Tesla peut rouler sans conducteur, automobile-propre.com, 23 avril 2021.
  251. https://www.techtimes.com/articles/259919/20210505/new-tesla-crash-in-fontana-sees-1-dead-2-injured-as-ev-slams-person-helping-truck-driver-40-safer-allegedly-based-on-flawed-data.htm
  252. https://www.moniteurautomobile.be/actu-auto/innovation/tesla-full-self-driving-10000-mais-pas-pour-leurope.html
  253. https://www.clubic.com/pro/entreprises/tesla/actualite-18689-le-full-self-driving-de-tesla-devrait-couter-environ-10-000-euros.html
  254. (en) Mike Ramsey, « Tesla Shares Down After Stolen Vehicle Crash in California », sur The Wall Street Journal,
  255. (en) Maria Gallucci, « Tesla Motors Shares Dip After Fiery Model S Crash », International Business Times,
  256. La vidéo du crash d’une Tesla Model S coupée en deux à 160 km/h - Voiture électrique Populaire, 6 juillet 2014
  257. (en) NHTSA says finds no 'defect trend' in Tesla Model S sedans - CNBC/Reuters, 28 mars 2014
  258. a et b (en-US) « Trump left a ‘massive’ traffic-safety mess for Biden. Item one: Tesla’s self-driving claims », sur The Columbian (consulté le 6 février 2021)
  259. Julien Bergounhoux, Tesla pointé du doigt pour sa communication ambiguë suite à un nouvel accident de son Autopilot, L'Usine nouvelle, 16 août 2016.
  260. Sciences et Avenir avec AFP, « Tesla : un nouvel accident fait réagir Elon Musk », sur Sciences et Avenir, (consulté le 10 juin 2020).
  261. « Les effets du régulateur et du limiteur de vitesse sur la vigilance des conducteurs », sur Fondation, (consulté le 10 juin 2020).
  262. « Conduite semi-autonome : une étude sur les risques avec ces assistances », sur Autoplus.fr (consulté le 10 juin 2020).
  263. « Régulateur de vitesse, assistance à la trajectoire : la conduite semi-assistée allonge le temps de réaction », sur Dossier Familial (consulté le 10 juin 2020).
  264. franceinfo, « Régulateur de vitesse : toujours des doutes sur la sécurité apportée », sur Francetvinfo.fr, Franceinfo, (consulté le 10 juin 2020).
  265. Eric Bergerolle, « Tesla sommé de s'expliquer après la défaillance de son Autopilot », sur Challenges,
  266. « Crash mortel : L'Autopilot de Tesla blanchi, le conducteur a eu 7 secondes pour réagir », 20 minutes/AFP,
  267. (en) Fred Lambert, « Tesla’s crash rate was reduced by 40% after introduction of Autopilot based on data reviewed by NHTSA », Electrek,
  268. Tesla rappelle 123 000 véhicules de sa gamme Model S usinenouvelle.com, le 30 mars 2018
  269. « Tesla rappelle 123 000 véhicules », sur Yahoo.com, Yahoo Finance, (consulté le 10 juin 2020).
  270. Ronan Glon, « AAA raising insurance rates for Tesla owners », Left Lane News, (consulté le 7 juin 2017)
  271. Katie Burke, « Tesla owners should pay more for insurance, AAA says », Automotive News,‎ (lire en ligne, consulté le 7 juin 2017)
  272. Ryan Felton, « AAA Raises Insurance Rates On Tesla Vehicles Because Repairs Are So Costly », Jalopnik,‎ (lire en ligne, consulté le 7 juin 2017)
  273. a et b Suzanne Barlyn et Tamara Mathias, « Tesla rolls out insurance in California », Reuters,‎ (lire en ligne, consulté le 29 novembre 2020)
  274. Tesla publie son premier rapport trimestriel d’accidents, automobile-propre.com, 6 octobre 2018.
  275. La rédaction, « Tesla, à la pointe de la technologie et… du racisme », sur LeMuslimPost, (consulté le 3 juillet 2019)
  276. (en-US) Lauren Hepler, « Menial Tasks, Slurs and Swastikas: Many Black Workers at Tesla Say They Faced Racism », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 3 juillet 2019)
  277. « Tesla prié de rappeler 158.000 voitures pour un défaut lié à la sécurité », sur Boursorama, (consulté le 15 janvier 2021)
  278. Grégoire Huvelin, 000-model-s-x-au-rappel-a-cause-dune-defaillance-inevitable « Tesla : 158 000 Model S/X au rappel à cause d’une défaillance inévitable », sur Frandroid, (consulté le 15 janvier 2021)
  279. « Tesla va devoir rappeler 158 000 voitures pour un problème de sécurité », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 15 janvier 2021)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

TeslaModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier