Ouvrir le menu principal

Tall Rifaat
Noms
Nom arabe تل رفعت
Administration
Pays Drapeau de la Syrie Syrie
Mohafazah Alep
Démographie
Population 27 086 hab. (2009)
Géographie
Coordonnées 36° 28′ nord, 37° 06′ est
Altitude 457 m
Divers
Site(s) touristique(s) Ayn Dara
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Syrie

Voir sur la carte administrative de Syrie
City locator 14.svg
Tall Rifaat

Tall Rifaat ou Tell Rifaat (en arabe : تل رفعت) est une ville du nord de la Syrie, à 40 kilomètres au nord d'Alep. Elle dépend administrativement du gouvernorat d'Alep et du district d'Azaz. Selon le recensement de 2004, la ville comptait alors une population de 20 514 habitants[1] et selon le recensement de 2009, une population de 27 086 habitants.

Sommaire

GéographieModifier

Tall Rifaat se trouve dans la région du mont Siméon (dont c'est le tell le plus important). La ville est proche des localités d'Azaz au nord, Mari à l'est, Kafr Naya au sud, Deïr Djamal et Aqiba au sud-ouest et Ibbin à l'ouest. Elle est à 330 kilomètres au nord/nord-est de Damas et à une vingtaine de kilomètres de la frontière turque[2].

HistoireModifier

Histoire antiqueModifier

La localité est habitée depuis l'Âge de fer. Tell Rifaat est le lieu de la ville antique d'Arpad de l'époque assyrienne. Elle était également habitée du temps des Séleucides (IVe siècle av. J.-C. - 63 ap. J.-C.).

Histoire récenteModifier

Article détaillé : Bataille d'Alep.

Au début de l'été 2012, les autorités gouvernementales (baassistes) sont chassées de la ville et remplacées par un conseil islamique sunnite formé d'anciens officiers de l'armée et d'opposants locaux au régime, dont certains sont juristes. Le conseil impose la loi de la chariah dans la zone[3]. Le 8 août 2012, Tall Rifaat est attaqué par les forces aériennes syriennes, ce qui provoque la mort de six personnes, toutes membres de la famille Blaw. Selon ces opposants islamiques au régime, l'armée a l'intention de s'assurer le passage de la route entre Alep et Tall Rifaat. Mais en novembre 2013, le groupe État islamique d'Irak et du Levant défait les milices locales de l'armée syrienne libre qui assuraient l'approvisionnement en provenance de Turquie et s'empare de Tall Rifaat. Les hommes de l'EI en sont délogés après de durs combats en janvier 2014 par des rebelles du Front islamique, notamment ceux du Liwa al-Fatah qui sont majoritaires[4]. Le chef de l'EIIL, Haji Bakr, est tué par les rebelles[5].

Article détaillé : Bataille de Tall Rifaat.

En février 2016, les troupes du régime progressent au nord d'Alep et arrivent à quelques kilomètres de Tall Rifaat[6]. Le 15 février, la ville est prise aux rebelles par les YPG et Jaysh al-Thuwar[7].

Notes et référencesModifier