Taras Bulba (film, 1962)

film sorti en 1962
Taras Bulba
Réalisation J. Lee Thompson
Scénario Waldo Salt
Karl Tunberg
Acteurs principaux
Sociétés de production Avala Film
Harold Hecht Productions
Pays d’origine Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie
Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Aventure, drame, historique, romance, guerre
Durée 122 minutes
Sortie 1962


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Taras Bulba (Taras Bulba) est un film américano-yougoslave réalisé par J. Lee Thompson, sorti en 1962.

SynopsisModifier

Inspiré du roman homonyme de Nicolas Gogol, l'histoire imaginaire est située au XVIe siècle, en Ukraine. Avec l'aide des Cosaques, les Turcs sont repoussés par les Polonais. La victoire est suivie d'un massacre des Cosaques zaporogues auxquels les Polonais veulent prendre les steppes. Les Cosaques survivants décident de se disperser pour préparer leur revanche. Taras Bulba (Yul Brynner) est l'un de leurs chefs et s'engage à réunir dès l'heure venue la « confrérie des zaporogues ». Il prend cependant la décision d'envoyer ses fils, Andrei et Ostap (Tony Curtis et Perry Lopez), dans une école polonaise. L'idée est stratégique : connaître l'ennemi. L'amour s'en mêle. Andrei et la fille du gouverneur, Natalia Dubrov, sont les deux tourtereaux. Mais le frère de la belle ne supporte pas l'affront fait par cet amour d'un sauvage. L'expédition punitive se retourne contre lui. Il meurt. Pour les Polonais, c'est un crime et les deux fils de Taras Bulba doivent fuir Kiev plus tôt que prévu. De retour parmi les leurs, les Cosaques zaporogues se réunissent. Avec cette nouvelle génération, une nouvelle armée Cosaque est levée. Ils font le siège d'une ville. Les sentiments amoureux d'Andrei pour Natalia, fille du gouverneur, ne facilitent pas les choses. Pour l'amour de Natalia, pour lui sauver la vie, tandis que le bûcher est déjà en feu, Andrei change de camp. Le voilà sous l'uniforme polonais guidant un bataillon.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier