Tamara Konstantinova

Héroïne de l'Union soviétique
Tamara Konstantinova
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
VoronejVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Cimetière Kominternovskoïé (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Allégeance
Activité
Autres informations
Parti politique
Armes
Grade militaire
Conflit
Distinctions

Tamara Fiodorovna Konstantinova (1919-1999) est une pilote des Forces aériennes soviétiques pendant la Seconde Guerre mondiale. Le , elle reçoit le titre de Héroïne de l'Union soviétique. Son frère, Vladimir Konstantinov, est aussi un Héros de l'Union soviétique[1].

Enfance et éducationModifier

Konstantinova est née le dans une famille de paysans russes de l'oblast de Tver en République socialiste fédérative soviétique de Russie. Son père est un forgeron et sa mère est institutrice. Après avoir obtenu son diplôme de l'école secondaire, elle s'inscrit à l'école de pilotage et en 1940, est diplômée comme instructrice de vol et donne des cours à l'aéroclub de Tver[2].

Seconde Guerre mondialeModifier

Après avoir terminé ses études en soins infirmiers, Konstantinova rejoint l'Armée rouge en et est affectée à une unité d'aviation en tant que médecin. En raison de son expérience antérieure en aéroclub, elle envoie des lettres à ses supérieurs pour demander sa réaffectation en tant que pilote. En , elle a été affectée au 386e Régiment de Bombardiers légers comme le pilote d'un Po-2. Plus tard, elle est transférée au 566e Régiment d'aviation d'attaque (999e Régiment d'Attaque au Sol, 277e Division d'Assaut d'Aviation, 1rearmée aérienne, Troisième front biélorusse) comme navigatrice d'un escadron dans un Ilyushin Il-2. Elle fait un total de 66 missions de combat de jour pour attaquer les forces ennemies et les infrastructures, 40 au-dessus de la Prusse Orientale endommageant 25 mortiers et 18 canons anti-aériens, après lesquelles elle est nominée pour le titre de Héroïne de l'Union soviétique. Elle reçoit le titre de Héroïne de l'Union soviétique, avec un Ordre de Lénine ainsi que les deux Ordres du Drapeau rouge et l'Ordre de l'Étoile rouge[3],[4].

Après-guerreModifier

Après la guerre, Konstantinova devient réserviste mais finit par prendre sa retraite militaire peu après. Elle travaille dans le service des affaires sociales du Comité Exécutif de l'Oblast de Voronej et devient membre du Parti Communiste en 1949. Elle meurt le à l'âge de 79 ans et est enterrée dans le cimetière Kominternovskoïe[2].

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. (en) Kazimiera Janina Cottam, Women in war and resistance: selected biographies of Soviet women soldiers, Newburyport, MA, Focus Publishing/R. Pullins Co, (ISBN 1585101605, OCLC 228063546, présentation en ligne).
  2. a et b (ru) « Константинова Тамара Фёдоровна », sur www.warheroes.ru (consulté le ).
  3. (ru) « Константинова Тамара Федоровна » [archive du ], sur podvignaroda.mil.ru (consulté le ).
  4. (ru) « Константинова Тамара Федоровна », sur airaces.narod.ru (consulté le ).