Tan Dun

compositeur chinois, violoniste de l'Opéra de Pékin

Tan Dun (谭盾, Tán Dùn) est un compositeur chinois et chef d'orchestre, né le à Changsha, capitale de la province du Hunan.

Tan Dun
Image dans Infobox.
Fonction
Ambassadeur de bonne volonté de l'UNESCO
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (63 ans)
ChangshaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
谭盾Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Université Columbia
School of the Arts de l'université Columbia (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Committee of 100 (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Instrument
Genre artistique
Site web
(en) tandun.comVoir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Œuvres principales
The First Emperor (d), Marco Polo (d), Martial Arts Trilogy (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Tan Dun est né en 1957 dans un village de Changsha, dans la province chinoise du Hunan. Enfant, il était fasciné par les rituels et les cérémonies du chaman du village, qui étaient généralement mis en musique avec des objets naturels tels que des pierres et de l'eau[1]. En raison des interdictions promulguées pendant la Révolution culturelle, il a été découragé de poursuivre la musique et a été envoyé travailler comme planteur de riz dans la commune de Huangjin. Il s'est joint à un ensemble d'autres habitants de la commune et a appris à jouer des instruments à cordes traditionnels chinois. À la suite d'un accident de ferry qui a entraîné la mort de plusieurs membres d'une troupe d'opéra de Pékin, Tan Dun a été appelé en tant qu'altiste et arrangeur. Ce premier succès lui vaut une place dans l'orchestre, et de là, il part étudier au Conservatoire central de musique de Pékin en 1977[2], où il entre en contact avec des compositeurs tels que Toru Takemitsu, George Crumb, Alexander Goehr, Hans Werner Henze, Isang Yun et Chou Wen-Chung, qui influencent tous son sens du style musical.

En 1986, il s'installe à New York en tant que doctorant à l'université de Columbia, où il étudie à nouveau avec Chou Wen-Chung, qui avait étudié sous la direction d'Edgard Varèse. À Columbia, Tan Dun découvre la musique de compositeurs tels que Philip Glass, John Cage, Meredith Monk et Steve Reich, et commence à intégrer ces influences dans ses compositions. Il termine sa thèse, Death and Fire : Inspirée par une visite au Musée d'art moderne, Death and Fire est une courte symphonie qui s'inspire des peintures de Paul Klee[3]. Le , il crée la chanson thème de la grande ouverture du Disney Resort de Shanghai. Le , il est nommé doyen du Conservatoire de musique du Bard College.

Tan Dun s'est installé aux États-Unis en 1986. Il a remporté un Oscar du cinéma et un Grammy Award pour sa composition du film Tigre et Dragon.

ŒuvresModifier

FilmsModifier

OpéraModifier

  • 1995 : Marco Polo, livret de Paul Griffiths
Création le à la Biennale de Munich en Allemagne. Solistes, chœur et ensemble dirigés par Tan Dun. Mise en scène de Martha Clarke. L'œuvre a reçu le Grawemeyer Award en 1998.
  • 1998 : Peony Pavilion
  • 2002 : Tea : A Mirror of the Soul
  • 2006 : The First Emperor
Première au Metropolitan Opera de New York le avec Placido Domingo dans le rôle-titre et Tan Dun lui-même dirigeant l'orchestre

Symphonies et concertosModifier

  • 1983 : Self Portrait, from "Death and Fire"
  • 1985 : On Taoism
  • 1987 : Out of Peking Opera
  • 1992 : Death and Fire: Dialogue with Paul Klee
  • 1995 : Concerto for Pizzicato Piano and Ten Instruments
  • 1997 : Heaven Earth Mankind: Symphony 1997
  • 1997 : Overture: Dragon and Phoenix, from Heaven Earth Mankind
  • 1997 : Requiem and Lullaby, from Heaven Earth Mankind
  • 1997 : Song of Peace, from Heaven Earth Mankind
  • 1994 : Yi1: Intercourse of Fire and Water
  • 1996 : Yi2: Concerto for Guitar and Orchestra
  • 1999 : 2000 Today: A World Symphony for the Millennium
  • 1999 : Concerto for String Orchestra and Pipa
  • 1999 : Concerto for String Orchestra and Zheng
  • 2002 : Yi°: Concerto for Orchestra
  • 2004 : Four Secret Roads of Marco Polo
  • 2008 : Piano Concerto: "The Fire"
  • 2009 : Internet Symphony
  • 2009 : Symphony for Strings
  • 2011 : Symphonic Poem on 3 Notes
  • 2012 : Atonal Rock n' Roll
  • 2012 : Concerto for Orchestra
  • 2012 : Percussion Concerto: "The Tears of Nature"

Musique de chambreModifier

  • 1978, 2002 : Eight Memories in Watercolor, for piano
  • 1986 : Eight Colors for String Quartet
  • 1987 : In Distance
  • 1988 : Silk Road, for soprano, voice, and percussion
  • 1989, 1992 : Traces, for piano
  • 1991 : Elegy: Snow in June, for cello and percussion
  • 1992 : Circle with Four Trios, Conductor and Audience
  • 1993 : Lament: Autumn Wind
  • 1994 : C A G E, for solo piano
  • 1995 : A Sinking Love, for soprano and 4 violas da gamba
  • 1997 : Concerto for Six
  • 1999 : Concerto for String Quartet and Pipa
  • 2000 : Dew Drop Falls, for solo piano
  • 2002 : Seven Desires for Guitar
  • 2006 : Secret Land, for 12 cellos
  • 2009 : Violin Concerto: The Love
  • 2010 : Chiacone—after Colombi, for solo cello

Musique organiqueModifier

  • 1998 : Water Concerto for water percussion and orchestra
  • 2003 : Paper Concerto for paper percussion and orchestra
  • 2004 : Water Music
  • 2009 : Earth Concerto for stone and ceramic percussion with orchestra

Musique rituelleModifier

  • 1989 : Nine Songs
  • 1990 : Orchestral Theatre I: O
  • 1992 : Orchestral Theatre II: Re
  • 1994 : Ghost Opera, pour quatuor à cordes et pipa
  • 1996 : Red Forecast (Orchestra Theatre III)
  • 1999 : The Gate (Orchestral Theatre IV)
  • 2006 : Buddha Passion

OratorioModifier

  • 2000 : Water Passion

MultimediaModifier

  • 2000 : Crouching Tiger Concerto, for cello and chamber orchestra
  • 2002 : The Map: Concerto for Cello, Video and Orchestra
  • 2010 : Hero Concerto
  • 2010 : The Banquet
  • 2013 : Martial Arts Cycle
  • 2013 : Nu Shu: The Secret Songs of Women

DistinctionsModifier

RécompensesModifier

NominationsModifier

HonneursModifier

Notes et référencesModifier

  1. Frank J. Oteri. "Tradition and Innovation: The Alchemy of Tan Dun." Tan Dun Online, October 15, 2007. Accessed November 1, 2013. « Archived copy » [archive du ] (consulté le 4 novembre 2013).
  2. Central Conservatory of Music. "CCOM Celebrates Its 70th Founding Anniversary." November 11, 2010. Accessed November 1, 2013. http://en.ccom.edu.cn/wn/events/2010f/201209030013.shtml.
  3. The Department of Music at Columbia University. "Dun, Tan." Accessed November 1, 2013. http://music.columbia.edu/people/bios/tdun.
  4. kulturpreise.de

Liens externesModifier