Taiaro

île française

Taiaro
Photo satellite de la NASA
Photo satellite de la NASA
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Archipel Tuamotu
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 15° 45′ 00″ S, 144° 37′ 59″ O
Superficie km2
Point culminant 5 m
Géologie Atoll
Administration
Collectivité d'outre-mer Polynésie française
District Tuamotu
Commune Fakarava
Démographie
Population hab. (2017[1])
Densité 0,33 hab./km2
Autres informations
Découverte 1835
Fuseau horaire UTC-10
Géolocalisation sur la carte : Polynésie française
(Voir situation sur carte : Polynésie française)
Taiaro
Taiaro
Géolocalisation sur la carte : Archipel des Tuamotu
(Voir situation sur carte : Archipel des Tuamotu)
Taiaro
Taiaro
Atolls en France

Taiaro, ou Maro-taua[2], est un atoll situé dans l'archipel des Tuamotu en Polynésie française. Depuis 1977, Taiaro fait partie des sept atolls de la commune de Fakarava classés Réserve de biosphère par l’UNESCO[3].

GéographieModifier

Taiaro est situé à 45 km à l'est de Raraka et de Kauehi, les deux atolls les plus proches, et à 530 km à l'est de Tahiti. C'est un atoll de forme ovoïde de 5,7 km de longueur et 3,6 km de largeur maximales pour une surface de terres émergées de 6 km2 culminant à 5 mètres au-dessus du niveau de la mer[4]. Son lagon – complètement fermé, et hyper-salin[5], en raison de la fermeture de ses hoas par accumulation de sable et de graviers, mais communiquant occasionnellement lors de fortes tempêtes avec l'océan par des passes habituellement sèches ou tairuas[6] –, est d'une surface de 12 km2 et d'une profondeur maximale de 25 m[4].

Taiaro est administrativement rattaché à la commune de Fakarava. L'atoll est la propriété privée de W. A. Robinson[4] et est habité par cinq personnes (en ) qui en assurent le gardiennage. Le recensement de 2017 ne dénombre cependant que deux habitants permanents[1].

HistoireModifier

Découverte par les EuropéensModifier

La première mention de l'atoll a été faite par Robert FitzRoy le [7],[8] en faisant le dernier des atolls recensés et cartographié dans les Tuamotu. Du au , l'atoll est visité par l'expédition américaine menée par Charles Wilkes qui le nomme King's Island[2],[7].

Au XIXe siècle, Taiaro devient un territoire français, peuplé d'une quinzaine habitants autochtones, où se développe la production d'huile de coco (avec environ quinze tonneaux par an vers 1860)[9].

En 1977, l'atoll – avec six autres de la commune de Fakarava que sont Aratika, Fakarava, Kauehi, Niau, Raraka et Toau – est classé « Réserve de biosphère » par l'UNESCO, classement renouvelé en 2006 et 2017[3],[5],[10].

Période contemporaineModifier

En 1977, Taiaro est déclaré zone protégée par l'UNESCO sous le nom de « réserve de la biosphère de l'atoll Taiaro ». Il est considéré par l'Union internationale pour la conservation de la nature comme l'un des plus importants conservatoires biologiques de Polynésie[4].

ÉconomieModifier

Les quelques habitants de l'atoll pratiquent la production de la coprah.

Faune et floreModifier

Taiaro abrite vingt-trois espèces végétales différentes, originelles mis à part quelques cocotiers plantés, et son lagon, légèrement hypersalin[5], héberge vingt-trois espèces de mollusques et cinquante espèces de poissons différents[4].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Recensement de 2017 – Répartition de la population de la Polynésie française par îles, Institut de la statistique de la Polynésie française (ISPF), consulté le 27 février 2019.
  2. a et b Names of the Paumotu Islands, with the Old Names So Far As They Are Known par J.L. Young dans The Journal of the Polynesian Society, vol. 8, no 4, décembre 1899, pp. 264-8.
  3. a et b Réserve de biosphère de la commune de Fakarava, MAB France, consulté le 3 mars 2019.
  4. a b c d et e (en) Review of the protected areas system in Oceania Arthur L. Dahl, IUCN Commission on National Parks and Protected Areas, United Nations Environment Programme, éd. IUCN, 1986, (ISBN 9782880325091), p. 51 et 205.
  5. a b et c Commune de Fakarava, UNESCO, février 2015.
  6. (en) David Hopley (dir), Encyclopedia of Modern Coral Reefs: Structure, Form and Process, Encyclopedia of Earth Sciences Series, Springer Science+Business Media, 2010, (ISBN 9789048126385), p. 56.
  7. a et b Jacques Bonvallot, Les Atolls des Tuamotu, éditions de l'IRD, 1994, (ISBN 9782709911757), pp. 275-282.
  8. Pierre-Yves Toullelan, Tahiti et ses archipels, éditions Karthala, 1991, (ISBN 2-86537-291-X), p. 61.
  9. Étienne Avalle, Notices sur les colonies françaises, éditions Challamel aîné, Paris, 1866, p. 637.
  10. Atlas de Polynésie : Taiaro, Direction des ressources marines du Gouvernement de la Polynésie française, consulté le 5 avril 2019.

Liens externesModifier