Ouvrir le menu principal

Tahanea
Vue satellite de l'atoll.
Vue satellite de l'atoll.
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Archipel Tuamotu
Localisation Océan Pacifique
Coordonnées 16° 52′ 00″ S, 144° 46′ 00″ O
Superficie 7,7 km2
Géologie Atoll
Administration
Collectivité d'outre-mer Polynésie française
District Tuamotu
Commune Anaa
Démographie
Population Aucun habitant (2017[1])
Autres informations
Découverte 1774
Fuseau horaire UTC-10

Géolocalisation sur la carte : Polynésie française

(Voir situation sur carte : Polynésie française)
Tahanea
Tahanea

Géolocalisation sur la carte : Archipel des Tuamotu

(Voir situation sur carte : Archipel des Tuamotu)
Tahanea
Tahanea
Atolls en France

Tahanea est un atoll situé dans l'archipel des Tuamotu en Polynésie française. Il est administrativement rattaché à la commune d'Anaa.

Sommaire

GéographieModifier

SituationModifier

Tahanea est situé à 15 km à l'est de Faaite, l'île la plus proche, ainsi qu'à 78 km au nord-est d'Anaa et à 455 km au nord-est de Tahiti. De forme ovale, l'atoll fait 48 km de longueur et 15,2 km de largeur maximales pour une superficie de terres émergées de 7,7 km2 réparties sur une centaine de petits motus. Son grand lagon couvre une superficie de 522,5 km2 et est accessible depuis l'océan par trois passes situées au nord.

L'atoll n'est pas habité de nos jours de manière permanente[1], mais quelques maisons se trouvent à l'entrée de la passe nord-est sur le motu Otao.

GéologieModifier

D'un point de vue géologique, l'atoll est la très fine excroissance corallienne (de seulement quelques mètres) du sommet du mont volcanique sous-marin homonyme, qui mesure 3 375 mètres depuis le plancher océanique, formé il y a 51,7 à 54,3 millions d'années[2].

HistoireModifier

La première mention de l'atoll est faite par le navigateur espagnol Domingo de Boenechea le qui nomme l'île San Blas[3],[4]. L'explorateur russe Fabian Gottlieb von Bellingshausen aborde l'atoll le 16 juillet 1820 et le nomme Chichagov[5],[3]. Au cours de son expédition australe, le navigateur Charles Wilkes aborde l'île le 15 janvier 1841[3].

Au XIXe siècle, Tahanea devient un territoire français, alors peuplé d'environ 100 habitants, où les bateaux viennent en mouillage[6].

ÉconomieModifier

La pêche aux holothuries – exportées vers l'Asie – est autorisée depuis 2017 dans les deux tiers du lagon à l'Est d'une ligne reliant le motu Okou au Nord et le motu Toheteu au Sud[7].

Faune et floreModifier

À la suite de l'inventaire avifaune complet – qui a notamment dressé la liste des espèces endémiques : Chevalier des Tuamotu (Prosobonia cancellata), Ptilope des Tuamotu (Ptilinopus coralensis), Rousserolle des Tuamotu (Acrocephalus atyphus), Courlis d'Alaska (Numenius tahitensis) ; et une colonie importante de Frégates ariel (Fregata ariel) – la commune et la région ont inscrit en février 2001 Tahanea, avec l'atoll de Motutunga, sur la liste des « espaces naturels protégés et gérés » des Tuamotu[8].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Répartition de la population de la Polynésie française par île en 2017, Institut de la statistique de la Polynésie française (ISPF), consulté le 27 février 2019.
  2. (en) Tahanea Seamount sur le catalogue Seamount de earthref.org
  3. a b et c Jacques Bonvallot, Les Atolls des Tuamotu, éditions de l'IRD, 1994, (ISBN 9782709911757), pp. 275-282.
  4. Pierre-Yves Toullelan, Tahiti et ses archipels, éditions Karthala, 1991, (ISBN 2-86537-291-X), p. 61.
  5. J.L. Young, Names of the Paumotu Islands, with the Old Names So Far As They Are Known, The Journal of the Polynesian Society, vol. 8, no 4, décembre 1899, pp. 264-8.
  6. Étienne Avalle, Notices sur les colonies françaises, éditions Challamel aîné, Paris, 1866, p. 637.
  7. Atlas de Polynésie : Tahanea, Direction des ressources marines du Gouvernement de la Polynésie française, consulté le 5 avril 2019.
  8. Les atolls de Tahanea et Motutunga sur le site de la Direction de l'environnement de la Polynésie française, consulté le 26 mai 2016.