Techniques de survie

compétences qui permettent de vivre dans les conditions les plus difficiles

Les techniques de survie permettent à un être humain de survivre dans un environnement hostile.

Stage de survie pour astronautes en 1963. De gauche à droite : un formateur inconnu, Neil Armstrong, John Glenn, Gordon Cooper et Pete Conrad.

En général, ces techniques permettent de combler les besoins primaires de l'humain : eau, nourriture, abri, habitat, et de permettre de bien penser, de demander de l'aide, de se déplacer en toute sécurité, d'éviter les interactions désagréables avec des animaux et des plantes et pour les premiers soins.

La plupart de ces techniques proviennent des idées de base et des capacités que l'être humain a développées depuis des milliers d'années. Elles permettent de mieux profiter des séjours prolongés en milieu reculés et des escapades dans la nature.

Les personnes qui font de la randonnée pédestre, de l'équitation, de la pêche, de la chasse ou autre activité, doivent s'assurer qu'elles ont les compétences de base de survie en milieu sauvage pour gérer une situation d'urgence. Certaines personnes utilisent aussi ces compétences pour mieux apprécier la nature.

Principales techniques de survieModifier

 
Abri construit à partir de bâches et de bâtons. Photo montrant des personnes déplacées lors de la Guerre civile du Sri Lanka.
 
Brochure d'information suédoise de 2018 intitulée « Si la crise ou la guerre arrive »[RB 1],[RB 2].

À la maison, la préparation consiste principalement à avoir des réserves de nourriture et d'eau pour plusieurs jours. En Suisse, l'Office fédéral pour l'approvisionnement économique du pays conseille à la population de stocker chez soi pour une semaine de produits alimentaires et d'eau de boisson (ainsi que quelques objets utiles)[1].

En pleine nature, les étapes essentielles pour survivre sont[2] :

  • s'orienter grâce à une montre et à l'heure solaire durant la journée, grâce à l'étoile polaire durant la nuit ;
  • s'abriter ;
  • se réchauffer en allumant un feu et en se couvrant ;
  • s'hydrater sans oublier de purifier l'eau en la filtrant ou en la faisant bouillir ;
  • se nourrir[3].

SurvieModifier

En 1999, Robert Bogucki, un américain, a survécu 43 jours dans le Grand Désert de Sable d'Australie avant d'être sauvé. Il n'a presque rien mangé ni bu durant cette période, et a parcouru environ 400 km. Il a fait l'objet d'un reportage.[réf. souhaitée]

Dans les médiasModifier

Ces techniques ont fait l'objet dans les années 2000 de deux émissions télévisées : Le Survivant et Seul face à la nature (Man vs. Wild).

La série semi-documentaire américaine I shouldn't be alive (en français : Je ne devrais pas être en vie) revient sur des cas réels de survie dans la nature.

Notes et référencesModifier

  1. « Provisions domestiques », Office fédéral pour l'approvisionnement économique du pays (page consultée le 28 février 2020).
  2. Infographie sur la survie
  3. Ces techniques résultent de la « règle des 3 » : on peut mourir du manque d'oxygène en 3 minutes, de froid en 3 heures, de soif en 3 jours, de faim en 3 semaines, de manque d'interactions sociales en 3 mois. cf. ; Véronique Warnod, Le guide médical-santé du voyageur, Cherche Midi, , p. 85-86.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

RéférencesModifier

  1. « Tous les foyers suédois vont recevoir une brochure les préparant à la guerre », Le Temps,‎ (lire en ligne).
  2. Anne-Françoise Hivert, « En Suède, un livret pour se préparer à la guerre », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  3. [PDF] Survie en milieu hostile sur nouvelobs.com (archives pdf), 29 juillet 1988
  4. Avec bagages et armes sur lemonde.fr (archives), 20 février 1988
  5. Aventure et survie par John Wiseman, sur unmondedaventures.fr, 12 janvier 2013
  6. (en) Peter Neville-Hadley, Why travel advice from a 19th-century polymath is still relevant today, sur South China Morning Post, 23 décembre 2017
  7. Nathalie Lamoureux, Au cœur de la survie, sur Le Point, 18 janvier 2017
  8. Baptiste Gouret, « L'anti-manuel de survie » d'Éric Milet, sur Ouest-France, 31 janvier 2017 (consulté le 12 mai 2019)

Articles connexesModifier