Terrorisme chrétien

Actes terroristes commis par des groupes ou des individus qui professent des motivations ou des objectifs chrétiens

Le terrorisme chrétien est l'ensemble des activités considérées comme terroristes et entreprises par des personnes ou des groupes qui expriment des motivations liées au christianisme[1] il est très souvent lié au terrorisme d'extrême droite et au suprémacisme blanc. Il se fonde souvent sur une lecture soit raciste[2], soit intégriste de la Bible. À la fin du XXe siècle, il est représenté par exemple par l'attentat du cinéma Saint-Michel à Paris en 1988[3], par l'attentat d'Oklahoma City en 1995[2] ou par l'attentat du parc du Centenaire. Au XXI siècle on peut indirectement citer les attentats d'Oslo et d'Utøya en 2011 et l'attentat de Christchurch en 2019 dont les auteurs se revendiquaient du christianisme.

Membres du Ku Klux Klan brûlant une croix chrétienne en 1921.

Notes et référencesModifier

  1. B. Hoffman, Inside Terrorism, Columbia University Press, 1999, pp. 105–120. (ISBN 978-0231126991)
  2. a et b Nicolas Hénin, Comprendre le terrorisme, Fayard, , 14 p. (ISBN 978-2-213-70751-8, lire en ligne)
  3. Fabrice Drouelle, Terrorisme, l'impasse des armes : Un demi-siècle d'attentats à travers le monde, Groupe Robert laffont, , 202 p. (ISBN 978-2-221-19584-0, lire en ligne)

SourcesModifier