Tamar d'Iméréthie (morte en 1510)

Tamar d'Iméréthie
თამარ
Description de cette image, également commentée ci-après
Peinture murale de la reine Tamar au monastère de Ghélati.

Titre

Reine consort d'Iméréthie

1483
(27 ans)

Prédécesseur Hélène (femme de Bagrat VI de Géorgie)
Successeur Hélène (femme de Bagrat III d'Iméréthie)
Biographie
Décès
Koutaïssi (Iméréthie)
Sépulture Monastère de Ghélati
Conjoint Alexandre II d'Iméréthie
Enfants Bagrat
David
Vakhtang
Khosro
Hélène
Religion Catholicossat d'Abkhazie

Tamar d'Iméréthie (en géorgien : თამარ, ou t'amar; morte le à Koutaïssi) est une reine de Géorgie occidentale à partir de 1483 et, à la suite de la division du royaume de Géorgie en 1490, la reine consort d'Iméréthie jusqu'en 1510. Mariée au roi Alexandre II, son ascendance n'est pas connue et sa vie guère plus. Elle règne avec son mari lors d'une période de guerres contre le Karthli et l'Empire ottoman et donne naissance à cinq enfants, dont le futur Bagrat III d'Iméréthie.

BiographieModifier

Peu reste connu sur la vie de Tamar, qui vient probablement d'une famille noble géorgienne[Notes 1]. En 1483, elle épouse Alexandre Bagration[1], qui prend pouvoir la même année à Koutaïssi comme roi de Géorgie occidentale, en opposition contre Constantin II de Géorgie[2].

D'après l'historien français Marie-Félicité Brosset, Tamar possède une large influence en tant que reine consort, surtout après l'indépendance de l'Iméréthie en 1490, et Brosset écrit qu'Alexandre II et Tamar règnent « conjointement »[3]. En 1495, elle est citée avec le roi pour avoir offert au monastère de Ghélati de nombreuses offrandes, participant ainsi au rétablissement de cette institution orthodoxe après le pillage de ses biens par Constantin II[3]. Tamar consacre aussi une nouvelle cérémonie pour nourrir les pauvres lors de l'Ascension du [Notes 2] et fait construire une maison pour un prêtre permanent à Ghélati[3].

La reine Tamar est à nouveau citée pour avoir organisé un repas pour les pauvres lors de la fête du Samedi de Lazare, le [Notes 3],[3].

En 1510, Alexandre II quitte son royaume pour envahir le Karthli. Tamar meurt en son absence à Koutaïssi le . Elle est enterrée au monastère de Ghélati et son mari meurt moins d'un mois plus tard[1].

FamilleModifier

Tamar épouse le roi Alexandre II d'Iméréthie, héritier de la dynastie des Bagratides, en 1483. Ensemble, ils ont cinq enfants[3]:

NotesModifier

  1. Les rois géorgiens étaient interdit d'épouser une femme ne venant pas de sang noble, tandis que Tamar est un nom géorgien commun.
  2. D'après le mathématicien Michael Hartley, la fête de Pâques tombe le 21 avril en 1495. L'Ascension se fête 40 jours plus tard.
  3. D'après le mathématicien Michael Hartley, la fête de Pâques tombe le 18 avril en 1509. Le Samedi de Lazare est célébré huit jours plus tôt.

RéférencesModifier

  1. a et b (en) The Royal Ark, « Imereti - Page 3 » (consulté le 4 janvier 2018).
  2. (en) Donald Rayfield, Edge of Empires: A History of Georgia, Reaktion Books, 2012, p. 45.
  3. a b c d et e Marie-Félicité Brosset, Rapports sur un voyage archéologique dans la Géorgie et dans l'Arménie, exécuté en 1847-1848 sous les auspices du Prince Vorontzof, Lieutenant du Caucase, Saint-Pétersbourg, 1851, p. 50.

BibliographieModifier

  • Marie-Félicité Brosset, Rapports sur un voyage archéologique dans la Géorgie et dans l'Arménie, exécuté en 1847-1848 sous les auspices du Prince Vorontzof, Lieutenant du Caucase, Saint-Pétersbourg, 1851, 63 p.