Tentative d'attentat de New York du 11 décembre 2017

Tentative d'attentat de New York du 11 décembre 2017
Image illustrative de l’article Tentative d'attentat de New York du 11 décembre 2017

Localisation Times Square – 42nd Street (métro de New York), New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Cible Civils
Coordonnées 40° 45′ 23″ nord, 73° 59′ 23″ ouest
Date
Vers h 20
Type Tentative d'attentat suicide
Armes engin explosif improvisé
Morts 0
Blessés 4 (dont l'auteur)
Auteurs Akayed Ullah
Organisations Drapeau de l'État islamique État islamique (allégeance)
Mouvance Terrorisme islamiste

Le 11 décembre 2017, une bombe artisanale a partiellement explosé dans la station de métro attenante à la gare routière de Port Authority à Midtown Manhattan, à New York, blessant quatre personnes, dont le suspect. Le maire Bill de Blasio a qualifié l'incident de « tentative d'attentat terroriste »[1]. Le terroriste présumé a été identifié par la police comme étant Akayed Ullah, 27 ans, un immigrant salafiste du Bangladesh[2].

DéroulementModifier

Vers 7h20, aux heures de pointe du matin, une bombe artisanale a partiellement explosée dans la station de Times Square – 42nd Street du métro de New York, dans le passage souterrain entre la septième et la huitième avenue. Le terroriste présumé a été emmené à l'hôpital Bellevue pour y être soigné[3],[4]. Il y a eu également trois blessés[5]. Selon le commissaire des pompiers de la ville, le suspect a été brûlé aux mains et au torse tandis que trois passants avaient « des oreilles qui bourdonnaient et des maux de tête »[6],[7]. L'attentat a gravement perturbé le service de métro pendant plusieurs heures, entraînant une légère baisse de l'achalandage[8].

Auteur des faitsModifier

 
Akayed Ullah

Après l'incident, le Département de Police de l'Autorité Portuaire (PAPD) a arrêté un « présumé kamikaze » armé d'une bombe artisanale (qui était remplie de sucre et de guirlandes lumineuses pour arbre de Noël[9]) et d'une batterie. Le suspect a été identifié comme étant Akayed Ullah, un habitant de Brooklyn, âgé de 27 ans [10],[1].

Un an après son arrivée aux États-Unis, son père est décédé. Il s'est ensuite converti au salafisme et a fait pression sur sa famille pour qu'elle prie régulièrement et adopte des croyances religieuses conservatrices[2]. Sa femme et son fils vivent au Bangladesh[11] où il a tenu des livres de Muhammad Jasimuddin Rahmani, le chef spirituel du groupe extrémiste Ansarullah Bangla Team, qui est lié au groupe terroriste al-Qaïda dans le sous-continent indien[12]. Ullah a écrit des notes manuscrites sur son passeport, notamment « O AMERICA, DIE IN YOUR RAGE ». Il a été chauffeur de taxi agréé de mars 2012 à mars 2015. Il avait posté un avertissement sur Facebook, « Trump, vous n'avez pas protégé votre nation », avant l'attaque[13],[14],[15]. Les procureurs affirment qu'il a dit à la police après l'explosion « Je l'ai fait pour l'État islamique »[16].

Après avoir été interrogé, Ullah aurait déclaré qu'il « suivait ISIS sur Internet et lisait le magazine Inspire »[17]. Grâce aux instructions en ligne, il a appris à fabriquer cet engin explosif[15]. Une source policière a déclaré à CNN qu'Ullah avait déclaré avoir mené l'attaque en réponse aux récentes actions israéliennes à Gaza à la suite de la reconnaissance par Donald Trump de Jérusalem comme capitale d'Israël[18],[19],[20].

L'Associated Press, cependant, a rapporté que des sources des forces de l'ordre leur avaient dit qu'il ripostait contre l'agression militaire américaine[21]. Les autorités pensaient qu'il cherchait également à obtenir des représailles pour les attaques aériennes américaines contre les musulmans en Syrie et ailleurs[15],[22],[23]. Au cours de la procédure judiciaire, Ullah a nié être un sympathisant de l’État islamique, affirmant qu'il « était en colère contre Donald Trump parce qu'il avait dit qu'il bombarderait le Moyen-Orient et protégerait sa nation »[24].

Ullah est un résident permanent des États-Unis[25]. Son oncle a remporté une loterie de visa pour la diversité qui lui a permis d'amener Ullah aux États-Unis en vertu des dispositions sur le regroupement familial de la loi sur l'immigration et la nationalité de 1965[26],[27],[28] .

Poursuite judiciaireModifier

Ullah a été accusé de possession d'une arme, de menaces terroristes et de soutien à un acte de terrorisme[29]. Début novembre 2018, il a été reconnu coupable de tous ses chefs d'accusation[24]. Il a été condamné le 5 avril 2019 à la réclusion à perpétuité sans libération conditionnelle[30]. Ullah est actuellement incarcérée au Metropolitan Correctional Center de New York[31] .

RéactionsModifier

Le président Donald Trump a déclaré : « Il y a maintenant eu deux attaques terroristes à New York ces dernières semaines menées par des ressortissants étrangers présent ici grâce aux cartes vertes. Le premier attaquant est venu par le biais de la loterie des visas, le second par la migration en chaîne. Nous allons mettre fin aux deux. »[16],[32],[33]. Il a appelé à la fin du visa d'immigrant pour la diversité et de la migration en chaîne après cette attaque, et avait fait une déclaration similaire à la suite de l'attaque de camion du 31 octobre 2017 dans le Lower Manhattan[34] .

