Ouvrir le menu principal

Tepoto Sud
Photo de la NASA.
Photo de la NASA.
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Archipel Tuamotu
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 16° 49′ 00″ S, 144° 16′ 59″ O
Superficie 0,6 km2
Nombre d'îles 1
Géologie Atoll
Administration
Collectivité d'outre-mer Polynésie française
District Tuamotu
Commune Makemo
Démographie
Population Aucun habitant (2017[1])
Autres informations
Découverte 1768
Fuseau horaire UTC-10

Géolocalisation sur la carte : Polynésie française

(Voir situation sur carte : Polynésie française)
Tepoto Sud
Tepoto Sud

Géolocalisation sur la carte : Archipel des Tuamotu

(Voir situation sur carte : Archipel des Tuamotu)
Tepoto Sud
Tepoto Sud
Atolls en France

Tepoto Sud ou Ti Poto[2] est un atoll du sous-groupe des Îles Raevski situé dans l'archipel des Tuamotu en Polynésie française. Il est appelé ainsi pour le différencier de Tepoto Nord, situé à 425 km au nord-est.

Sommaire

GéographieModifier

Tepoto Sud est situé à environ 16 km au sud-ouest de Hiti et de Tuanake, les îles les plus proches, à 33 km au sud de Katiu et à 526 km à l'est de Tahiti. C'est un tout petit atoll circulaire de 3,8 km de diamètre pour une surface émergée de 0,6 km2. Son petit lagon s'étend sur 2,5 km2 de superficie[3] ; il est particulièrement profond et communique à l'Est par une étroite passe avec l'océan.

Tepoto est rattaché administrativement à la commune de Makemo. Il n'est pas habité de manière permanente[1].

HistoireModifier

Tepoto Sud aurait été mentionné pour la première fois par Louis-Antoine de Bougainville en 1768[3], mais fut accosté que le par l'explorateur russe Fabian Gottlieb von Bellingshausen[4]. Il est abordé le 20 décembre 1840 par le navigateur américain Charles Wilkes lors de son expédition australe[4].

Au XIXe siècle, Tepoto devient un territoire français peuplé alors de quelques habitants autochtones qui obéissent au chef de Katiu tout comme les atolls Hiti et Tuanake[5].

ÉconomieModifier

La pêche traditionnelle est pratiquée en utilisant la technique des parcs à poissons, dont deux sont disposés dans la passe[6]. Depuis quelques années, l'atoll de Tepoto Sud est également exploité par les habitants de Katiu pour la pêche aux holothuries à des fins d'exportation vers l'Asie[7].

Faune et floreModifier

L'atoll accueille une population endémique de Chevaliers des Tuamotu[8].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Répartition de la population de la Polynésie française par île en 2017, Institut de la statistique de la Polynésie française (ISPF), consulté le 27 février 2019.
  2. (en) J.L. Young, « Names of the Paumotu Islands, with the Old Names So Far As They Are Known », The Journal of the Polynesian Society, vol. 8, no 4, décembre 1899, pp. 264-8.
  3. a et b Tepoto Sud sur le site du Centre d'océanologie de l'université de Marseille le 10 juillet 2008.
  4. a et b Jacques Bonvallot, Les Atolls des Tuamotu, éditions de l'IRD, 1994, (ISBN 9782709911757), pp. 275-282.
  5. Étienne Avalle, Notices sur les colonies françaises, éditions Challamel aîné, Paris, 1866, p. 638.
  6. Atlas de Polynésie : Tepoto Sud, Direction des ressources marines du Gouvernement de la Polynésie française, consulté le 11 avril 2019.
  7. « Ouverture de la pêche aux holothuries pour 2019 dans les îles de Katiu, Hiti, Tepoto-Sud et Tuanake », DRM du Gouvernement de la Polynésie française, 3 avril 2019.
  8. (en)Arthur L. Dahl, « Review of the protected areas system in Oceania », IUCN Commission on National Parks and Protected Areas, United Nations Environment Programme, éd. IUCN, 1986, (ISBN 9782880325091), p. 206.