Ouvrir le menu principal

TecSAR ou TECSAR est une famille de petits satellites de reconnaissance radar tout temps israéliens. Ils sont construits par Israel Aerospace Industries pour le compte de Tsahal. Le premier exemplaire de cette famille a été placé en orbite le par un lanceur indien PSLV-CA tiré depuis le Centre spatial de Satish Dhawan.

Caractéristiques techniquesModifier

Les satellites TecSAR ont une masse inférieure à 300 kg (260 kg à sec) dont 100 kg pour la charge utile. Le satellite est stabilisé trois axes et est conçu pour pouvoir être réorienté rapidement et ainsi modifier le site balayé par son radar. L'énergie est produite par deux paires de panneaux solaires déployables et non orientables qui fournissent en moyenne 750 Watts. Le satellite dispose d'une capacité de stockage des données de 240 gigabits. Sa durée de vie minimum est de 5 ans. Le bus utilisé est baptisé OptSat-2000[1],[2].

Charge utileModifier

La charge utile des satellites TecSAR est constituée par un radar à synthèse d'ouverture fonctionnant en bande X. Ce radar, baptisé XSAR (X-band Synthetic Aperture Radar) a été développé par la société israélienne Elta Systems (en) à partir d'un radar aéroporté du même constructeur. Il fonctionne sur la longueur d'onde de 3,1 cm. L'antenne parabolique utilise est constituée d'une résille déployée en orbite. Le radar lorsqu'il collecte des données consomme 1,6 kW. La résolution des images peut aller de moins de 1 mètre (observation de site ponctuel) à 8 mètres (fauchée large)[1].

Historique des lancementsModifier

Source [2]
Date de lancement (UTC) Nom Autre appellation Identifiant COSPAR Lanceur Base de lancement Masse Orbite Capacités (résolution,...) Remarque
Ofek 8 TecSAR 1 2008-002A   PSLV-CA   Satish Dhawan 260 kg 403 km × 581 km, 41º 18 m Succès
Ofek 10 TecSAR 2 2014-019A   Shavit-2   Palmachim 260 kg Orbite rétrograde 18 m Succès

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) ESA, « TecSAR » (consulté le 9 avril 2014)
  2. a et b (en) Gunter Dirk Krebs, « Ofeq 8, 10 (TECSAR 1, 2 / TechSAR 1, 2) » (consulté le 8 avril 2014)

Voir aussiModifier