Tertiaires Capucins de Notre Dame des Douleurs

congrégation religieuse catholique pour hommes

Tertiaires Capucins de Notre Dame des Douleurs
Image illustrative de l’article Tertiaires Capucins de Notre Dame des Douleurs
Devise : Un jeune qui se rééduque est une génération qui se sauve.
Ordre de droit pontifical
Approbation diocésaine 8 avril 1889
par Mgr Viso
Approbation pontificale 7 mai 1910
par Pie X
Institut congrégation cléricale
Type apostolique
Spiritualité franciscaine
But réinsertion des jeunes délinquants
Structure et histoire
Fondation 12 avril 1889
Massamagrell
Fondateur Louis Amigó Ferrer
Abréviation T.C
Autres noms Amigoniens
Patron Notre-Dame des Douleurs
Rattaché à Frères mineurs capucins
Liste des ordres religieux

Les Tertiaires Capucins de Notre Dame des Douleurs (en latin Fratres Tertii Ordinis Sancti Francisci Capulatorum a Beata Virgine Perdolente) ou amigoniens constituent une congrégation cléricale de droit pontifical.

HistoriqueModifier

La congrégation est fondée par le capucin espagnol Louis Amigó Ferrer (1854-1934) pour la prise en charge des prisonniers mineurs et promouvoir leur réinsertion, le au couvent de la Madeleine de Massamagrell, les quatorze premiers postulants reçoivent l'habit religieux.

L'archevêque de Valence, Mgr Antolín Monescillo y Viso approuve les constitutions le et le , le gouvernement espagnol autorise les tertiaires capucins à servir dans les prisons. La congrégation est agrégée aux Frères mineurs capucins le .

L'institut obtient l'approbation du pape le (le passage du décret de louange est passé outre à cause de la politique troublée en Espagne) et leurs constitutions sont définitivement approuvées par le Saint-Siège le .

Pendant la guerre civile espagnole, 29 religieux de cette congrégation sont assassinés.

Activités et diffusionModifier

Les amigoniens se dédient à la réinsertion et à l'éducation des jeunes délinquants par des écoles professionnelles et la visite de prisons pour mineurs.

Ils sont présents en :

La maison généralice est à Rome.

Au , la congrégation comptait 69 maisons et 393 religieux dont 208 prêtres.

Notes et référencesModifier