Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Techniques de relaxation

Ne pas confondre avec la technique de relaxation en mathématiques.

Les techniques de relaxation visent globalement à une réduction du stress[1] et ont pour objectif de générer une « diminution du niveau d’alerte, de la fréquence cardiaque et respiratoire, et de la tension artérielle» [2].

Ces techniques sont multiples et d'inspirations diverses. Elles peuvent s'apparenter aux psychothérapies, à la médecine psychosomatique ou au développement personnel. On y retrouve aussi des techniques dérivées du Yoga comme Āsana ou des méthodes de méditation.

Sommaire

Diversité des techniquesModifier

Usages de la relaxationModifier

PsychothérapieModifier

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Des psychothérapies s'appuient parfois sur les sensations corporelles comme support à un travail d'élaboration psychique (par ex.: les méthodes d'inspiration psychanalytique (Schultz, Ajurriaguerra, Sapir, Ranty). Ce type de relaxation ne vise donc pas simplement à une détente mais à un travail psychique.

La relaxation est une des médiations utilisées en thérapie psychomotrice (par un psychomotricien diplômé d'Etat).

Développement personnelModifier

Les techniques de relaxation sont devenues populaires chez les personnes qui recherchent un mieux-être, un relâchement des tensions et des blocages tant au niveau physique que psychologique[réf. souhaitée]. Dans les années 1960, des corrélations ont été trouvées entre les niveaux de stress et la santé physique et émotionnelle. Des effets mesurables sur la réduction de l'anxiété ont été constatés chez des personnes qui pratiquent certaines formes de méditation (comme la pleine conscience[3]).

À partir des années 1970, certains livres traitant de « relaxation » sont devenus des succès de vente aux États-Unis. En 1975, a été publié "The Relaxation Response" par Herbert Benson (professeur à Harvard), MD et Miriam Z. Klipper. Cet ouvrage a popularisé la méditation aux États-Unis[4].

Des travaux de recherche publiés dans les années 1980 ont indiqué des liens de causalité entre le stress et la santé et ont démontré que les techniques de relaxation pouvaient avoir des effets positifs sur l'état général (article du "New-York Times" paru en 1986[5].)

Gestion de la douleurModifier

Diverses techniques de relaxation sont utilisées dans la gestion de la douleur, telles que la respiration abdominale, la relaxation musculaire et l'imagerie guidée[6].

RéférencesModifier

  1. Lillian Sholtis Brunner,Suzanne C. Smeltzer,Brenda Bare,Doris Smith Suddarth, Soins infirmiers en médecine et en chirurgie, De Boeck, (présentation en ligne), p. 119
  2. Dominique Servant, TECHNIQUES DE RELAXATION: MODULES D'APPRENTISSAGE, Elsevier Masson, (présentation en ligne), p. 2
  3. Effectiveness of a meditation-based stress reduction program in the treatment of anxiety disorders
  4. The Relaxation Response, Herbert Benson et Miriam Z. Klipper, HarperCollins Publishers, 1975, Réed. 2000.
  5. Relaxation: surprising benefits detected, Daniel Goleman, The New York Times, May 13, 1986, retrieved May 23, 2006.
  6. Cognitive therapy with chronic pain patients Par Carrie Winterowd,Aaron T. Beck,Dan Gruener ch 6

BibliographieModifier

  • Anthropologie des relaxations de Stéphane Héas, L'Harmattan, 2004.
  • Le Corps en Psychothérapie de Relaxation de Yves Ranty, Paris, L'Harmattan, 2001.
  • Le Training Autogène Progressif de Yves Ranty, Paris, P.U.F. 1990
  • Le Training Autogène de J.H.Schultz,Paris, P.U.F.,1958.
  • La Relaxation de l'enfant, H. Wintrebert, Paris, L'Harmattan,2003
  • L'Enfant et la relaxation, Geneviève Manent, 4e édition, Ed. Le Souffle d'Or, 2009.
  • La Relaxation au quotidien, Geneviève Manent, 4e édition, Ed. Le Souffle d'Or, 2003.

Voir aussiModifier