Ouvrir le menu principal
Tatars de Roumanie

Populations significatives par région
Actual Constanta county CoA.png Constanța 19 601 (2010)[1]
Population totale 20 282 (2010)[1]
Autres
Langues Tatar et roumain
Religions Islam

Les Tatars de Roumanie (en roumain Tătarii din România) est l’une des minorités nationales légalement reconnues de ce pays. Selon le recensement de 2011[1], 20 282 Tatars vivent en Roumanie, principalement dans le județ de Constanța, où ils représentent 3,1 % de la population. Avec le județ Tulcea, le județ de Constanța compose la partie roumaine de la région historique de la Dobrogée.

HistoireModifier

 
Les langues parlées en Dobrogée en 1903.

La communauté tatare de Roumanie est implantée sur le territoire de l'actuelle Roumanie depuis de nombreux siècles. Sa constitution est le fruit de plusieurs vagues migratoires à différentes époques et de différents horizons :

DémographieModifier

Évolution de la population tartareModifier

 
Les 25.742 Tatars de Roumanie en 2002.
Année Tatars Langue maternelle tatare
Nombre Pourcentage Nombre Pourcentage
1930[3] 22 141 0,1 % 288 073[4] 1,6 %
1948[5] 28 782[4] 0,2 %
1956[5] 20 469 0,1 % 20 574 0,1 %
1966[5] 22 151 0,1 % 21 224 0,1 %
1977[5] 23 369 0,1 % 21 299 0,09 %
1992[5] 24 596 0,1 % 22 754 0,09 %
2002[6],[7] 23 935 0,1 % 21 272 0,1 %
2011[8] 20 282 0,1 % 17 677 0,09 %

Zones d'implantationsModifier

La population tatare est très concentrée puisque, puisqu'elle vit à plus de 96 % dans le județ de Constanța, 36 % des Tatars de Roumanie vivant dans la ville de Constanța et 16 % à Medgidia.

D'autres communes et villes possèdent une importante communauté tatare :

Situation socialeModifier

Selon le recensement de 2011, la communauté tatare est bien plus urbanisée que la moyenne nationale (28 % d'entre eux vivant dans des communes contre 46 % en moyenne). De plus, elle se distingue par sa pratique majoritaire de la religion musulmane (99 % de musulmans chez les Tatars). Enfin, 86 % des personnes s'étant déclarées d'ethnie tatare ont déclaré avoir la langue tatare comme langue maternelle, 13 % le roumain et 1 % le turc[8].

Représentation politiqueModifier

En 1990 les Tatars de Roumanie ont formé avec les Turcs une organisation commune appelée « Union minoritaire ethnique turque de Roumanie » (en roumain : Uniunea Minoritară Etnică Turcă din România)[9], mais des scissions sont intervenues ultérieurement.

Notes et référencesModifier

  1. a b et c (ro) « Tab8. Populația stabilă după etnie – județe, municipii, orașe, comune », sur recensamantromania.ro.
  2. Les Russes étendirent alors la dénomination de « Bessarabie » à toute la Moldavie orientale, y compris la partie qui n'était pas province turque
  3. Recensământul general al populației României din 29 decembrie 1930, Vol. II, pag. XXIV
  4. a et b Langues turque et tatare
  5. a b c d et e (en) « Hungarians in Transylvania between 1870 and 1995 », sur kia.hu (consulté le 20 juillet 2008).
  6. http://www.insse.ro/cms/files/rpl2002rezgen1/14.pdf
  7. http://www.insse.ro/cms/files/rpl2002rezgen1/17.pdf
  8. a et b http://www.recensamantromania.ro/rezultate-2/
  9. (ro) Gidó Attila, Cronologia minorităţilor naţionale din România: Vol. II Macedoneni, polonezi, ruşi lipoveni, ruteni, sârbi, tătari şi turci, Editura Institutului Pentru Studierea Problemelor Minoritatilor Nationale, (ISBN 9786068377216, lire en ligne).

Voir aussiModifier