Tennis aux Jeux olympiques de 1896

Tennis aux Jeux olympiques d'été de 1900
Image illustrative de l’article Tennis aux Jeux olympiques de 1896

Édition Jeux olympiques
Date Du 8 au
Lieu Vélodrome de Néon Phaléron
Athens Lawn Tennis Club
Drapeau : Grèce Athènes
Catégorie JO
Surface Terre (ext.)
Tableaux de simple
Messieurs 4 tours (13 joueurs)
Drapeau : Royaume-Uni John Pius Boland
Tableaux de double
Messieurs 3 tours (5 équipes)
Drapeau : Royaume-Uni John Pius Boland
Drapeau : Empire allemand Friedrich Traun
Tennis aux Jeux olympiques d'été

Les épreuves de tennis aux Jeux olympiques de 1896 d'Athènes se déroulent sur des courts en terre battue de l'Athens Lawn Tennis Club, du 8 au . Certains matchs se sont disputés sur les deux courts construits sur le vélodrome de Néon Phaléron.

Deux épreuves masculines figurent au programme (simple et double messieurs), les femmes n'étant autorisées à concourir qu'à Paris en 1900.

Faits marquantsModifier

Les organisateurs décident de répartir les joueurs dans quatre groupes (A, B, C, D), afin que les vainqueurs puissent s'affronter en demi-finale, chose qui n'a par ailleurs pas été le cas dans le double messieurs.

Les compétitions ne relèvent peu d'intérêt en raison de l'absence de joueurs notable. Les joueurs britanniques et les américains qui dominent le tennis à l'époque ne sont pas présents. Au premier jour des Jeux, seul un concurrent français était inscrit parmi les athlètes étrangers. Les organisateurs ont dû alors convaincre d'autres participants de disputer le tournoi, à savoir l'haltérophile hongrois Momcsilló Tapavicza, le lanceur de disque George Robertson ou encore les athlètes Friedrich Traun et Teddy Flack, ce dernier étant double médaillé d'or sur 800 et 1500 mètres. John Pius Boland était quant à lui présent à Athènes en tant que simple touriste lorsqu'on l'invita à s'inscrire pour le tournoi de tennis.

Les premiers matchs se déroulent sur le vélodrome après la course des 100 km. Les principales têtes couronnées quittent les lieux avant le début des rencontres en raison du mauvais temps.

L'Irlandais John Pius Boland gagne le tournoi en simple, l'emportant sur le Grec Dionýsios Kásdaglis en finale. Il remporte également le double messieurs avec l'Allemand Friedrich Traun qu'il a affronté au premier tour. Ils battent en finale la paire grecque Dionýsios Kásdaglis - Dimítrios Petrokókkinos.

PodiumsModifier

 
Finale du double messieurs.

Les médailles ont été attribuées rétroactivement par le Comité international olympique. En 1896, seuls les deux premiers de chaque épreuve recevaient une récompense (en l'espèce, une médaille d'argent).

Épreuve   Or   Argent   Bronze   Bronze
Simple messieurs   John Pius Boland   Dionýsios Kásdaglis   Konstantínos Paspátis   Momcsilló Tapavicza
Double messieurs   John Pius Boland
  Friedrich Traun
  Dionýsios Kásdaglis
  Dimítrios Petrokókkinos
  Teddy Flack
  George S. Robertson

Tableau des médailles par paysModifier

Rang Pays       Total
1   Équipe mixte[1] 1 1[2] 1[3] 3
2   Royaume-Uni 1 1
3   Royaume de Grèce 1 1 2
4   Hongrie 1 1

Simple messieursModifier

1/2 finale Finale
  Dionýsios Kásdaglis        
    Momcsilló Tapavicza      
    Dionýsios Kásdaglis   3 1  
      John Boland   6 6  
  John Boland    
    Konstantínos Paspátis    

Double messieursModifier

Notes et référencesModifier

  1. En double, il était d'usage, lors des premières Olympiades, que des joueurs de nationalités différentes puissent faire équipe ; leurs médailles sont créditées au bénéfice du Mouvement olympique par le CIO et non aux pays des joueurs formant la paire.
  2. Le Mouvement olympique considère la paire Kasdaglis-Petrokokkinos comme équipe mixte et crédite la médaille au bénéfice du Mouvement olympique. La nationalité de Petrokokkinos, qui est alors résident britannique, n'est pas connue de la base de données du Mouvement olympique car qui n’a pas de médaille individuelle. Kasdaglis est quant à lui un citoyen britannique habitant en Égypte. Les deux joueurs sont toutefois considérés comme grecs dans le rapport officiel, par la Fédération internationale de tennis et le Comité olympique hellénique.
  3. Teddy Flack étant Australien (colonie britannique jusqu'en 1901), la médaille de bronze est comptabilisée au bénéfice du mouvement olympique.

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Liens externesModifier

NavigationModifier