Teira dugesii

espèce de reptile
Teira dugesii
Description de l'image Teira dugesii 03.jpg.
Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Sauria
Infra-ordre Scincomorpha
Famille Lacertidae
Genre Teira

Espèce

Teira dugesii
(Milne-Edwards, 1829)

Synonymes

  • Lacerta dugesii Milne-Edwards, 1829
  • Lacerta dugesii mauli Mertens, 1938
  • Podarcis dugesii jogeri Bischoff, Osenegg & Mayer, 1989
  • Podarcis dugesii selvagensis Bischoff, Osenegg & Mayer, 1989

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Teira dugesii est une espèce de sauriens de la famille des Lacertidae[1].

RépartitionModifier

Elle est endémique du Portugal[2]. Elle se rencontre à Madère, à Porto Santo, aux îles Desertas et aux îles Selvagens.

Elle a été introduite au Portugal continental dans la région de Lisbonne et aux Açores.

Liste des sous-espècesModifier

Selon Reptarium Reptile Database (13 mai 2014)[3] :

TaxinomieModifier

 
Teira dugesii
 
Teira dugesii

La sous espèce Teira dugesii mauli (Mertens, 1938) a été placée en synonymie avec Teira dugesii dugesii par Bischoff, Osenegg et Mayer en 1989[4] puis revalidée par Brehm, Harris, Alves, Jesus, Thomarat & Vicente en 2003[5]

Atlantolacerta andreanskyi a par le passé été placé dans ce genre.

EcoépidémiologieModifier

Il fait partie des nombreuses espèces susceptibles d'être parasité par des tiques et de jouer un rôle de réservoir secondaire ou alternatif pour la maladie de Lyme ou d'autres zoonoses véhiculées et transmises par les tiques[6]. Des grands mammifères à sang chauds comme le chevreuil et le sanglier semblent être devenus le premier réservoir (et/ou hôte) pour les tiques européennes[7].

ÉtymologieModifier

Cette espèce est nommée en l'honneur d'Antoine Louis Dugès (1797–1838)[8]. La sous-espèce, Teira dugesii selvagensis, composé de selvag et du suffixe latin -ensis, « qui vit dans, qui habite », lui a été donné en référence au lieu de sa découverte, les îles Selvagens.

Publications originalesModifier

  • Bischoff, Osenegg & Mayer, 1989 : Untersuchungen zur subspezifischen Gliederung der Madeira-Mauereidechse, Podarcis dugesii (Milne-Edwards, 1829). Salamandra, vol. 25, no 3/4, p. 237-259.
  • Mertens, 1938 : Eine melanistische Rasse der Madeira-Eidechse. Senckenbergiana, vol. 20, no 3/4, p. 287-290.
  • Milne-Edwards, 1829 : Recherches zoologiques pour servir à l'histoire des lézards, extraites d'une monographie de ce genre. Annales des Sciences Naturelles, Paris, vol. 16, p. 50-89 (texte intégral).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  3. Reptarium Reptile Database, consulté le 13 mai 2014
  4. Bischoff, Osenegg & Mayer, 1989 : Untersuchungen zur subspezifischen Gliederung der Madeira-Mauereidechse, Podarcis dugesii (Milne-Edwards, 1829). Salamandra, vol. 25, no 3/4, p. 237-259.
  5. Brehm, Harris, Alves, Jesus, Thomarat & Vicente, 2003 : Structure and Evolution of the Mitochondrial DNA Complete Control Region in the Lizard Lacerta dugesii (Lacertidae, Sauria). Journal of Molecular Evolution, vol. 56, p. 46–53.
  6. De Sousa, Lopes de Carvalho, Santos, Bernardes, Milhano, Jesus, Menezes & Nuncio, 2012 : Role of the lizard Teira dugesii as a potential host for Ixodes ricinus tick-borne pathogens. Applied and Environmental Microbiology, vol. 78, no 10, p. 3767–3769
  7. Wodecka, Rymaszewska & Skotarczak, 2013 : Host and pathogen DNA identification in blood meals of nymphal Ixodes ricinus ticks from forest parks and rural forests of Poland. Experimental and Applied Acarology, vol. 62, no 4, p. 543-555.
  8. Beolens, Watkins & Grayson, 2009 : The Eponym Dictionary of Reptiles. Johns Hopkins University Press, p. 1-296