Le consulat du Bangladesh à New York a condamné l'attaque et a réitéré la politique du gouvernement bangladais de tolérance zéro contre le terrorisme[35]. Les Bangladais-Américains de New York ont dénoncé l'attaque, ainsi que la suggestion du président Trump de mettre fin à la migration en chaîne[36]. La police antiterroriste du Bangladesh a déclaré qu'elle n'avait pas trouvé de lien entre Ullah et les groupes terroristes nationaux au Bangladesh. La police antiterroriste a également déclaré avoir placé les membres de sa famille sous surveillance après l'attaque[37].

Voir égalementModifier

RéférencesModifier

  1. a et b (en) Bill Chappell, « 1 Suspect In Custody After Explosion At Subway Station In Midtown Manhattan », NPR,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  2. a et b (en) « Akayed started changing after his father's death in US », Dhaka Tribune,‎ (lire en ligne).
  3. (en) Larry Celona, « Suspected bomber in custody after explosion at Port Authority », New York Post,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. (en) William Rashbaum, « Pipe Bomb Explodes in New York Subway Walkway », The New-York Times,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  5. (en) « Four Injured, Including Attacker in NYC Subway Bombing », msn.com.
  6. (en) « Manhattan subway explosion 'was attempted terrorist attack', says mayor », The Guardian, (consulté le ).
  7. (en) « Bangladesh: Accused NYC attacker followed radical preacher », The Washington Post,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. (en) « Transit and Bus Committee Meeting February 2018 », Metropolitan Transportation Authority, (consulté le ), p. 24.
  9. (en) Port Authority bomb was made of Christmas lights, sugar and a battery: cops, New York Post, 11 décembre 2017.
  10. (en) Meg Wagner, « New York City explosion: Live updates », CNN,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  11. (en) « Bangladesh police say NY bomber read extremist's books ».
  12. (en) « 'New York bomber read extremist's books, urged wife to do so' », The Times of India,‎ (lire en ligne).
  13. (en) « New York bombing suspect Akayed Ullah warned Trump on Facebook », BBC News, (consulté le ).
  14. (en) « Suspect's family claims that they don't know he was being radicalized », CNN, (consulté le ).
  15. a b et c (en) Tom Winter, Jonathan Dienst et Tracy Connor, « NYC blast suspect Akayed Ullah aimed to avenge Muslim deaths, source says », NBC News, (consulté le ).
  16. a et b (en) « U.S. slaps terror charges on accused Times Square bomber », sur Reuters, .
  17. (en) Reuven Blau, « Suspect in Port Authority bombing carried out bungled attack in name of ISIS », New York Daily News, (consulté le ).
  18. (en) Ray Sanchez et Joe Sterling, « Akayed Ullah: What we know about the Manhattan explosion suspect », CNN, (consulté le ).
  19. (en) AP, « New York City Bomber Tells Police He Carried Out Attack Due to Israeli Actions in Gaza, Report Says », Haaretz,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  20. (en) McLaughlin, « New York explosion: Man detonates pipe bomb in 'attempted terrorist attack,' officials say », CNN, (consulté le ).
  21. (en) « The Latest: Suspect's family heartbroken, saddened by attack », AP News (consulté le ).
  22. (en) Shawn Cohen, « Suicide bombing suspect was a cab driver bent on revenge: cops », New York Post,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  23. (en) Molly Olmstead, « NYC Bombing Suspect Charged with Supporting Act of Terrorism », Slate,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  24. a et b (en) Stephen Rex Brown, « Port Authority Bus Terminal bomber Akayed Ullah found guilty, says he did it because he was 'angry' at Trump », New York Daily News,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  25. (en) Katie Reilly, « What We Know About the New York Bomb Attack Suspect », Time,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  26. (en) Liz Robbins, « Terror Suspects Become Ammunition in War Over Immigration », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  27. (en) Charles Hurt, « The Bangladeshi would-be bomber — a walking ad for Trump's immigration policies », Washington Times,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  28. (en) « Official: Akayed Ullah came to US on a visa sponsored by his uncle », Dhaka Tribune.
  29. (en) « NYC Bombing Suspect Charged With Supporting Act of Terrorism », slate.com.
  30. (en) « Akayed Ullah Convicted for Detonation of a Bomb in New York City », (consulté le ).
  31. https://www.bop.gov/inmateloc/
  32. (en) « After NYC subway bombing, Trump slams 'chain migration' », The Times of India, (consulté le ).
  33. (en) R. Darren Price, « President Trump on Port Authority Bombing: 'End Chain Migration' », WNBC - NBC 4 NYC,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  34. (en) « Trump renews calls to end visa lottery, chain migration after New York attack », The Economic Times, (consulté le ).
  35. (en) « Bangladesh strongly condemns New York blast », The Daily Star,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  36. (en) « Bangladeshis worry they'll pay price for NYC subway bomb », ABC News, Associated Press,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  37. (en) « Accused NY bomber's family says attack 'our worst nightmare' », The Daily Star,‎ (lire en ligne, consulté le ).