Tergal est une marque déposée pour une fibre synthétique à base de polyester. Le mot tergal désigne aussi l'étoffe produite à partir de cette fibre, souvent mélangée à du coton ou de la laine[1].

HistoireModifier

Le Tergal est une fibre synthétique, formée de polytéréphtalate d'éthylène et obtenue par condensation de l'acide téréphtalique et du glycol[2], qui a été inventée en 1950 par Imperial Chemical Industries[3].

« Tergal » est un mot-valise formé de « ter » (pour acide téréphtalique) et « gal » ((la) gallicus, gaulois), devenu nom commun[2]. Marque déposée de l'étoffe fabriquée en France, à Besançon, depuis 1954 par la firme Rhodiacéta[4], c'est l'équivalent du térylène anglais et du Dacron américain[5].

En 1972, Rhône-Poulenc commence la production de tergal dans l'ancienne usine de la Société de la Viscose française à Gauchy, dans l'Aisne. Devenue Tergal Industries, l'entreprise a été mise en liquidation en 2009[3].

Notes et référencesModifier

  1. « Tergal », sur CNRTL (consulté le ).
  2. a et b « Tergal : définition du Trésor de la Langue Française informatisé », sur lalanguefrancaise.com (consulté le ).
  3. a et b « Tergal Industries en liquidation », sur latribune.fr, (consulté le ).
  4. « Focus à Besançon "La Rhodia" : d'une industrie naissante au parc urbain » [PDF] (consulté le ).
  5. « Mode et matériaux synthétiques (repères chronologiques) », sur universalis.fr (consulté le ).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

  • Olivier Genevois, « Tergal », Les mots délicieusement surannés, sur mots-surannes.fr (consulté le ).