Ouvrir le menu principal

Taux de réjection du mode commun

Le taux de rejet du mode commun (TRMC, ou CMRR pour Common Mode Rejection Ratio) est une valeur numérique quantifiant la capacité d'un amplificateur différentiel à rejeter la tension commune de ses deux entrées. Elle est généralement exprimée en décibel.

DéfinitionModifier

 
Les amplificateurs d'instrumentations sont étudiés afin d'avoir un TRMC le plus élevé possible

Idéalement, un amplificateur opérationnel est un amplificateur différentiel, c'est-à-dire qu'il amplifie la différence de potentiel entre ses deux entrées. On a pour relation :

 

avec   le gain différentiel de l'amplificateur, Vs la tension de sortie de cet amplificateur, V+ la tension appliquée sur l'entrée non-inverseuse et V- celle appliquée sur l'entrée inverseuse.

En pratique, la tension de sortie d'un AOP ne dépend pas uniquement de la différence de tension entre ses deux entrées, elle dépend aussi de la valeur moyenne des tensions sur ses deux entrées (ou tension de mode commun). La relation entrée sortie d'un AOP s'établit ainsi :

 

avec Gmc l'amplification de mode commun. Afin de définir la capacité de l'amplificateur à rejeter le mode commun, on définit le « taux de rejet du mode commun » (TRMC) :

 .

Pour un AOP, le TRMC en continu varie entre 70 et 130 dB suivant le type d'amplificateur[1] mais il diminue fortement avec l'augmentation de la fréquence.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Walt Jung, Op Amp Applications Handbook, Newnes, (ISBN 0750678445 et 978-0750678445), « 1-1: introduction », p. 6 : « Ideal Op Amp Attributes ».

Voir aussiModifier