Tarabya I

Tarabya I, ou Tarabyagyi (birman တရဖျားကြီး, təja̰pʰjá dʑí ; vers 1299–1340) est le deuxième roi de Sagaing, dans le centre-ouest de la Birmanie (République de l'Union du Myanmar). Il régna de 1323 à 1336[1]. Il succéda à son demi-frère maternel Sawyun en . En 1336, il fut renversé et emprisonné par son propre fils Shwetaungtet[2]. Lorsque celui-ci fut assassiné en par son premier ministre Nandapangyan, Tarabya fut lui aussi mis à mort[2].

JeunesseModifier

La mère de Tarabya, Yadanabon, était shane[3], comme l'était aussi probablement son père. Celui-ci mourut peu après sa naissance, vers 1299, et un an plus tard Yadanabon se remaria avec Thihathu, l'un des « trois frères shans » du Royaume de Myinsaing, dont elle eut un fils, Sawyun[2]. Sawyun espérait être choisi comme prince héritier du nouveau Royaume de Pinya, mais il se vit préférer Uzana I. Il quitta alors Pinya pour fonder un royaume rival à Sagaing en 1315 ; Tarabya fit partie de ceux qui l'accompagnèrent.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Maung Htin Aung, A History of Burma, New York and London, Cambridge University Press, , p. 336
  2. a b et c Hmannan, pp. 390–391
  3. (my) Hmannan Yazawin, vol. 1, Yangon, Ministry of Information, Myanmar, (1re éd. 1829), « Myinsaing Dynasty », p. 371–372