Ouvrir le menu principal

Tahar Hadjar
Illustration.
Fonctions
Ministre algérien de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique

(3 ans, 10 mois et 18 jours)
Président Abdelaziz Bouteflika
Premier ministre Abdelmalek Sellal
Abdelmadjid Tebboune
Ahmed Ouyahia
Noureddine Bedoui
Gouvernement Sellal IV
Tebboune
Ouyahia X
Prédécesseur Mohamed Mebarki
Successeur Tayeb Bouzid
Biographie
Date de naissance (66 ans)
Lieu de naissance Tiaret
Nationalité Algérienne
Parti politique Front de libération nationale
Diplômé de Université d'Alger
Université Paris-Sorbonne
Profession Professeur

Tahar Hadjar est un homme politique algérien, député de FLN, ex ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique d'Algérie[1].

ParcoursModifier

Tahar Hadjar est titulaire d'un doctorat d'état en études arabo-islamiques de l'Université Paris-Sorbonne [2]. En 1993, il sera maître de conférence puis professeur à l'Université d'Alger jusqu'en 2015. En parallèle, il sera vice-recteur, puis de 1996 à 2015, recteur de l'Université d'Alger.

Il cumulera également de nombreux postes administratifs:

  • Directeur de la coopération et des études juridiques au ministère de l'éducation nationale de 1993-1994.
  • Président du comité pédagogique Littérature de 1981 à 1982.
  • Membre du Haut Conseil de la Magistrature
  • Membre du Conseil d'Administration de l'institut Diplomatique et des Relations Internationales
  • Membre du Conseil d'Administration de l'Agence Algérienne de la coopération internationale

PolémiqueModifier

Le 7 août 2018, Tahar Hadjar alors ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a déclaré : « En quoi ça m’avance moi, si on a un prix Nobel issu de l’Université d’Alger ? Quelle serait sa répercussion sur l’enseignement ? », des propos qui ont déclenché une vive polémique[Par qui ?][pourquoi ?][3].

RéférencesModifier