Takahashi (Okayama)

ville japonaise

Takahashi-shi
高梁市
Takahashi (Okayama)
Panorama de la ville
Drapeau de Takahashi-shi
Drapeau
Administration
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Chūgoku
Préfecture Okayama
Code postal 〒716-8501
Démographie
Population 30 653 hab. (decembre 2018)
Densité 56 hab./km2
Géographie
Coordonnées 34° 47′ 29″ nord, 133° 37′ 00″ est
Superficie 54 699 ha = 546,99 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : préfecture d'Okayama
Voir sur la carte administrative de Préfecture d'Okayama
City locator 13.svg
Takahashi-shi
Géolocalisation sur la carte : Japon
Voir sur la carte administrative du Japon2
City locator 13.svg
Takahashi-shi
Géolocalisation sur la carte : Japon
Voir sur la carte topographique du Japon2
City locator 13.svg
Takahashi-shi
Liens
Site web http://www.city.takahashi.okayama.jp/

Takahashi (高梁市, Takahashi-shi?) est une ville située dans la préfecture d'Okayama, au Japon.

GéographieModifier

SituationModifier

Takahashi s’étend sur la plaine de Kibi, dans la préfecture d'Okayama, au Japon.

DémographieModifier

En , la population de Takahashi était de 30 653 habitants[1], répartis sur une superficie de 546,99 km2[2].

HydrographieModifier

Bordée de chaînes montagneuses, Takahashi est traversée par le fleuve Takahashi (ja).

HistoireModifier

Takahashi appartient à l’origine à la province de Bitchū. Plus tard durant l’époque d’Edo, elle devient le centre du domaine de Bitchū-Matsuyama, majoritairement dirigé par les clans Mizunoya (1642-1693) et Itakura (1744-1871). Un château s’élève d’ailleurs sur le mont Gagyū depuis les XIIIe et XIVe siècles[3].

La ville moderne est fondée officiellement le . En 2004, les bourgs d'Ukan, Nariwa, Kawakami et Bitchū fusionnent avec Takahashi.

TransportsModifier

La ville est desservie par la ligne ferroviaire Habuki de la West Japan Railway Company, ainsi que par les routes nationales no 180, 313 et 484.

Culture locale et patrimoineModifier

 
Quartier traditionnel de Fukiya.

Parmi les monuments et sites remarquables figurent[4],[5] :

  • le château de Bitchū Matsuyama, réputé pour être le plus élevé (478 m d’altitude) du Japon. Siège du domaine éponyme, il a été fortement rénové au XXe siècle ;
  • le temple Zen Raikui-ji, bâti en 1604 et connu pour son jardin japonais ;
  • divers bâtiments et établissements traditionnels au centre de la ville, comme les maisons de samouraïs et le quartier de Fukiya. On y trouve également un musée d’histoire régionale.
  • Mine de cuivre de Yoshioka

Notes et référencesModifier

  1. (ja) Mairie de Takahashi, « 高梁市の人口と世帯数(平成30年) » [« Population de la ville de Takahashi et nombre de ménages (2018) »] (consulté le 7 janvier 2019).
  2. (ja) Mairie de Takahashi, « 高梁市の概況 » [« Informations générales sur la ville de Takahashi »] (consulté le 7 janvier 2019).
  3. Stephen Turnbull et Peter Dennis, Japanese castles 1540-1640, Osprey Publishing, (ISBN 9781841764290), p. 56.
  4. Japon, Michelin, (ISBN 9782067139466, lire en ligne), p. 290.
  5. (en) Lonely planet Japan, Lonely planet, (ISBN 9781740599245, lire en ligne), p. 402.

Voir aussiModifier

Liens externesModifier